La France n’est peut-être pas le plus grand pays du monde, mais il y a quand même des trucs sur lesquels on est les premiers. La mauvaise foi, déjà, mais pas que. On est aussi les plus grands utilisateurs des trucs qui se trouvent dans ce top. Et y’a pas toujours de quoi être fier. Je préfère vous prévenir que ça va très vite parler de cul, mais pas forcément dans le sens où vous l’entendiez.

1. Les suppositoires

J’avoue, c’est drôle les suppositoires. Rien que le mot me donne envie de sourire à la vie. Mais en vrai c’est aussi super efficace, surtout chez les enfants qui peuvent vomir les médocs ou avoir des brûlures d’estomac en les prenant par voie orale. Bref, les suppo c’est pas un truc débile, mais il y a plein de pays où on refuse totalement d’en utiliser. Se mettre un truc dans le cul, ça reste assez compliqué à accepter pour certains. Allez dire à un Anglais de se mettre un suppo, il va vous défoncer la gueule à coups de pudding. Alors que chez nous, en France, on voit pas tellement le problème, même si on utilise de moins en moins les suppo. Peut-être qu’un jour plus personne ne comprendra l’expression « un suppo et au lit », et là on aura vraiment perdu une partie de notre patrimoine.

2. Les thermomètres rectaux

Oui, bon, on aime se mettre des objets dans l’anus en France, ET ALORS ? Toujours est-il que dans notre pays le thermomètre rectal c’est la base, ce qui n’est pas le cas chez la plupart de nos voisins. Pourtant, c’est plus fiable que les autres thermomètres, mais après est-ce qu’on n’est pas prêt à perdre un petit peu de fiabilité pour un peu plus de dignité ? Si.

3. Les bloqueurs de publicités

En 2017, 34% des Français utilisaient un adblocker contre 18% des internautes dans le reste du monde. Avec l’Allemagne, on est le pays qui utilise le plus de bloqueurs de pubs parce qu’on en a un peu marre qu’on nous propose d’acheter des sneakers toutes les 3 minutes ou qu’on nous incite à agrandir notre pénis alors que franchement ça va il est très bien comme ça notre pénis.

4. L'homéopathie

Avec les Allemands, on fait partie des plus gros consommateurs d’homéopathie. Chez nous, c’est 43% de la population qui a recours aux petites granules depuis plus de 10 ans, ce qui est assez énorme quand on sait que ça n’a jamais été scientifiquement reconnu comme efficace. Si vous me trouvez injuste, allez voir le top des maladies soignées par l’homéopathie, vous allez détester.

5. Le Nutella

Eh ouais, on détient le record de la consommation de Nut’ en consommant 26% du volume mondial de la pâte à tartiner (ça fait plus de 300.000 tonnes quand même, c’est pas mal). Et après on se plaint de ne plus rentrer dans nos jeans. Derrière nous, il y a les Allemands et les Italiens mais on continuera à les battre à plate couture en bouffant notre Nutella directement à la cuillère.

6. Les ronds-points

Nous on KIFFE les ronds-points. Sans déconner, on possède la moitié des ronds-points du monde, on en a près de 40000 sur tout notre territoire et on en construit plus de 500 nouveaux par an. Y’a moyen que la prochaine Miss France soit un rond-point tellement on est des tarés là-dessus.

7. La bise

Allez savoir pourquoi, en France on adore se dire bonjour en se collant les joues les unes contre les autres, 2 fois, 3 fois, 4 fois ou 48 fois (ça dépend des régions). On aime cette proximité cheloue qu’on peut avoir même avec des inconnus pour pouvoir respirer profondément dans leurs oreilles. Non sérieusement on peut remercier le Covid de nous avoir fait arrêter de faire la bise parce que c’était vraiment horrible.

8. Le fromage à tous les repas

On n’est pas les seuls à produire du fromage (même si on est les meilleurs) mais on est premiers dans la catégorie « je bouffe du frometon quelle que soit l’heure de la journée ». Le midi, le soir, au petit déj et même au goûter, on est capable de s’enfoncer des bouts de brie ou de morbier dans le gosier, et ça fait de la France le meilleur pays de l’Univers.

9. Les antibiotiques

On a eu beau nous répéter un bon million de fois que les antibiotiques c’était « pas automatique », on n’en a rien à battre : dès qu’on en a l’occaz’, on en avale. A ce niveau-là, on est le pire pays européen. On est content de foutre des milliards de bactéries sur nos fromages, par contre on déteste en avoir dans le ventre. C’est ça aussi la logique à la française.

10. Le 49-3

C’est sûr qu’il y a peu de risques qu’un autre pays nous pique cette spécificité là, mais n’empêche qu’on en est fier de notre 49-3. C’est un peu notre joker autoritaire qu’on peut sortir à tout moment pour passer directement de « pays démocratique » à « Corée du Nord » (la coiffure en moins).