Vous connaissez le survivalisme ? C’est le principe de se préparer au mieux à une catastrophe apocalyptique et ça concerne pour le moment quelques illuminés avant-gardistes plutôt rares. Cependant, que se passerait-il si c’était finalement eux qui avaient raison ? Imaginez qu’une vraie catastrophe arrive et que les plus entrainés et préparés soient les seuls à survivre ? Sans compter les gros riches qui ont des abris sous terre avec de la bouffe et des piscines évidemment, mais comme vous ne faites pas partie de cette catégorie on va vous filer les conseils pour devenir survivaliste.

1. Apprendre à construire un abris

Être survivaliste c’est avant tout réussir à vivre partout. Pour y parvenir vous devez être en mesure de vous construire une cabane avec trois bouts de bois, de la merde séchée et un reste de biche que vous avez buté au petit matin. Suivez le schéma ci-dessous pour fabriquer une demeure digne des plus beaux palaces.

2. Chasser pour se nourrir

Vivre dans la nature ça veut dire trouver à manger facilement, et si connaitre les fruits et plantes que vous pouvez manger est le plus utile, le plus drôle reste de buter des animaux mignons, faut bien qu’il y ait un peu de plaisir à vivre seul dans les bois comme un ermite flippant.

3. S'habiller en militaire

Les gens qui s’habillent en treillis militaire dans la vraie vie ont un peu l’air con, c’est vrai, mais quand on est survivaliste c’est limite LA tenue tendance du grand Met Gala de la forêt. Ça permet de se fondre dans le décor mais aussi de laisser respirer la peau et laisser la sueur s’évacuer. Une tenue tendance et pratique, que demander de plus.

4. Apprendre à faire du feu avec trois fois rien

Dans la nature il fait froid, il pleut, ça sent la merde de chevreuil et il y a des créatures super étranges comme les tapirs qui peuvent vous carotte vos chaussettes. Afin de vous réchauffer et d’éloigner ces saloperies de tapirs il faut savoir faire du feu avec deux cailloux, un bout de bois et deux plumes de corbeau, ce qui est chiant. On vous conseille plutôt de vous trimballer avec un jerrican d’essence plein en permanence avec vous.

5. Acheter des flingues et des balles

Qui dit survie dit défense et chasse, et qui dit défense et chasse dit gros flingues de bonhommes qui peuvent dissuader les voleurs de groseille ou arrêter un buffle en pleine course. Procurez vous ces armes sans plus tarder, de préférence des grosses armes qui compenseront un complexe enfoui au plus profond de votre être.

6. Protéger votre habitat

Vivre dans la nature c’est s’exposer à des centaines de dangers, afin de pouvoir dormir sur vos deux orteils il faudra protéger votre habitat grâce à des pièges élaborés. Mettez des piques en bois autour de votre campement et des pièges à loup sous des feuilles mortes. Par contre repérez bien vos propres pièges, faudrait pas vous retrouver niqué à cause de ça. Enduisez les murs de votre cabane de putois, ils peuvent repousser n’importe quoi grâce à leur odeur qui pue.

7. Apprendre à vous amuser seul

Devenir survivaliste c’est avant tout tourner le dos à sa famille, ses amis et tous ses proches : dans la nature vous serez seul et pour supporter tout ça mieux vaut apprendre à vous amuser solo. Emportez un jeu de Uno et fabriquez vous un petit compagnon en bois et en cérumen que vous appellerez Gilles ou Alfredo.

8. Tout connaitre de la nature

La nature va rapidement devenir votre supermarché, il faudra faire vos courses directement en pleine forêt et pour ça il faut connaitre les plantes, les arbres et tout ce qui vous entoure afin de ne pas choper une chiasse du diable ou crever d’empoisonnement. Mais il faudra également reconnaitre les traces d’animaux afin de différencier un ours d’Amérique du Nord d’un raton laveur juste en goûtant ses selles.

9. Approvisionner son campement en eau douce

Afin de pouvoir arroser ses cultures et boire il est essentiel de se trouver à proximité d’un point d’eau. Si vous n’êtes pas en mesure de vivre au bord d’un lac ou d’une rivière il faut absolument gérer la technique du bâton de sourcier ou trouver un moyen de détourner l’eau d’une source en creusant des grosses tranchées, même si cela doit assécher toute une ville et faire crever des milliers de personnes. Le survivalisme c’est chacun pour soi.

10. Trouvez un moyen de transport qui en impose

Se déplacer dans la forêt ou la jungle peut prendre du temps, genre beaucoup de temps et en plus vous risquez d’abimer vos petites chaussures. Il est recommandé de dresser des animaux pour vous servir de moyen de transport et accessoirement devenir vos amis. Prenez des animaux qui en imposent un minimum, comme les ours et les tigres, si possible prenez les deux d’ailleurs.

Afin d’être préparé au max vous pouvez aussi aller voir les astuces de survie de ouf et les conseils pour survivre dans la nature.