On pense souvent que l’écriture et le tournage sont les parties les plus compliquées lorsque l’on crée un film. Et c’est sûrement vrai, j’y connais pas grand chose en fait, mais on oublie que la promo du film joue un rôle très important. Si personne ne met en avant la sortie d’un film, il y a des chances pour que personne n’aille le voir et ce serait carrément dommage. Malheureusement, c’est déjà arrivé plusieurs fois et sans surprise, ces films sont presque tous tombés dans l’oubli.

1. Jim Carrey pour "Kick Ass 2"

En 2013, le film « Kick Ass 2 » sort au cinéma mais la promo ne se passe pas comme prévu. Entre le tournage du film et sa sortie, l’acteur Jim Carrey est profondément affecté par la tuerie de Sandy Hook, une fusillade dans une école primaire. Il explique sur twitter qu’il ne souhaite plus promouvoir le film car il contient trop de violence gratuite et laisse penser que les armes à feu sont amusantes.

2. Edward Norton pour "L'Incroyable Hulk"

Après Eric Bana dans le premier film Hulk, c’est Edward Norton qui prend le rôle dans le film de 2008. Malheureusement pour le MCU, ce second acteur n’est toujours pas le bon puisqu’il n’est d’accord avec rien ni personne. Edward Norton a la réputation de ne pas s’entendre avec tout le monde et ça n’a pas loupé lors du tournage de « L’Incroyable Hulk ». Après cette expérience peu satisfaisante, l’acteur a refusé de promouvoir le film et c’est Mark Ruffalo qui a récupéré le rôle pour jouer dans les films Avengers.

3. Mathieu Kassovitz pour "Vie Sauvage"

Mathieu Kassovitz tourne dans plusieurs films en 2014 et d’après lui, il n’aurait pas le temps d’assurer la promo de tout le cinoche français. Il choisit donc de parler avec amour du film « Un illustre inconnu » et de délaisser « Vie Sauvage » (qui a pas l’air ouf, j’avoue). Le réalisateur, Cédric Kahn, avait l’air un peu peiné puisqu’il a dit à des journalistes : « C’est son choix, c’est à lui de s’en expliquer. J’imagine qu’il a ses raisons ; moi, j’ai mes hypothèses. » Pauvre chaton.

4. Daniel Craig et Rachel Weisz pour "Dream House"

Dream House est un film d’horreur américain considéré comme très moyen, voire carrément mauvais, par la majorité des critiques. Après avoir vu le montage final, les acteurs principaux Daniel Craig et Rachel Weisz se sont désolidarisés et ont décidé de ne pas assurer la promo du film. Vous pensez que le réalisateur était furieux ? Pas du tout. En fait, Jim Sheridan a également détesté le montage qui a été imposé par les producteurs et a lui aussi refusé de promouvoir le film. J’ai aussi entendu dire que les figurants et le gars qui faisait le ménage sur le plateau étaient bien d’accord.

5. Leonardo DiCaprio pour "Titanic" en 3D

Quand Titanic est ressorti au cinéma en 2012 pour sa version 3D, tout le monde savait qu’il n’y avait pas vraiment besoin d’une quelconque promotion. Pourtant, Leonardo DiCaprio a tout de même été démarché mais il a refusé en disant qu’il n’avait pas de temps pour ça même s’il était toujours aussi fier d’avoir joué dans ce film.

6. Sandrine Kiberlain pour "Fleuve noir"

Sandrine Kiberlain est une grande actrice française et en 2018, elle enchaîne les interviews. Un journaliste lui pose des questions sur le film « La Belle et la Belle » auxquelles elle répond avec le sourire mais son visage change quand il passe à la promo de « Fleuve noir ». Elle dit simplement que « c’est une expérience que je n’ai pas aimée donc je ne peux pas trop parler de ce film » et quand le journaliste lui demande si c’est à cause du réalisateur, elle reste mutique. Pas trop envie de rencontrer ce type moi…

7. Katherine Heigl pour "En cloque, mode d'emploi"

Judd Apatow est un des réalisateurs de comédie les plus reconnus des années 2000. Aujourd’hui, il se diversifie de plus en plus, notamment avec l’excellent « The King of Staten Island », mais ce n’est pas encore le cas en 2007 quand sort « En cloque, mode d’emploi ». Le film est plutôt drôle mais véhicule pas mal de clichés sexistes et c’est ce qui dérange Katherine Heigl après le visionnage de la version finale. L’actrice décide donc de ne pas participer à la promo du film, tout en précisant que le tournage était une très bonne expérience.

8. Robin Williams pour "Aladdin"

Tout le monde aime Robin Williams et c’est bien normal, cet homme était un génie. C’est surement pour ça qu’on lui a proposé de prêter sa voix au Génie dans Aladdin, le meilleur rôle du dessin animé. L’acteur a adoré cet exercice mais a décidé de ne pas participer à la promo du film. Pourquoi ? Parce qu’il est beaucoup trop gentil. En effet, il avait tourné au même moment dans un autre film, « Toys », et avait peur que personne n’aille voir le film s’il le mettait en compétition avec un dessin animé Disney. Au final, « Toys » fit malgré tout un flop alors que les répliques d’Aladdin sont devenues cultes.

9. Christopher Plummer pour "La Mélodie du bonheur"

« La Mélodie du Bonheur », c’est une comédie musicale des années 60 où il ne se passe pas grand chose. C’est chiant, ça chante trop et c’est en noir et blanc (trop chiant quoi). Je ne suis pas la seule à le penser puisque l’acteur qui joue un des personnages principaux a carrément refusé de participer à la promo en disant qu’il n’avait même pas vu le film en entier.

10. Michael Caine pour "Les Dents de la mer 4"

En général, on peut deviner la qualité d’un film au numéro qui suit le titre. Après le 3, c’est souvent de la merde (sauf pour Pixar, les répliques de Toy Story 4 sont vraiment exceptionnelles). Comme on pouvait s’y attendre, c’est ce qui s’est passé avec « Les Dents de la mer » et l’acteur Michael Caine a trouvé le film très mauvais. Pourtant il aurait pu s’en douter, il était sur le plateau quand même…