Aujourd’hui tout le monde utilise des emojis (même s’il y a un paquet d’emojis inutiles, comme le boulier, emoji le moins utilisé, toutes années confondues) pour illustrer ses propos et être un peu plus fun. Mais connaissez-vous réellement leurs significations ? Savez-vous ce qui se cache derrière un emoji coeur ou un emoji pouce levé ? Complot gouvernemental ? Terrorisme ? Bouchons sur le périph parisien ? Tout est lié. Enquête sur les emojis les plus utilisés.

1. Le coeur

Vous pensez que lorsque votre interlocuteur met ce cœur dans la discussion, il y a en quelque sorte une forme d’amour dans votre relation, que quelque chose de beau et vrai se créé entre vous, un lien qui traversera les âges. Un mariage. Des enfants. Une maison. Un chien si tout va bien. C’est faux.

L’avis du psychologue topiteur: En réalité, vous êtes probablement seul(e) et votre interlocuteur a un peu pitié de vous. Ca arrive à des gens très bien hein, c’est pas grave. Il serait juste de temps de se faire des amis dans les vraie vie.

Crédits photo : styleblazer

2. L'emoji qui pleure de rire

Non votre interlocuteur n’êtes pas réellement en train de rire aux larmes en se roulant par terre. A la limite il a lâché un petit sourire car la blague est plutôt marrante, mais c’est tout. Personne n’est hilarant par message, surtout vous. Regardez d’ailleurs les gouttes sortir des yeux de cet emoji, elles sont beaucoup trop grosses, ça n’a pas de sens. On n’est pas dans un putain de manga.

L’avis du psychologue topiteur: En réalité, vous êtes dans la vie assez pénible et inspirez régulièrement de longs soupirs d’ennui à vos interlocuteurs. Mais ça, personne ne vous le dira.

Crédits photo : playbuzz

3. Les yeux en coeurs

Vous êtes clairement dans la friendzone. Et à vie en plus. Même pas la peine de lui faire un plan « ciné/resto/je te raccompagne », ça ne marchera jamais. Si vous recevez cet emoji, c’est fichu pour vous.

L’avis du psychologue topiteur: Passez donc à autre chose, partez par exemple vivre en Corée du Nord pour renverser son gouvernement scandaleux et devenez le héros d’un peuple et une figure importante du XXIe siècle, c’est plus envisageable pour vous que de sortir avec cette personne. Vous pouvez aussi rester dans votre chambre à vous morfondre devant des sites pornos, mais c’est moins classe.

Crédits photo : redbubble

4. Le sourire mignon

Vous souriez timidement en rougissant un peu car vous êtes gêné(e) par des échanges un peu osés ? Gros mensonge, vous n’avez qu’une seule idée en tête c’est quitter cette discussion gênante, et éventuellement ce monde, car vous êtes hyper embarrassé(e).

L’avis du psychologue topiteur : En réalité, vous ne savez pas pour quelle raison vous discutez régulièrement avec cette personne et vous ne savez pas comment lui dire. Vous vous posez la question un peu plus chaque jour, et ça finit par vous faire pousser de la cellulite sur le front.

Crédits photo : hashsluch

5. Le kiss

Vous pensez être mignon tout plein, voir un peu coquin, en envoyant cet emoji ? Vous vous trompez, la réalité est bien plus complexe.

L’avis du psychologue topiteur: Observez bien la forme de sa bouche, vous pouvez voir la lettre M, comme dans le mot « moisissure ». Or si on change toutes les lettres de ce mot, on obtient le mot Illuminati. Oui messieurs dames, comme les méchants qui dominent notre société. Et c’est pas très gentil d’être méchant. Flippant non ?

Crédits photo : crmsquared

6. L'emoji avec les lunettes de soleil

Les gens, et vous y compris, croient souvent être classes en ajoutant cet emoji.

L’avis du psychologue topiteur : en réalité pas du tout, vous ressemblez plutôt au célèbre rappeur américain Gilbert Montagné. Tout le monde se fout de votre gueule, personne ne vous respecte et ces lunettes ne sont que là que pour vous protégez maladroitement du reste du monde. De plus, vous savez qui portait des lunettes de soleil en été quand la luminosité était un peu forte ? Hitler.

