Quand on était enfant, on bouffait un peu n’importe quoi mais l’heure du goûter était un moment sacré. Que ce soit à l’école, à la plage ou devant la télé, on a tous connu les briquettes de jus à la paille (quand y en avait plus ça faisait krkrkr), les Candy’Up et surtout : les biscuits. Il y avait des biscuits déprimants mais heureusement, tes parents achetaient parfois tes biscuits préférés. Alors, tu t’adonnais à ton activité préférée : torturer la nourriture avant de la manger. On l’a tous fait et certains le font toujours (bouh les gros bébés, mangez normalement non ?). Et vous, comment vous torturiez vos biscuits ?

*Aucun biscuit n’a été maltraité durant l’écriture de ce top

1. Les Prince Goût Chocolat

Les meilleurs biscuits d’enfance sont les Prince au chocolat, tentez même pas d’argumenter. Au contraire, ceux qui mangeaient des BN à la vanille sont aujourd’hui de dangereux psychopathes.

Méthode de torture : Séparer les deux tranches de biscuit avec violence pour lécher entièrement le chocolat à l’intérieur. Manger ensuite tristement le biscuit devenu humide.

2. Les choco BN

Moins bon que les Prince mais plus malicieux avec leur sourire coquin ;) On a tous plein de souvenirs avec les choco BN.

Méthode de torture : Briser le visage en deux pour ne garder que le sourire. Le placer devant sa propre bouche et rire bêtement. Autre alternative : lui déchirer le visage pour avoir accès au chocolat.

3. Les Oreo

Le seul américain à la hauteur des biscuits de la marque nantaise.

Méthode de torture : Tourner jusqu’à séparation des deux biscuits, lécher la crème et noyer le tout dans un grand verre de lait jusqu’à ce que mort s’ensuive

Source photo : Giphy

4. Les Paille d'or aux framboises

Quand t’as envie de manger des fruits sous forme de biscuits, rien de mieux que les Paille d’or à la framboise.

Méthode de torture : Écartèlement des membres aucun sans respect. La framboise à l’intérieur coule tel du sang pour se coller sur tes doigts.

5. Les Granola

Le biscuit que tu mangeais l’été sur la plage, même en faisant attention tu finissait toujours par manger des grains de sable.

Méthode de torture : Racler le chocolat avec les incisives (c’est les dents de devant) jusqu’à se retrouver avec un biscuit nature. Manger le biscuit avec moins d’entrain.

6. Les Barquettes au chocolat

Les biscuits pour les tous petits, à l’époque où trois biscuits de 5cm dans un sachet plastique te suffisaient amplement pour le goûter. 5 ans plus tard, tu dévorais un paquet de céréales en deux jours.

Méthode de torture : Lécher tout le chocolat du biscuit et manger le gateau génoise très vite après. Ceux qui mangeaient des barquettes à la fraise, on sait déjà si vous irez en enfer ou au paradis.

7. Le Petit écolier

Le biscuit que tu achètes encore aujourd’hui en faisant les courses, balek que ce soit « que pourles enfants ».

Méthode de torture : Grignoter tout le biscuit autour du relief de l’écolier pour bien l’angoisser jusqu’au bout. Une fois le gamin isolé, lui croquer la tête d’un coup sec.

8. Le Petit beurre

Le petit écolier version tristesse. On enlève le côté fun du chocolat pour ne garder que la sécheresse d’un biscuit au beurre.

Méthode de torture : Croquer les quatre coins. Grignoter ensuite les côtés. Finir par le milieu en pleurant.

9. Les crêpes Whaou

La crêpe Whaou n’est pas vraiment un biscuit mais c’était un des éléments les plus cool du goûter (et la girafe faisait du hip hop).

Méthode de torture : Dérouler la crêpe entièrement et la dévorer lentement pour faire durer le plaisir.

10. Les Chamonix

Non en fait c’est lui qui t’étouffe avec sa génoise et son gout de maison de retraite.

Et toi, tu es plutôt team biscuit Kango ou team biscuit Pepito ?