Le naufrage du Titanic, qui remonte à il y’a 109 ans, est un élément tristement marquant de l’histoire, à cause de ses 1500 morts et de tous les objets qui ont tragiquement disparu avec. Si, récemment, une lettre rédigée la veille du naufrage et jetée dans une bouteille à la mer a pu être retrouvée par la famille d’une victime, tout n’a malheureusement pas pu être retrouvé, dont des objets qui auraient valu une fortune aujourd’hui. C’est sûrement l’un des trucs que vous deviez ignorer sur le Titanic.

1. Une Renault Coupe de ville de 1912

Cette Renault vous rappelle peut-être quelque chose, c’est parce qu’elle est apparue dans le film Titanic, à un moment crucial de l’histoire. La Renault Coupe de Ville, appartenant au passager de première classe William Carter fut le seul véhicule autorisé à l’intérieur du Titanic. En 2003, une Renault similaire fut vendue pour 269,500 dollars, la version originale voudrait donc sûrement des millions aujourd’hui. Alors oui, c’est pratique, mais à quoi ça sert d’avoir une voiture stylée si on peut pas se sauver avec?

2. Le violon de Wallace Hartley

Quand le Titanic a commencé à couler, Wallace Hartley ainsi que les autres musiciens ont continué à jouer, jusqu’à être totalement immergés dans l’eau. En rentrant dans l’eau, Hartley aurait essayé de se maintenir à l’étui de son violon, offert par sa fiancée, pour réussir à flotter. 10 jours après le naufrage, le violon fut recouvert à côté du corps de Wallace, et il fut ensuite rendu à sa fiancée, en hommage à lui. En 2013, le violon endommagé fut vendu aux enchères pour 1,7 million de dollars. Selon un passager, Wallace Hartley aurait même prononcé les mots « Messieurs, je vous dis adieu. » au tout dernier moment, avant d’être immergé dans l’eau. Des mots émouvants, et bien plus logiques que s’il avait dit « Il va faire tout noir ».

3. Quatre caisses d'opium

John Jacob Astor IV, l’un des hommes les plus riches du monde, a malheureusement aussi péri dans le naufrage. Sa famille ayant fait fortune dans le commerce de fourrures et d’opium, John transportait avec lui 4 caisses d’opium qui ont également disparu. On pense fort à tous les poissons qui, selon les rumeurs, sont toujours défoncés 109 ans plus tard à cause (ou grâce?) à John Jacob Astor IV.

4. Une peinture de Merry-Joseph Blondel

Plusieurs peintures de très grande valeur étaient à bord du Titanic quand il a coulé, dont La Circassienne de Merry-Joseph Blondel, peinte en 1814. Cette peinture avait été emmenée à bord par l’homme d’affaires suédois Mauritz Håkan Björnström-Steffansson (toutes nos pensées vont à cet homme qui fut enfant un jour et qui a dû apprendre à écrire son prénom en maternelle). Maumau (appelons-le comme ça c’est bien plus simple) a survécu au naufrage et a plus tard demandé 100,000 dollars pour sa peinture perdue. Bon, on a aussi perdu la peinture que Jack a faite de Rose et personne n’a jamais réclamé 100,000 dollars, il abuse un peu Maumau.

5. Une édition avec diamants incrustés de The Rubáiyát

The Rubáiyát est un livre de poèmes médiévaux écrits par le Perse Omar Khayyam. En 1911, une maison d’édition en fait une réédition somptueuse, avec une couverture en cuir Marocain, des paons brodés et des centaines de pierres précieuses. Le livre est acheté aux enchères par un Américain pour 2000 dollars. Malheureusement, il sera censé être transporté à bord du Titanic et finira donc au fond de l’Océan. Aujourd’hui, sa valeur aurait été de 120000 dollars. De quoi donner envie aux jeunes de nos jours de se lancer dans le scrapbooking et, d’eux aussi, coller des cailloux sur leurs cahiers.

6. Les premiers essais de Francis Bacon

Henry Elkins Widener, un collectionneur de livres, avait eu la chance, lors d’une escapade en Angleterre, de trouver les premiers essais de l’écrivain Francis Bacon, datant de 1598. Heureux et fier, il a donc emmené avec lui sa trouvaille sur le Titanic. Malheureusement, lors du naufrage, il a fait en sorte que sa mère et sa femme de chambre soient secourues, et a donc coulé, avec son livre de collection à ses côtés. Les femmes d’abord, mais pas les livres.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Reginald Gray

7. Un manuscrit écrit à la main par Joseph Conrad

En 1898, Joseph Conrad publiait le recueil Inquiétude. Parmi ce recueil, l’une des nouvelles, Karain, Un souvenir, avait été envoyée à un collectionneur américain par Conrad en personne. L’écrit a terminé dans le courrier du Titanic, aux côtés de 7 millions d’autres lettres qui sont encore sous l’eau aujourd’hui. C’est-à-dire que la nouvelle écrite avec soin pendant des mois par Joseph Conrad repose sûrement au milieu de cartes postales beaufs signées au dos de « Coucou Martine, tout va bien ici, grosses bises ! Roger », et c’est une belle preuve de diversité.

8. Un autographe du héros de guerre Giuseppe Garibaldi

Emilio Giuseppe Portaluppi rentrait aux Etats-Unis à bord du Titanic après avoir rendu visite à sa famille en Italie. Parmi ses objets de valeur, Portaluppi portait sur lui un autographe du héros de guerre italien Giuseppe Garibaldi. Portaluppi, sauvé grâce à la brigade Lifeboat 14 a donc, plus tard, fait une demande à l’assurance de $3000 pour cet autographe rare perdu pendant le naufrage. Autographe qui n’aurait sûrement pas eu la même valeur s’il venait de Vianney, donc.

9. Cinq pianos Steinway

Les images sous-marines montrent qu’un des pianos demeure encore intact. 5 pianos ont coulé, dont 3 qui étaient réservés aux passagers de première classe. L’un des modèles de ces pianos totalement remis à neuf fut récemment vendu aux enchères pour près de 35000 dollars. Si les vrais pianos avaient pu être sauvés, on imagine donc qu’ils auraient pu valoir une vraie fortune. Si quelqu’un se chauffe pour aller les chercher sous l’eau, on sait jamais.

10. Des assiettes et des tasses en porcelaine

Chaque classe du Titanic avait un différent ensemble de porcelaine, et la plupart de cette vaisselle est encore intacte au fond de l’océan. Des reproductions de cette vaisselle ont été vendues aux enchères en 2012, la valeur de la collection entière étant estimée à 189 millions de dollars. Ça représente donc 4846153 fois le prix de la collection VÄRDERA chez IKEA. Un record.

11. Des bijoux appartenant aux passagers de première classe

Après 73 ans sous l’eau, le Titanic est découvert en 1985. 2 ans plus tard, un groupe d’expéditeurs descendent et découvrent une collection de bijoux en très bon état, dont des broches, des colliers, des bagues et des montres à gousset. Selon les spécialistes, ces bijoux n’auraient pu être conservés que grâce au sac en cuir qui les protégeait. Alors oui, c’est pas très vegan, mais au moins ça a permis de protéger des trésors.

12. Jack

REVIENS JACK !!! Elle va voir ce qu’elle va voir la connasse de Rose à ne pas te laisser de place sur sa planche de bois…

Moi je veux bien faire une expédition pour aller sauver Jack, si vous voulez.