On passe notre temps à parler de choses qui sont loin, dans l’espace, à l’autre bout du monde, dans l’infiniment grand, alors que ce qui se passe sous nos pieds est au moins aussi intéressant. Ça peut se passer juste sous nos semelles, ou des kilomètres en dessous du sol, là où il fait tout noir, et on vit sans même savoir que ça existe.

1. Les bactéries et champignons jouent les agriculteurs du sol

Dans le sol, des bactéries, des champignons et des algues microscopiques transforment tout ce qui tombe par terre (les feuilles, les cadavres, les excréments etc.), ce qui permet de rendre la terre fertile pour le développement des végétaux. Sans tous ces éléments microscopiques, on n’aurait pas de forêts, de plantes et de tout ce qui fait que la Terre est habitable aujourd’hui.

2. Il y a un Océan en formation en Afrique

Depuis 2005, avec le mouvement des plaques terrestres, un gouffre est en train de se former dans le désert en Ethiopie. Long de 56km, il s’écarte de 2cm par an. Du coup, dans 5 à 10 millions d’années, il devrait y avoir un océan à cet endroit-là. Bien sûr on vous en reparlera ce jour-là. C’est quand même dingue non ?

3. Il y a du métal en fusion

Loiiiin en dessous de nos pieds, à plus de 5000km de profondeur, il y a le noyau terrestre, composé principalement de fer en fusion. On estime qu’il est à 4000 degrés, rien que ça. Du coup, le Voyage au Centre de la Terre de Jules Verne, si vous voulez notre avis, c’est que des mythos.

4. Il y a de l'électricité

Non, on ne parle pas des câbles EDF. C’est toujours au niveau du noyau terrestre que ça se passe : le fer qui est conducteur permet la formation de courants électriques qui forment des champs magnétiques, qui entretiennent les courants électriques, et ainsi de suite. Du coup, c’est grâce au noyau qu’on a le champ magnétique terrestre, ce gros bouclier autour de la Terre qui nous protège des vents solaires. C’est aussi grâce à lui qu’on peut utiliser une boussole, donc on peut lui dire merci pour les courses d’orientation au collège.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Geek3

5. La racine de corail se fait chouchouter sans pression

Les plantes, d’habitude, elles se nourrissent avec leurs racines en puisant ce dont elles ont besoin dans la terre, et elles font de la photosynthèse. La racine de corail, non. Enfin, pas trop. Elle profite surtout d’un champignon qui transforme les éléments présents dans la terre à sa place pour la nourrir. Un peu comme s’il lui pré-mâchait ses repas pour lui donner directement dans ses racines. Elle a tout compris à la vie, elle.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Dcoetzee

6. Les collemboles font du bon boulot

Les collemboles, c’est des petits arthropodes présents sur Terre depuis 400 millions d’années, avant même qu’il y ait des insectes. Ils n’aiment pas trop la lumière et vivent généralement dans les premiers centimètres sous le sol. Et comme les champignons ou les bactéries, ils passent leur temps à recycler la matière dans le sol. Le plus étonnant, c’est que nous on ne les voit jamais à l’œil nu alors qu’ils sont entre 50.000 et 400.000 par mètre carré. Presque autant que les Parisiens.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Mvuijlst

7. Les cigales font leur vie

Oui oui, les cigales qu’on entend gueuler pendant tout l’été passent en fait une bonne partie de leur vie sous terre, sous la forme de larve, sans ailes. Avant de sortir à l’air libre, elle peuvent passer jusqu’à 15 ans sous cette forme, à creuser des galeries tranquillement. On parie que vous ne le saviez pas.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Marg0marg, ML Frank/GraphicsCount.com

8. Les vers de terre mettent la clim'

Les vers de terre c’est moche et ça sert à rien. Enfin ça, c’est ce qu’on se dit en les voyant, mais en vrai ils sont plus utiles qu’on ne le pense. En passant leur temps à creuser des galeries dans le sol, ils l’aèrent, ce qui permet de rendre la terre plus riche. Bref, eux aussi ils font un peu de jardinage à notre place, et sans être rémunérés en plus.

9. Les taupes défoncent les vers de terre

Les taupes, ces petites bêtes mignonnes avec des tout petits yeux qui vivent sous terre, se nourrissent à 90% de lombrics. Elles ont un sens du toucher hyper développé qui leur permet de sentir les vers hyper facilement, ce qui ne leur laisse aucune chance. Et une fois qu’elles ont vidé le coin d’une bonne partie de ses lombrics, elles continuent à étendre leur territoire de galeries, qui peut faire jusqu’à 1000m². C’est juste énorme.

10. On croise aussi les limaces

Allez on finit sur un des animaux les plus dégueulasses de la création : les limaces. Elles sortent la nuit quand il fait humide, mais le reste du temps, elles le passent sous terre, à rien foutre ou à manger quelques champignons et végétaux qui traînent par-là. Non mais vraiment elles sont trop dégueu, on arrête d’en parler maintenant.

In-terre-essant non ? MDRRR qu’est-ce qu’on rigole.

On reste à l’abri du soleil avec 3 tops bien sympas : les constructions souterraines les plus dingues, les lieux souterrains à visiter à Paris, et les villes souterraines dans le monde.

Sources : Consoglobe, France Nature Environnement, Wikipedia, Taupes.net,