Pendant la seconde guerre mondiale, les Alliés et les forces de l’Axe se sont balancés pas mal de bombes dans la gueule. Le truc, c’est qu’environ 10% des millions de bombes lâchées jusqu’en 1945 n’ont jamais explosé. Résultat : il reste des milliers de tonnes d’explosifs enfouis autour de nous. Ces obus, on les retrouve encore aujourd’hui sur les plages, dans les champs ou même en plein cœur des centres-villes. Il serait impossible de recenser tous les obus retrouvés dans un top mais on a sélectionné quelques histoires insolites, pour vous donner une idée.

1. Une bombe de 1,8 tonne à Francfort

En septembre 2017 à Francfort, une équipe de déminage a passé plusieurs heures à désamorcer une énorme bombe britannique retrouvée sur un chantier de construction, à deux pas du centre-ville. 65.000 personnes ont été évacuées de leurs domiciles à 6h du matin par mesure de précaution, ce qui représente 10% de la population de la ville. La bombe était dotée d’une charge explosive de 1,4 tonne pour 1,8 tonne au total, c’était la plus grande opération de ce type en Allemagne depuis 1945.

2. La moitié d'une ville évacuée

En décembre 2019, une bombe de 220kg pour un 1m de long a été trouvée à Brindisi, dans le sud de l’Italie. Tous les habitants vivant dans un rayon de 1,5 km autour de la bombe ont dû quitter leur lieu de vie, dont les détenus d’une prison locale. Au total, c’est 54.000 personnes qui ont été évacuées, soit la moitié de la ville. Il s’agit de la plus grande opération du genre en Italie depuis la fin de la guerre.

3. L'épave aux 3000 tonnes d'explosifs

En 1944, le cargo américain SS Richard Montgomery transportant des munitions s’échoue près d’une île au Sud-Est de l’Angleterre. Près de la moitié de la cargaison, soit 3 173 tonnes de munitions dont 1 429 caisses de bombes au phosphore et 1 400 tonnes de TNT, est abandonnée dans l’épave et y est toujours aujourd’hui. Elles présentent toujours un risque d’explosion et sont donc sous surveillance permanente. Les experts commissionnés estiment qu’il est moins dangereux de ne pas y toucher que d’y toucher, mais une étude a démontré que l’explosion du navire provoquerait jet d’eau de 300m de hauteur, un tsunami de 4 ou 5 mètres haut et une projection de débris jusqu’à environ 3 km de hauteur dans le ciel. Ce serait alors la plus forte explosion non nucléaire qu’il y ait jamais eu.

4. 3 obus sur un même chantier

En 2019, 3 obus ont successivement été découverts en septembre, novembre et décembre sur le chantier de l’ancienne prison d’Orléans, près de 500kg d’explosifs au total. La découverte du troisième obus a provoqué l’évacuation de 2 crèches, une école primaire et 2 lycées pour procéder au déminage. Orléans fait partie des villes françaises bombardées par les Alliés pour détruire les bases nazies et le matériel réquisitionné, ces armes de guerre en sont les vestiges.

5. Une bombe explose en Allemagne 70 ans après

En 2014, une bombe de la seconde guerre mondiale explose dans une zone industrielle en Allemagne. Enterrée à moins de 2m, elle a explosé quand un engin de chantier l’a heurtée en creusant. Le conducteur est décédé dans l’accident et plusieurs de ses collègues ont été blessés. L’explosion a été ressentie à 1km à la ronde, abîmant des voitures et brisant les vitres des bâtiments proches.

6. 73 obus près d'une aire de jeux

En octobre 2019, 73 obus actifs ont été découverts sur une plage de la Manche à seulement 80cm de profondeur. À quelques mètres seulement se trouvait un terrain de jeu pour enfants. Un périmètre de sécurité a été délimité pour procéder au déminage, qui s’est déroulé sans encombre.

7. Évacuation d'un port à Venise pour une bombe de 225kg

En février 2020, une bombe de la seconde guerre mondiale a été trouvée dans un port industriel de Venise. L’obus de 225kg dont 129kg de TNT présentait un fort risque d’explosion, ce qui a mené à l’évacuation du port toute la matinée pour procéder au désamorçage. La bombe ensuite été transférée sur un bateau et emportée au large pour la faire exploser sous l’eau à l’aide de charges d’explosifs.

8. 73 mines antipersonnel en Corse

73 mines antipersonnel ont été déterrées près du centre-ville de Porto-Vecchio (Corse). Le propriétaire du terrain a tout de suite appelé les autorités compétentes quand il a trouvé les explosifs à moins d’un mètre sous terre. L’intervention s’est déroulée sans accroc, les engins explosifs n’étant heureusement pas amorcés.

Si tu es féru d’histoire sur la seconde guerre mondiale et d’anecdotes sur le Débarquement , n’hésite pas à lire nos autres tops sur le sujet. Si tu penses que ta maison est construite sur des mines antipersonnel, n’hésite pas à déménager au plus vite.

Sources : France 3 Régions , Wikipedia , BBC , 20minutes