Quoi de mieux qu’un stade vide, une ambiance apocalyptique et quelques feux d’artifices sauvages pour tenter de lever une malédiction ? On aura stressé jusqu’au bout, subi la pluie de carton, serré les dents et les fesses, et on a vu Paris se hisser en quart. Enfin, d’un œil, parce que l’autre était sur Twitter. Petite sélection :

1. La stratégie est claire

2. La pression est au maximum, tout le monde est à bloc

3. La France entière est mobilisée

4. Et les supporters composent avec le huis clos

5. Finalement, c'est Bernat qui est à gauche

6. Premières frayeurs avec Neymar

7. Début de match tendu, on s'observe

8. On réalise qu'on entend les supporters malgré tout

9. Neymar trouve la faille sur corner

10. Bernat colle le 2ème juste avant la mi-temps

11. C'est la pause, on garde la tête froide

12. On anticipe quand même la suite des évènements

13. Le Borussia déçoit pour l'heure

14. Les entrants parisiens font le job

15. L'important, c'est que tout se passe dans un bon esprit

16. On est tous secoués...

17. Faisons le point sur la situation

18. "Ce n'est que le début..."

Bon… elle peut encore être annulée cette Ligue des Champions…