C’est bien joli de jouer dans des films et de gagner plein d’argent. Mais il arrive qu’en tourneboulant de manière inopinée (parce que notre personnage joue une scène dans laquelle il doit tournebouler de manière inopinée) on se fasse mal, très mal. C’est malheureux mais c’est comme ça et la bonne nouvelle dans cette histoire, c’est qu’on peut en faire un top.

1. Jean-Paul Belmondo s'est fait mal partout sur le tournage de Peur sur la ville

Notre bon vieux Bebel était connu pour son amour de la cascade, le mec ne laissait jamais sa place à une doublure comme il l’explique dans cette vidéo de l’INA. Alors forcément, il est arrivé que ça dérape. Notamment sur le tournage de Peur sur la ville au cours duquel il s’est blessé deux fois, d’abord en se déchirant la main alors qu’il était suspendu à une gouttière, puis en chutant à travers une verrière. On peut dire que c’est un acteur qui se donne.

2. Patrick Dewaere s'est pété le crâne dans "Série Noire"

Patrick Dewaere aimait bien tout ce qui est drogue et alcool. Difficile de savoir s’il était aussi génial à cause ou malgré ce petit souci d’addiction. Toujours est-il , qu’en pleine déprime pendant le tournage du film d’Alain Corneau, l’acteur s’est laissé aller en s’explosant la tête contre le capot de sa voiture dans une scène mémorable. Le tout sans protection ni doublure, évidemment. Clairement un des acteurs capables de se mettre en danger pour un rôle.

3. Gérard Depardieu en mode Easy Rider sur Astérix et Obélix contre César

Vous vous souvenez de Astérix et Obelix contre César ? Bien sûr que vous vous en souvenez… Et pourtant on aimerait tous ne pas s’en souvenir… Eh bien aussi anachronique que cela puisse paraître, Depardieu a frôlé la mort dans un accident de moto. Alors que les motos ça existait même pas à l’époque. Bon en fait c’était pas vraiment sur le tournage, mais à côté que l’acteur s’est rétamé, à quelques kilomètres du lieu de tournage. Il s’en est toutefois sorti avec quelques côtes pétées et un genou blessé. Pas de quoi devenir pote avec Poutine non plus.

4. Juliette Binoche et Denis Lavant ont bien galéré sur les Amants du Pont Neuf

On parle souvent des Amants du Pont-Neuf de Leos Carax comme un des tournages les plus galères de l’histoire de la galère. Alors qu’à peine quelques minutes de film sont dans la boîte, le petit Denis se blesse le tendon ce qui entraîne la suspension du tournage.

Avec l’aide d’un milliardaire suisse le tournage reprend fort heureusement. Mais PATATRAS, Juliette Binoche manque de se noyer en plongeant dans une piscine lestée de 12 kilos… Sympa les tournages comme ça.

5. Charles Vanel dans "Le salaire de la peur"

On va pas se mentir, c’est toute l’équipe qui a dégusté sur le tournage du film de Clouzot. Pour la scène du demi-tour sur la plateforme, le réalisateur choisit de filmer la séquence sur un vrai pont : l’assistant en charge de conduire le camion ne s’arrête qu’à 35 cm du précipice, et les planches cèdent sous le poids du véhicule. Outre la vraie nitroglycérine qui fait exploser le rocher, et qui passe pas loin d’éclabousser toute l’équipe de débris, le réalisateur fait subir d’autres calvaires à ses comédiens : pour la scène finale du puits à incendie (une flamme qui monte à hauteur de 50 mètres et qui inquiète tous les pompiers de la région), seul Charles Vanel, à l’inverse de tous les figurants, accepte de s’approcher de la fournaise. Bon alors il s’est pas fait vraiment mal mais il aurait vraiment pu finir avec le visage fondu.

6. Benoît Poelvoorde perd les pédales sur Raoul Taburin

OUAIS OK C’EST PAS VRAIMENT UN ACTEUR FRANÇAIS MAIS EN FAIT SI J’AI ENVIE DE PARLER DE POELVOORDE DANS MON TOP JE FAIS CE QUE JE VEUX.

Voilà.

Ceci étant dit, l’acteur belge s’est fait bien mal sur le tournage de Raoul Taburin dans une scène où il devait grimper sur un vélo sans pédaler. Sauf que l’acteur qui aime brûler la vie par les deux bouts a tout de même pédalé. Problème : la bicyclette n’a pas de freins, le vélo est sur une pente et tout indique que ça va mal finir. Poelvoorde se casse bien la margoulette (oui, oui LA MARGOULETTE) et se fait une triade du coude. Je sais pas ce que ça veut dire mais ça ressemble à un truc que j’aimerais pas avoir dans la vie.

Tout a commencé avec un vélo...

Posted by Non Stop People on Monday, April 8, 2019

7. Vincent Lindon a un tout petit peu risqué sa vie sur le tournage de Mea Culpa

Trois côtes brisées, c’est trois de trop. Mais je vous rassure, l’acteur dit avoir passé un très bon moment sur ce tournage intense où tout le monde s’est blessé globalement. Bah ouais mais c’est ça de tourner un film d’action aussi. Mauvais certes, mais film d’action quand même.

8. Maurice Barthélémy s'est fait bully par une écharde sur le tournage de RRRrrrr !!!

Se blesser en se pétant un bras ou en se faisant bouffer la jambe par un requin sur un tournage, c’est tout de même assez stylé. Se blesser en se prenant une grosse écharde dans le pied, moins. Toutefois qu’on se rassure, il a pu s’en sortir sain et sauf malgré une infection dégueulasse.

9. François Berléand a vu rouge sur le tournage des Chamois

François Berléand est déjà un acteur que tout le monde aime, c’est désormais aussi un acteur que tout le monde respecte et cela est certainement du au fait qu’il s’est pété le fémur sur le tournage de la série TF1 les Chamois. Bon en réalité, il s’est blessé en s’offrant une piste rouge entre deux scènes donc faut pas tout foutre sur le dos de la série non plus.

10. Frédérique Bel s'est fait péter la main

Par qui ? Où ça ? Comment ? Quand ? Voilà beaucoup trop de questions intrusives. En effet, si la comédienne s’est confiée auprès de Non-Stop People (le Médiapart des people), elle ne livrera qu’une information : l’auteur du méfait était alcoolique et lui aurait pété la main durant une scène de manière plutôt délibérée. C’est tout. Alors pour émettre des hypothèses je vous invite à vous refaire toute la filmographie de Frédérique Bel et de lister toutes ses scènes avec un homme au regard un peu torve qui lui touche la main.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

11. Michaël Youn s'est fait mal au dos

Au bout d’un moment, c’est à se demander si le fait de tourner pour TF1 n’est pas aussi dangereux que d’être reporter de guerre. C’est ainsi que l’acteur connu pour son sens de la distinction s’est blessé en se bloquant le dos sur le tournage des Bracelets Rouge, série médicale qu’on ne regardera probablement jamais. Voilà. Un bloquage de dos.

Je suis sincèrement désolée de mettre cette histoire dans le même top que les cascades de Belmondo.

12. Gérard Lanvin n'a PAS PU participer au tournage de la Cité de la peur parce qu'il s'était coupé le tendon

Comme toujours, Gérard Lanvin fait son intéressant avec cette anti-blessure de tournage puisque c’est justement parce qu’il s’était blessé qu’il n’a pas pu être dans le film. Cela dit, il a tout de même été crédité au générique « coupé au tendon ». Et ça c’est drôle.

Moi une fois je me suis coupée l’index avec une feuille de papier. Vous aussi vous aimez vivre dangereusement ?