Très sincèrement, le français est la pire des langues du monde. Déjà, elle est super difficile à apprendre pour les étrangers mais aussi pour les pauvres écoliers francophones du monde entier. Il y a des règles de grammaire compliquées, des mots supprimés et d’autres inventés, des lettres muettes qui ne devraient pas exister et j’en passe. Pire que tout, il y a les anglicismes qu’il faut arrêter d’utiliser parce qu’on ne vit pas dans un pays peuplé de Théobald qui travaillent en start-up. En plus de tout ça, il y a les sigles et les acronymes dont on a oublié l’origine et qu’on utilise à tort et à travers. Heureusement, Topito est là pour vous aider à parler français correctement bande de shlagos.

1. TAF

Pour bon nombre d’entre nous, cerveaux naïfs et innocents, « taf » est un mot familier pour désigner du travail ou un métier. Selon une légende ancienne et mystérieuse, TAF serait en fait un acronyme signifiant « Tâche à Faire » ou « Travail à faire ». Nos dictionnaires favoris (Larousse et Robert tu connais) ne se sont pas encore exprimés sur le sujet, la question reste donc en suspens.

2. FAQ = Foire aux Questions

Sur les sites marchands français, on retrouve souvent la fameuse page « Foire aux questions ». Cette expression est une traduction approximative du sigle anglais FAQ qui signifie « Frequently asked questions ». Ça veut pas vraiment dire la même chose mais on comprend l’idée.

3. RIP = Rest in Peace

Quand quelqu’un meurt mais que tu ne le connais pas suffisamment pour pleurer toutes les larmes de ton corps (Johnny par exemple), tu écris un petit « RIP » en pensant comme tout le monde que c’est l’acronyme anglais de « Rest in Peace ». En réalité, RIP vient du latin « requiescat in pace », ça veut dire la même chose mais pas dans la même langue.

4. SIDA

Si tu es né longtemps après les années 80, l’âge d’or du sexe non protégé et les débuts du sida, tu ne sais peut-être pas que SIDA est un acronyme. Le nom complet, c’est syndrome d’immunodéficience acquise mais personne n’a jamais dit ça parce que c’est drôlement long et puis ça fait un peu peur. Alors que SIDA, c’est quand même plus sympa.

5. MoDem

Modem (et je parle pas du parti de Bayrou ptdr) est un mot-valise pour parler d’un modulateur-démodulateur. D’après Wikipedia, c’est un appareil qui sert à convertir les données numériques de l’ordinateur en signal modulé. En gros, c’est le truc dont t’as besoin pour aller sur internet (entre autres).

6. RADAR

Quand tu vois un radar sur la route alors que tu roules à 140 au lieu de 110, tu te dis d’abord « Putain de sa mère, s’agirait de ralentir ». C’est bien dommage car tu pourrais plutôt te questionner sur l’origine de ce nom commun qui est en fait le sigle de « radio detecting and ranging ». On peut le traduire par « détection et estimation de la distance par ondes radio » mais aussi par « sandwich à la saucisse », tout dépend de ton niveau d’anglais.

7. PACS

Le pacte civil de solidarité, c’est un peu comme le mariage mais en moins chiant et moins cher en petits-fours et en gâteaux. Aujourd’hui, l’acronyme s’est tellement démocratisé qu’il est devenu un nom commun et même un verbe : pacser.

8. OK

L’origine du sigle « OK » est sombre et mystérieuse ; les linguistes et les gens sur Twitter se battent depuis la nuit des temps pour connaître la véritable signification de ce mot beaucoup trop utilisé. Pour certains, OK serait l’abréviation de « oll korrect », altération graphique de « all correct » (on vous fait confiance pour la traduction). Pour d’autres, le mot OK daterait de la guerre de Sécession durant laquelle les soldats disaient « Zero Kill » ou « 0K » pour désigner l’absence de victime.

Sources : DruideL’étudiantLarousse