C’est chouette le cinéma. Voilà, fin du top.

Non, c’est chouette le cinéma, MAIS c’est une énorme machine à fric qui façonne souvent les acteurs comme des produits marketing de manière totalement inhumaine. On prend une personne, on la force à faire un millier de choses pour en faire une star, puis on l’utilise, avant, évidemment, de la jeter comme une vieille chaussette une fois qu’elle a fait son temps. Et, parfois, ce contrôle de la vie des jeunes acteurs et actrices va très loin.

1. Marilyn Monroe a été obligée de changer de couleur de cheveux (et c'était une torture)

Pour que la carrière de Marilyn décolle, on lui a fait comprendre qu’il fallait changer ses cheveux châtains pour du blond très clair. C’était ça où on ne lui filerait jamais de contrats. Marilyn s’est exécutée, mais il faut savoir qu’à l’époque, les colorations, ce n’était pas le même délire qu’aujourd’hui. Il fallait appliquer des produits comme de l’acide sulfurique et de l’eau oxygénée deux ou trois fois par semaine sur les cheveux, ce qui brûlait le cuir chevelu. Une torture, quoi. Si on ajoute à ça les défrisages à la soude caustique qui lui ont bousillé les cheveux et forcé à finir sa carrière avec une perruque, on peut dire que l’industrie du ciné a bien été toxique pour l’actrice.

Crédits photo (Domaine Public) : Studio publicity still

2. Jennifer Lawrence a subi des humiliations à cause de son poids

Commençons par le dire clairement : Jennifer Lawrence n’a jamais eu de problème de poids, c’est Hollywood qui avait un problème dans cette histoire (et dans beaucoup d’autres). Bref, venons-en au fait. Jennifer Lawrence a raconté dans les médias qu’en début de carrière, pour un film (qu’elle n’a pas nommé), les producteurs l’ont forcée à se faire prendre en photo quasi-nue à côté d’actrices plus minces pour lui montrer qu’elle devait maigrir et atteindre la même apparence que les autres. À l’époque, Jennifer Lawrence s’était sentie piégée, notamment parce qu’elle était en début de carrière, mais maintenant elle n’hésite plus à dénoncer ce genre de comportements.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Gage Skidmore

3. Jane Fonda a été forcée de changer d'apparence

Dans le documentaire de Delphine Seyrig, Sois belle et tais-toi !, l’actrice américaine raconte qu’on lui avait modifié le visage sans rien lui demander, mais aussi qu’on lui avait demandé de refaire son nez, sa mâchoire et ses seins. Elle n’a pas cédé pour la mâchoire et le nez, mais elle a accepté les faux seins qu’elle a gardés pendant 10 ans sous la pression des producteurs.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

4. Maïwenn a été forcée par sa mère à enchaîner les castings enfant

Pour le coup, ce n’est pas l’industrie du cinéma mais la propre mère de Maïwenn qui lui a fait subir des moments difficiles. C’est simple, elle voulait absolument que sa fille soit actrice et la forçait à passer un maximum de castings et ce dès l’âge de 3 ans. Ça a fini par porter ses fruits, mais Maïwenn en veut toujours à sa mère pour cette période de sa vie.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

5. Clark Gable a été prêté à un autre studio en punition

Au début des années 30, Clark Gable appartenait à la Metro Goldwyn Mayer. Mais, après avoir refusé plusieurs rôles, la MGM l’a « puni » et loué à Columbia Pictures pour 2 500 $ la semaine (près de 45000$ actuels). L’acteur était devenu un simple bien marchand, un peu comme dans le foot.

Crédits photo (Domaine Public) : Movie studio

6. Joan Crawford a dû changer de nom alors qu'elle ne voulait pas

Quand Lucille Fay LeSueur s’est fait remarquer par la Metro Goldwyn Mayer, la société de production l’a forcée à changer de nom parce qu’elle trouvait que « LeSueur » ressemblait trop à « sewer », qui veut dire « égouts » en anglais. La MGM a même organisé un concours national pour lui trouver un nouveau nom, et c’est « Joan Crawford » qui l’a emporté. L’actrice a détesté ce nom durant tout le reste de sa vie.

Crédits photo (Domaine Public) : Bain News Service

7. Channing Tatum a été forcé de jouer dans G.I. Joe : Le Réveil du Cobra

En début de carrière, Channing Tatum a signé un peu trop rapidement un contrat impliquant de jouer dans plusieurs films G.I Joe. Seulement, quand il a lu le scénario du premier film de la saga, il s’est rendu compte que c’était tout sauf un projet dans lequel il voulait travailler. Malheureusement pour lui, la société de production l’a menacé de lui coller un procès au cul s’il n’honorait pas son contrat, et l’acteur a dû s’exécuter sans broncher. L’industrie du cinéma gagne toujours à la fin.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

8. Gemma Arterton a été forcée de perdre du poids en début de carrière

Il y a quelques années, l’actrice a raconté dans un podcast qu’en début de carrière, des producteurs l’avaient forcée à maigrir pour jouer dans plusieurs films. Elle a expliqué qu’on lui avait tout simplement collé un coach sportif dans les pattes sans même lui demander son avis. Par la suite, les producteurs appelaient régulièrement le coach pour fliquer Gemma et lui demander si elle était bien à la salle en train de faire du sport. Même si aujourd’hui elle semble remise de ce coup tordu, à l’époque, elle l’a vécu comme quelque chose d’hyper traumatisant.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : GabboT

9. Judy Garland a été forcée de jouer par ses parents (et puis droguée aussi)

Les parents de Judy Garland n’avaient qu’une idée en tête : faire de leur fille une star. Du coup, ils la présentaient dans tous les endroits possibles pour qu’elle se fasse remarquer, et n’hésitaient pas à lui filer des pilules pour qu’elle ait plus d’énergie. Par la suite, quand Judy Garland s’est fait repérer, c’est la MGM qui l’a forcée à faire un régime et à prendre des pilules pour rester debout plus longtemps en alternance avec des somnifères pour qu’elle fasse quand même ses nuits. Si on ajoute à ça le fait que la société de production a aussi voulu contrôler sa vie sentimentale, on peut dire sans hésiter que Judy Garland a vécu un enfer pendant une bonne partie de son existence. Bravo le cinoche.

Crédits photo (Domaine Public) : Studio Publicity

Si en plus vous lisez le top des acteurs dont la vie a été foutue en l’air par un film, vous allez finir par détester le cinoche.