Vous en avez forcément entendu parler, Amazon Prime a sorti le docu sur Orelsan Montre jamais ça à personne. Le doc est génial puisque tout est filmé par le frangin d’Orelsan qui capturait les moindres faits et gestes de son frère bien avant qu’il ne devienne célèbre. C’est l’occaz de revenir sur la vie de ce cher monsieur que vous ne connaissez pas forcément très bien et ce même si vous avez appris par coeur toutes les punchlines d’Orelsan et que vous criez « BASIQUE » dès que vous entendez quelqu’un dire « simple ».

1. Orelsan avait envoyé des prods à Booba qui les a refusées

En fait, Booba trouvait carrément que les prods d’Orelsan étaient pas ouf du tout. Du coup, il lui a demandé d’arrêter de lui en envoyer. Eh ben tout ce que j’ai à dire c’est qu’Orel a bien fait d’arrêter d’envoyer des trucs à Booba et de continuer son petit bonhomme de chemin. Pas besoin du Duc de Boulbi.

2. Son pote Skread a co-produit La Boulette de Diam's

Skread, c’est celui qui produit les instrus d’Orelsan depuis toujours, mais il n’a pas fait que travailler avec le rappeur de Caen. Le gars a un beau palmarès puisqu’il a participé à la production de La Boulette de Diam’s, l’un des morceaux de rap les plus iconiques de tous les temps. Et ce qui est marrant, c’est que Skread a aussi fait des instrus pour… Booba. Oui, le mec qui a recale Orelsan.

3. Les parents d'Orelsan détestaient Gringe parce qu'ils trouvaient que c'était un gratteur

Si ça se trouve, ils auraient pu empêcher Orelsan de le voir et on n’aurait jamais eu droit au duo des Casseurs Flowteurs ni même à la carrière d’Orel’. Après on ne va pas refaire l’histoire, ça sert à rien et en plus j’ai pas du tout le temps pour ça.

4. Il a totalement foiré son passage au Ünkut Contest

Le Ünkut Contest, c’est un tournoi de battle de rap organisé par Booba (encore lui), et Orelsan y a participé en 2006. Tous les potes du rappeur pensaient qu’il allait bien gérer la compet’ et passer les premiers tours sans trop de difficulté, mais Orelsan s’est totalement ramassé. Au bout de deux secondes, le public a commencé à le huer et il est sorti dès le premier tour. Comme quoi faut persévérer même après s’être bien lourdé.

5. Il a écrit une chanson pour la comédie Le Roi Arthur

Orelsan a écrit des trucs très cool pour d’autres chanteurs, comme Ave Cesaria et Carmen pour Stromae, et puis il a écrit pour des projets beaucoup moins avouables. C’est le cas du titre Le Monde est parfait qu’il a livré pour la comédie musicale Le Roi Arthur produite par Dove Attia. Mais bon, on peut pas toujours cracher sur le boulot qui paie. On ne lui en veut pas.

6. On lui a demandé de perdre du poids

Plus précisément, c’est le réal de clip de Raelsan, David Tomaszewski, qui lui a dit de perdre du poids pour plus coller à l’image de super héros qu’il incarne face à la caméra. Bon, après, qu’on s’entende, Orelsan n’était pas gros, mais il a toujours été un peu mou, et y’a quand même un mec qui a réussi à lui faire faire du sport de ouf pour être fit. Orelsan doit le remercier aujourd’hui.

7. Skread ne boit pas une goutte d'alcool

Oui oui, rien du tout, ce qui doit quand même être vachement dur quand on traîne avec Orelsan et Gringe, connus pour se mettre des énormes caisses en soirée (ils ne peuvent pas nier, ils en ont fait des chansons). Bref, le mec doit avoir une volonté de fer. C’est fort.

8. Sans Skread, on n'aurait p'tet pas eu Orelsan

Ouais je parle beaucoup de Skread mais en même temps le mec est ultra important pour la carrière d’Orelsan. D’ailleurs Orelsan le reconnait lui-même et raconte que c’est Skread qui le poussait à écrire plus de titres et à bosser encore et encore. Il dit aussi que Skread lui a appris comment on faisait une chanson, comment on composait, comment on sortait un disque et ce qui était important dans les contrats. Skread c’est presque la maman d’Orelsan en fait.

9. Son premier Zénith a failli tourner au cauchemar

Personne n’a failli mourir non, par contre le concert a failli être bien pourri. Le problème, c’est qu’il y avait tellement de trucs à installer sur scène qu’Orelsan n’a pas eu le temps de répéter ni de finir ses balances avant que les gens ne rentrent dans la salle. Heureusement, tout s’est bien passé quand même. Le mec a eu du bol, parce qu’on a tous déjà vu des concerts avec un son à chier, et on sait qu’il n’y a rien de pire.

10. Il a voyagé (quasiment) à la vitesse de la lumière pour les Victoires de la Musique

En 2018, Orelsan était nommé dans plusieurs catégories aux Victoires de la Musique, mais le problème c’est qu’il avait un concert à Genève le soir de l’enregistrement de la cérémonie. Comme il voulait vraiment être présent, Orel’ et son équipe ont trouvé une solution : juste après le concert à Genève, ils ont filé à l’aéroport juste à côté de la salle et sont arrivés hyper rapidement à Paris. Le rappeur a eu le temps d’arriver sur le plateau pour interpréter San et venir récupérer ses trois trophées. Certains de ses fans ont raconté qu’ils étaient allés au concert et que, quand ils sont arrivés chez eux, ils ont vu Orelsan aux Victoires. Un super-héros le mec. D’ailleurs regardez comment c’était bien :

Voilà maintenant si vous n’avez pas eu votre dose du rappeur de Caen, voilà les meilleurs clips d’Orelsan . Bien à vous.