Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, la capitale française ne laisse pas indifférent. On peut trouver de jolis monuments comme une grande tour en métal ou une cathédrale à moitié brûlée, des restaurants parisiens insolites et des grands parcs pour se prélasser. Evidemment, il y a plein d’inconvénients relou comme les loyers un tantinet chers mais aussi des petits trucs chiants auxquels on finit par s’habituer. Pas le choix.

1. Les bourrasques de vent à la sortie du métro

Sortir à Nation et manquer de s’envoler.

2. Les passages piétons les plus mal foutus d'Europe

Quand c’est aux pétions de passer, les voitures qui veulent tourner ne peuvent pas avancer. Alors forcément, ça klaxonne. Pendant des heures.

3. Les pigeons qui te regardent super mal

Un pigeon parisien n’est pas un pigeon normal : tu es chez lui quand tu marches sur un trottoir et il te le fait bien comprendre. Il te regarde si mal que tu fais un écart pour le laisser passer.

4. Les sandwiches de boulangerie avec du beurre doux

Payer 4,50€ pour un sandwich, ça fait déjà mal au cul. Alors quand il n’y a presque rien dedans et que le beurre est doux, on a juste envie de pleurer.

5. La queue devant les restos de brunch le dimanche midi

« Hey, ça te dit d’aller bruncher ? » « Bonne idée, on peut y aller dimanche ! ». Mauvaise idée, tous les Parisiens ont eu la même idée et les touristes ont suivi le mouvement. Allez plutôt manger une pizza.

6. Les gens qui font des micro-trottoirs à Châtelet

Châtelet est un lieu maudit et tous les Parisiens le savent. On marche des heures dans les couloirs de métro et de RER, on se perd dans Les Halles et on se fait alpaguer toutes les 5 minutes par des gens qui font des micro-trottoirs.

7. Les minutes affichées quand t'attends le métro qui sont pas des vraies minutes

Certaines personnes sont bénites par les dieux du métro : le métro arrive toujours pile en même temps qu’elles sur le quai. Et puis il y a les autres, ceux qui doivent attendre « 4 minutes » qui sont en fait 7 minutes. Oui, ça parait peu, mais c’est déjà trop.

8. Les manifs 3 fois par jour entre République et Bastille

Manifester pour ses droits, c’est super important ; personne ne contredit ça. Mais en France, c’est presque devenu un sport national et à République, il y a des manifs tout le temps. Genre vraiment tout le temps.

9. Les soirées électro cool qui sont toujours dans des banlieues obscures

« Hey ça te dit une soirée électro ce soir ? C’est seulement 35€ l’entrée et c’est à 2h de Paris en RER ! ». Non, pas trop.

10. Les gens qui disent que "20 balles pour entrer en boîte, c'est le prix normal"

Quand tu viens d’une autre ville ou d’un petit endroit à la campagne, tu es forcément habitué aux boites pas chères. À Paris, si tu n’es pas étudiant et que tu ne passes pas ta journée à chercher les bons plans, c’est plus cher.

11. Miser sur le strapontin du métro et devoir se lever dès qu'il y a du monde

Quand on rentre dans un métro vide, on ne se pose pas trop de questions et on s’assoit n’importe où. Grave erreur : il faut toujours s’asseoir dans un carré pour ne pas être obligé de se lever quand la rame se remplit.

12. Le prix indécent du pastis dans les bars

Dans les petites villes et même dans les grandes villes du sud de la France, le pastis coûte entre 2 et 3 euros en terrasse et c’est déjà bien assez. À Paris, ça monte facile à 5€ dans certains bars. Scandaleux.

13. Les vélibs qui ne fonctionnent jamais

Super pratique les vélibs dans Paris. Sauf que non en fait, parce que c’est très rare d’en trouver un qui fonctionne. Tu pars de chez toi en avance et tu arrives quand même en retard parce que tu as pris 20 minutes pour trouver un vélib non crevé, non déraillé, avec les freins qui marchent et qui accepte de se déverrouiller.

14. La ligne 4 en travaux depuis le XIXème siècle

Les Parisiens détestent la ligne 13 alors que la 4 est vraiment la pire. Il y a des câbles apparents au plafond, on ne sait jamais trop quand le prochain métro va arriver et il n’y en a plus après 21h. Génial.

15. Le marché avec des produits hors de prix qu'on trouve dans les supermarchés

Un marché normalement, c’est fait pour trouver des produits du terroir ou des légumes frais. À Paris, on se promène sur des boulevards et on achète des pâtissons à 8€ et du fromage qu’on trouve dans le Franprix d’à côté pour deux fois moins cher.

16. Faire du sur-place au feu rouge quand tu fais un footing dans la rue

Dans la plupart des villes, il suffit de faire 10 minutes en voiture pour se retrouver dans un grand parc : endroit idéal pour courir. À Paris, c’est un peu plus compliqué. Alors, les gens courent dans la rue et on les voit courir sur place devant le passage piéton. Un peu triste.

Crédits photo : Topito

17. Devoir accompagner tous tes potes touristes aux Champs-Elysées

Dès qu’un ami qui ne vient pas de Paris passe un week-end chez toi, tu dois te taper la visite des lieux touristiques. Notre-Dame et le Sacré-Coeur passent encore, mais personne n’a envie d’aller se balader sur les Champs-Elysées.

18. Chercher une place en crèche avant la conception de ton enfant

Dans les petites villes ou à la campagne, les nourrices sont plus abordables et il est toujours possible de trouver une place en crèche. Dans les grandes villes et surtout à Paris, les gens se mettent sur liste d’attente avant la naissance, voire dès qu’ils apprennent la grossesse.

19. Se battre avec 50 parents pour inscrire ton enfant au basket ou au judo

Quand on grandit dans une petite ville, c’est plutôt simple de s’inscrire à n’importe quelle activité extra-scolaire organisée par les assos. À Paris, il n’y a pas assez de place pour tout le monde et si tu ne veux pas payer un club privé super cher, tu as intérêt à te battre pour avoir une place.

20. Le mépris de la banlieue et de la province

« Ah tu habites à Créteil ? Bah dis pas que tu viens de Paris alors, ça n’a rien à voir… »

Si tous ces trucs chiants te donnent envie de quitter la ville lumière, il est encore temps de déménager dans une des meilleures villes de France, celles où il fait bon vivre.