Le saint graal des criminels est probablement de réussir à faire le casse du siècle, le braquage parfait pendant lequel on s’en met plein les fouilles et on ne se fait jamais attraper. Si Hollywood peut faire rêver avec plein de films qui traitent du sujet il y a aussi de vrais criminels qui ont réussi l’impossible, et c’est de ça dont on va parler tout de suite.

1. Le casse des 300 millions de yen

Ce casse qui s’est déroulé en 1968 à Tokyo reste aujourd’hui l’un des plus importants du Japon et surtout un crime resté non élucidé à ce jour. Une voiture transportant presque 300 millions de yen (2 230000 euros) avec à son bord quatre employés est arrêtée par un policier en moto qui leur dit qu’on vient de lui indiquer qu’une bombe se trouvait dans le véhicule. Les passagers sortent en laissant le policier inspecter la voiture alors que de la fumée et des flammes sortent du dessous. Les quatre employés s’éloignent alors et le policier monte à bord avant de s’enfuir avec la voiture et l’argent.

Le faux policier avait laissé plusieurs objets sur les lieux du crime afin de brouiller les pistes et avait lui même balancé un fumigène sous le véhicule pendant son inspection pour éloigner les employés. Un coup de maitre millimétré vu que le voleur a ensuite changé de véhicule avant de disparaitre dans la nature avec le pognon pour ne jamais être retrouvé.

Crédits photo : ?????

2. Le casse des diamants d'Anvers

En 2003, la capitale mondiale des diamants est le théâtre d’un casse s’élevant à plus de 100 millions de dollars. Les coupables sont un gang italien connu sous le nom de « l’école de Turin » qui a réussi à entrer dans les sous-sols du « Diamond Center » malgré des systèmes de sécurité hyper sophistiqués (lasers, coffres à combinaison impossibles à décoder, capteurs de température) et a pillé plus de 120 coffres sur les 160 présents.

Le boulot était tellement propre que ce n’est que le lendemain que le crime a été découvert. On a arrêté un homme qui serait le cerveau de l’opération mais celui-ci n’a jamais balancé la localisation des diamants ou le nom de ses complices, un vrai de vrai.

3. Henry Avery et le plus grand casse de l'histoire de la piraterie

Considéré comme l’un des pirates les plus célèbres et une énorme enflure en son temps, Henry Avery est aujourd’hui surtout célèbre pour avoir fait le plus gros braquage de son temps en prenant le navire indien Ganj-i-Sawai, dont les richesses représentent le plus gros trésor jamais pillé à l’époque.

Des montagnes d’or et de diamant que Avery avait chargé dans son bateau avant de se faire la malle. Après ça plusieurs hypothèses ont été émises : il s’est tiré se la couler douce jusqu’à la fin de sa vie ou a perdu son trésor et est mort dans la pauvreté, mais une chose est sûre il n’a jamais été arrêté.

Crédits photo (CC0 1.0) : Keymap9

4. Le vol de la croix de Tucker

Teddy Tucker ne pensait probablement pas trouver une croix en or sertie de diamants en plongeant dans une épave en 1955, pourtant c’est ce qui est arrivé. Il a vendu la croix au gouvernement des Bermudes qui a décidé d’exposer l’objet dans un musée que Tucker a dirigé pendant de nombreuses années jusqu’en 1975 où la croix a été volée juste avant une visite de la Reine Elizabeth II. Personne ne sait qui a volé l’objet et celui-ci a été remplacé par une réplique toute moisie en plastique, bien joué au voleur.

5. Le casse du Musée d'Isabella Stewart Gardner

En mars 1990, deux policiers entrent dans le musée en disant aux gardiens qu’ils ont reçu un appel, mais une fois passé les portes ils ligotent les deux agents de sécurité et récupèrent 13 tableaux dont plusieurs Rembrandt, Manet et Vermeer, ce qui équivaut à un pactole de 500 millions de dollars.

Personne ne sait encore aujourd’hui qui était ces deux faux policiers et où sont les tableaux, le musée promet même une récompense de cinq millions de dollars à qui donnerait une information utilise pour les retrouver. Le FBI aurait annoncé avoir trouvé les responsables en 2013 mais toujours pas de nouvelle des tableaux.

Crédits photo (Domaine Public) : Rembrandt

6. Le casse du Carlton de Cannes

Un homme, 30 secondes, 103 millions d’euros. En 2013, l’hôtel Carlton de Cannes est en pleine journée le site du plus important vol commis en France. L’auteur arrive à la fin d’une exposition du bijoutier Leviev en entrant par une fenêtre de l’hôtel alors que les exposants sont en train de remballer les pierres. Il pointe une arme à feu, demande les diamants et file par la même fenêtre en à peine quelques secondes pour disparaitre dans la nature. Un seul homme a réalisé en à peine quelques minutes le plus gros vol de bijoux de l’histoire et personne n’a jamais retrouvé sa trace.

7. D.B. Cooper, l'homme de l'avion

A bord d’un avion qui décolle de Portland pour Seattle le 24 novembre 1971 se trouve un mec habillé comme un braqueur de banque dans un film de Melville : costume, lunettes noires, mallette. A peine l’avion a-t-il décollé que le type louche menace de faire exploser une bombe et détourne le vol. L’avion arrive à Seattle et l’homme réussit à dealer avec les flics : il relâche tous les passagers contre 200.000 dollars en liquide et 4 parachutes, officiellement pour le personnel de l’avion.

On les lui donne : il est sûr, comme cela, que les parachutes ne sont pas piégés. Il oblige le pilote à redécoller en direction de Mexico et, en plein milieu du vol, saute de l’avion avec l’argent et un parachute. On le cherche, on le cherche. En 1980, on retrouve une partie de la rançon (environ 5000 dollars) près d’un fleuve. Mais c’est tout : pas de trace du mec. L’enquête a été close en 2016.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Federal Bureau of Investigation.

8. Le casse du camion de Plymouth

En 1962, une équipe de braqueurs déguisés en policiers (comme quoi il fonctionne bien ce déguisement) est arrivée à bloquer un camion de transport du côté de Plymouth en Angleterre. Ils avaient bien préparé le terrain en utilisant des complices déguisés en travailleurs de la voirie qui bloquaient une autoroute et ont chopé une joli paquet de pognon en prenant le contrôle du camion. Les convoyeurs ont été ligotés à l’arrière du camion et on les a retrouvés avec le véhicule vidé de sa marchandise contrairement aux braqueurs qui n’ont jamais été arrêtés.

9. Le braquage de la banque centrale de Fortaleza au Brésil

Un plan tout droit sorti d’un scénario hollywoodien : les braqueurs ont loué un espace commercial en faisant croire qu’ils allaient ouvrir un business de paysagiste mais ont utilisé le terrain pour creuser un tunnel de 78 mètres de long afin d’entrer dans la salle des coffres de la banque. Il ont attaqué les murs en béton pour arriver à leurs fins et ont récupéré près de 70 millions de dollars de pognon avant de se faire la malle. Mais l’un d’entre eux a été complètement con parce qu’il a acheté près de 10 voitures neuves en une journée dans une région très pauvre du pays, ce qui fait que les flics l’ont tout de suite capté et que plusieurs de ses complices ont été chopés, mais pas l’intégralité de la bande ni celle du magot.

Et sinon je vous conseille les plus grosses arnaques de l’histoire, c’est du lourd en terme d’inventivité.

Sources : Wikipédia, France 3, Entertainment Weekly, Treehugger.