Crédits photo : stuckonstickers

7. Le pouce levé

Vous pensez qu’on vous envoie des signaux pour signifier que ce vous venez de dire est intéressant ? La réalité est toute autre.

L’avis du psychologue topiteur : c’est souvent complètement l’inverse. Et parfois un moyen détourné de vous faire comprendre que oui, vous avez un micropénis.

Crédits photo : zazzle

8. Le sourire en coin

Généralement, vous pensez indiquer que vous êtes un petit malin plein de fantaisies, un farceur qui fait des petites blagues à ses copains.

L’avis du psychologue topiteur : cet émoji révèle plutôt le fait que vous soyez potentiellement un gros pervers qui suit les gens dans la rue, nu sous son manteau, souhaitant choper à peu près tout ce qui bouge. Il est fortement déconseillé d’utiliser cet emoji quand vous compter draguer.

Crédits photo : stuckonstickers

9. L'emoji qui indique que tout va bien

Tout va super bien, la vie est vraiment belle, c’est l’éclate.

L’avis du psychologue topiteur : Non ça ne va pas si bien que ça dans votre vie malgré les apparences émojienne. Elle est un peu pourrie, vous n’avez plus de lait dans votre frigo, votre moitié vous a quitté, vous vous êtes vomi dessus hier en soirée. D’ailleurs vous utilisez surement davantage cet émoji pour faire la blague de « la bite dans un trou ». Une blague de merde que prouve qu’en plus vous êtes un peu con.

Crédits photo : stylist

10. L'emoji caca

Vous êtes scatophile.

L’avis du psychologue topiteur : Oui, vous êtes scatophile. Quand vous restez aux toilettes avec votre téléphone, ce n’est pas pour les mêmes raisons que les autres. Mais ne cherchez pas pour autant à convaincre votre entourage de partager cette même passion de l’étron.

Crédits photo : stuckonstickers

11. L'emoji prière

Tout le monde pense que c’est une prière mais ce sont deux mains qui se tapent dans le but de créer un « top là ». C’est manifestement raté car car tout le monde pense que c’est une prière. Si j’étais le créateur de cet emoji je me suiciderai devant l’échec de sa signification.

L’avis du psychologue topiteur : recevoir cet emoji ne signifie pas que la personne qui vous l’envoie a envie que vous réussissez. C’est davantage une façon conventionnel de vous souhaiter bonne chance sans devoir écouter toutes vos angoisses.

12. L'emoji état de choc intersidéral

Vous pensez que la personne est terriblement outrée par ce que vous venez de lui annoncer, qu’elle est dans son salon en train de faire les 100 pas à s’exclamer « MAIS C’EST PAS VRAI » ? Absolument pas. Elle est avachie dans son canapé et n’a pas sourcillé en vous écrivant.

L’avis du psychologue topiteur : cet emoji est le reflet de notre état civilisationnel où la démesure, l’exagération ont pris le pas sur le calme et la tempérance.

Crédits photo : Emojiterra

13. L'emoji dédaigneux

On n’a rarement vu un emoji qui inspire plus le mépris et la condescendance.

L’avis du psychologue topiteur : l’être qui vous l’envoie ne vous aime pas. Il commente des articles sur les réseaux sociaux en se croyant au dessus de la mêlée, il possède un abonnement chez Valeurs Actuelles, c’est un sombre connard.

14. L'emoji vener

Pratique, il se décline en différentes couleur, intensité.

L’avis du psychologue topiteur : en réalité personne ne comprend pourquoi cet emoji a autant de versions, ni comment il faut les utiliser. Une seule version aurait été souhaitée dans un monde meilleur, pourquoi nous compliquer la vie ? Vivre n’est-il pas suffisamment difficile ?

Crédits photo : Emojiterra

15. L'emoji singe qui se cache les yeux

Mignon, innocent, presque candide, la gamme émoji singe a tout pour plaire. Elle inspire la joie de vivre, le bonheur et l’amour.

L’avis du psychologue topiteur : en vrai cet emoji n’a rien d’innocent. Il est généralement associé à une phrase que votre plan cul, qui vous allume par texto, vous a dites mais qui assume moyennement sa perversité et tente de la faire passer pour de la timidité. C’est loupé.

On vous laisse réfléchir au sens de votre vie maintenant. Par ailleurs, merci de prendre en compte la liste émojis qu’il faut arrêter d’utiliser comme le smiley deguelasse.