Le problème quand on est trop bien éduqué, c’est qu’on s’empêche de faire plein de choses cool par politesse. En gros, les gens les mieux élevés se fixent beaucoup plus de contraintes que les gens mal élevés. Et c’est un peu dégueulasse. Nous ce qu’on voudrait, c’est vivre sans chaînes, sans retenue, et même, on peut le dire, sans oppression. Soyons libres de faire tout ça :

1. Enlever nos pompes au resto

Seuls les gros dégueu font ça normalement, et on a envie d’appeler la police pour qu’ils se fassent embarquer, mais il faut avouer qu’on est un peu jaloux de leur insouciance et de leur confort. Nous aussi, on aimerait bien avoir le courage et la liberté de manger en chaussettes pour faire partie des pires clients de resto.

2. Bailler sans mettre la main devant la bouche

On sait que personne n’a envie de voir notre glotte et nos plombages moches quand on baille, mais c’est quand même relou de devoir monopoliser une main pour cacher tout ça. Après tout, les gens n’ont qu’à regarder ailleurs si ça les dérange.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Domenico Salvagnin from Legnaro, Italy

3. Montrer les gens du doigt

« On ne montre pas les gens du doigt » disait maman. N’empêche que c’est bien plus pratique de désigner quelqu’un en le montrant du doigt plutôt qu’en faisant des descriptions pourries du style : « Tu vois le mec brun là-bas ? Non, le petit. Mais non, celui-là il est roux, ah si, il est roux je te dis. Bref moi je parle du petit avec le jean bleu. Oui bon bah j’y peux rien s’ils ont tous un jean bleu, tu me fais chier Nicolas ok ? » Vous voyez, c’est chiant hein ?

4. Doubler les gens à la caisse

Pourquoi attendre 5 minutes derrière des cons qui attendent aussi ? Autant passer devant tout ce petit monde, de toute façon ils n’oseront pas broncher parce qu’ils sont trop polis, eux aussi.

5. Déglinguer sa part de gâteau alors que tout le monde n'est pas encore servi

Qui a inventé cette règle chiante selon laquelle on devrait attendre que tout le monde soit servi pour manger ? Moi je vais vous le dire : un gros con. Un gros con trop bien élevé.

6. Roter en plein repas chez sa belle-famille

Parce qu’il est délicieux ce rôti quand même…

7. Venir en jogging à un mariage

Donc un jour comme ça on a décidé que les gens devaient s’habiller classe aux mariages et que les mecs devaient porter des costars. Des trucs pas confortables, quoi, histoire de gâcher un événement censé être joyeux. Non, vraiment, si on pouvait on viendrait en jogg et en claquettes. Et ce serait chouette.

8. Allonger ses jambes sur les autres sièges dans un ciné

Les sièges de ciné ont beau être confortables, passer 2h dans la même position, ça fait mal au dos. Et aux jambes. Qu’est-ce qu’on aimerait avoir assez peu d’estime des autres pour poser nos pieds sales sur le siège d’à côté. Mais malheureusement on est trop gentils.

9. Se servir dans le frigo des gens qui t'invitent

« Au fait, beau-papa, pendant que vous étiez aux toilettes je me suis permis d’ouvrir la bouteille de Champ’ que vous aviez au frais. Ça tombe bien en plus puisque votre fille est en cloque. Ah vous l’ignoriez ? »

10. Larguer par SMS

Il y a toujours des moralistes pour nous rappeler que « ça se fait pas de larguer par SMS » ou que « non Agathe il ne faut pas ghoster ton crush », et c’est vrai que ça se fait pas trop. Mais il faut avouer que ça a l’air vachement pratique. On peut pas essayer juste une fois ? Svp.

11. Envoyer un mail pro sans formules de politesse reloues

Les « Je vous serai gré de bien cordialement accepter mes plus sincères bla bla bla mon cul sur la commode » ça casse les couilles d’absolument TOUT LE MONDE. Tout le monde respecte ces vieilles formules de politesse alors que personne ne les aime. De simples « Bisous » ou « Salut » en fin de mail suffiraient amplement. Ayons la force de tous nous révolter contre ces carcans svp.

12. Se curer le nez

C’est bon, on n’y peut rien si ça gratte après tout.

13. Finir un plat sans demander si quelqu'un en veut

Accorder trop d’importance aux autres, c’est s’en accorder moins à soi-même. Moralité : finissons le plat de gratin avant que les autres aient terminé leur assiette. Ils n’avaient qu’à manger plus vite.

14. Dire la vérité tout le temps

« Non mamie je ne reprendrai pas de ce baba au rhum pour la simple et bonne raison qu’il a le goût de vieux caleçon pas lavé depuis 12 jours. D’ailleurs je ne pense pas venir dimanche prochain mamie parce que j’ai grave la flemme à chaque fois. Roh eh voilà elle pleure encore la vieille ! »

15. Lâcher des caisses en toutes circonstances

Il y a plein de trucs à savoir sur les pets, mais ce qu’on sait déjà tous, c’est que ça soulage. Alors pourquoi on en a fait une histoire de politesse ? Pourquoi on se fait chier à serrer les fesses au lieu de tous être heureux ?

16. Demander aux autres clients du resto ce qu'ils pensent de leur plat

A chaque fois on se contente de jeter un coup d’œil discret sur la table voisine pour savoir à quoi ressemblent leurs commandes alors qu’on pourrait simplement leur demander : « Eh toi, le vieux avec le pull jaune, oui, celui que je montre du doigt. Il est bon le steak frites ? Non je te demande pas de te prendre pour un critique du Guide Michelin. Dis-moi juste s’il est bon ton steak. Ok, merci ! Bon bah je prends le steak. Et toi en jaune t’as intérêt à ce qu’il soit bon le steak hein. »

Ça ferait du bien d’être un connard pour une fois dans sa vie.’