Vu que vous êtes des petits chenapans, vous aimez vous poser des questions que personne ne se pose jamais sur des sujets vraiment relous et difficiles à maîtriser. Vu qu’on est des génies, on aime répondre à ces questions et faire comme si on maîtrisait les sujets de ouf alors qu’on est loin d’être experts juste pour vous impressionner. Aujourd’hui, on a appris que vous vous posiez plein de questions sur les étoiles, et du coup j’ai appelé mon meilleur pote Thomas Pesquet pour qu’ils répondent à toutes mes questions. Merci Thomas, comme j’te l’ai dit quand on s’est fait un barbeuc’ la semaine dernière, t’es vraiment le sang.

1. Toutes les étoiles qu'on voit dans le ciel sont plus grandes et plus brillantes que le Soleil

Sur les quelques 5000 étoiles plus brillantes que la magnitude 6, seule une petite poignée d’étoiles très faibles ont la même luminosité que le Soleil. Les autres sont largement plus grandes et plus brillantes, et certaines le sont même dans une large mesure. Parmi les 50 étoiles les plus brillantes visibles à l’œil nu depuis la Terre, la moins brillante se nomme Alpha du Centaure, et même elle est tout de même 1,5 fois plus lumineuse que le Soleil.

2. C'est impossible de voir un million d'étoiles lors d'une nuit étoilée

Malgré ce qu’on peut entendre dans les films d’amour, les poèmes ou les chansons trop romantiques, c’est IMPOSSIBLE de voir un million d’étoiles, n’importe où que vous soyez. Par une nuit vraiment exceptionnelle, sans lune et loin de toute source de lumière, une personne avec une très bonne vue et capable d’en voir maximum 2000. Du coup, vous pouvez attaquer en justice toutes les personnes qui vous disent « Ton père est un voleur car il a mis des millions d’étoiles dans tes yeux » ; c’est faux.

3. Les étoiles rouges ne sont pas les plus chaudes et les bleues ne sont pas les plus froides

On a pour habitude de qualifier de chaudes les choses rouges et de froides les choses bleues. Cependant, on ne dit ça que parce que notre expérience quotidienne est limitée. En fait, les objets chauffés changent de couleur en fonction de leur température, et le rouge représente la température la plus basse à laquelle un objet chauffé peut briller. Ainsi, à mesure qu’il se réchauffe, l’objet passe au blanc puis au bleu. Du coup, les étoiles rouges que l’on voit dans le ciel sont en fait les plus froides, et les étoiles bleues sont les plus chaudes.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA/Walt Feimer

4. Les étoiles sont des corps noirs

Un corps noir est un objet qui absorbe 100 % de tous les rayonnements électromagnétiques (c’est-à-dire la lumière, les ondes radio, etc.) qui le touchent. Les étoiles sont des absorbeuses parfaites. Dans le cas d’une étoile, elle absorbe tout le rayonnement qui lui tombe dessus, mais elle en re-émet également dans l’espace beaucoup plus qu’elle n’en absorbe. Ainsi, une étoile est un corps noir qui brille de mille feux, mais ça reste un corps noir quand même.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Nicoleon

5. Il n'y existe aucune étoile verte

Bien qu’il y ait plusieurs revendications concernant des étoiles qui apparaissent vertes, la plupart des observateurs ne voient pas de vert dans les étoiles, sauf s’il s’agit d’un effet d’optique dans leurs télescopes ou d’une anomalie de la vision. Les étoiles émettent un spectre de couleurs, dont le vert, mais la connexion œil-cerveau humain mélange les couleurs d’une manière qui donne rarement voire jamais du vert. Une couleur peut dominer le rayonnement, mais dans la gamme de longueurs d’onde et d’intensités que l’on trouve dans les étoiles, les verts se mélangent aux autres étoiles, et l’étoile peut apparaître blanche. Du coup, pour autant que l’œil humain puisse le dire, il n’y existe aucune étoile verte.

6. Pourtant, notre Soleil est une étoile "verte"

Le soleil est une étoile « verte », ou plus précisément une étoile vert-bleu, dont la longueur d’onde se situe dans la zone de transition du spectre entre le vert et le bleu. Il ne s’agit pas d’un simple fait isolé, mais d’un fait important car la température d’une étoile est liée à la couleur de sa longueur d’onde d’émission la plus prédominante. Dans le cas du soleil, la température de surface est d’environ 5 800 K, ou 500 nanomètres, ce qui donne un vert-bleu. Cependant, comme indiqué ci-dessus, lorsque l’œil humain tient compte des autres couleurs qui l’entourent, la couleur apparente du soleil est un blanc, voire un blanc jaunâtre.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

7. Le Soleil est considéré comme une étoile "naine".

On a l’habitude de voir le Soleil comme une étoile normale, pourtant, ce qu’il faut savoir est qu’il s’agit d’une étoile naine. Techniquement, chez les étoiles « normales », il n’y existe que les étoiles naines, géantes et supergéantes. Les géantes et les supergéantes représentent les stades terminaux (vieillesse) des étoiles, mais la grande majorité des étoiles, celles qui se trouvent au stade mature de leur évolution, sont toutes appelées « naines ». Leur taille varie considérablement, mais elles restent beaucoup plus petites que les géantes et les supergéantes. Du coup, techniquement, le Soleil est donc une étoile « naine ».

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

8. Les étoiles ne scintillent pas

On dirait que les étoiles scintillent, encore plus quand elles sont proches de l’horizon. L’une d’entre elles, Sirius, scintille, brille et clignote parfois tellement que les gens la décrivent comme un OVNI. Mais en fait, le scintillement ne vient pas de l’étoile, mais de l’atmosphère turbulente de la Terre. Lorsque la lumière d’une étoile traverse l’atmosphère, elle traverse de nombreuses couches dont la densité varie rapidement. Ça dévie alors un petit peu la lumière, ce qui donne cette impression de scintillement. Chaque déviation entraîne un léger changement de couleur et d’intensité. Pourtant, au-dessus de l’atmosphère terrestre, les étoiles ne scintillent pas.

9. On peut voir au moins à 19 000 000 000 000 000 kilomètres

Lors d’une bonne nuit, on peut au moins voir à 19 000 000 000 000 000 kilomètres. C’est 19 quadrillions de miles, c’est-à-dire la distance approximative de l’étoile Deneb, qui est proéminente dans le ciel d’automne et d’hiver. Deneb est assez brillante pour être vue de tout l’hémisphère nord, alors qu’elle est à 19 QUADRILLIONS DE MILES. Et vous arrivez à pas voir vos potes quand ils sont dans la rue à 100 mètres de vous quand même, bande de nazes.

10. Les trous noirs n'aspirent pas

De nombreux auteurs décrivent fréquemment les trous noirs comme « aspirant » tout ce qui les entoure. Ça fait que souvent, les personnes mal informées ont tendance à avoir peur que des trous noirs aspirent un jour la Terre. Déjà, il faut savoir que les trous noirs n’aspirent pas comme aspirerait un aspirateur. Ce n’est pas une aspiration, mais une attraction de la matière dans le trou noir par une très forte attraction gravitationnelle. La différence peut sembler insignifiante, mais d’un point de vue physique, elle est fondamentale. Les trous noirs n’aspirent donc pas, mais ils sont très froids.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : User:Alain r

Like si je devrais devenir astro-physicienne :$

Ah oui, et si vous voulez découvrir d’autres trucs sur la vie à l’ISS, c’est ici.