Le temps passe vite, du moins pour nous autres humains, parce que pour un caillou ou même la planète Terre (qui est elle-même un gros caillou) ça doit commencer à sembler long. Quoi qu’il en soit les choses évoluent si vite que certaines habitudes ou coutumes pas si anciennes semblent aujourd’hui complètement absurdes tellement les outils que nous avons ont fait évoluer les choses rapidement, on vous propose un petit saut dans le passé, et ça fait peur.

1. Appeler l'horloge téléphonique

Il y a encore pas si longtemps on pouvait appeler un numéro payant pour qu’on nous donne l’heure. C’est tout. On payait pour avoir l’heure. Aujourd’hui du coup ça semble un peu con avec les montres, les smartphones, les horloges partout et surtout les autres gens dans la rue qui eux ont l’heure si vraiment on n’a aucun autre moyen…

2. Louer un film au vidéo-club

Vous ne vous souvenez peut-être pas de cette époque, ou vous ne l’avez tout simplement pas connue mais avant les Netflix et compagnie il fallait louer un film et un seul, ça coutait cher et en plus derrière il fallait le ramener (et le rembobiner à l’époque des VHS). Super chiant le concept, du coup personne ne regardait de films. Jamais.

3. Ne pas communiquer avec ses proches pendant un séjour à l'étranger

Quand les gens partaient en voyage à l’étranger ils donnaient des nouvelles à leurs proches une fois qu’ils étaient revenus tellement passer un coup de téléphone en provenance d’un autre pays était cher. D’après une étude ça coûtait plus cher que le voyage en lui-même pour vous donner un ordre d’idée.

4. Prendre une carte routière dès qu'on s'éloigne de chez soi

Aujourd’hui avec les GPS on tape l’adresse où on veut aller et on se laisse guider, même si c’est en Jordanie. À l’époque il fallait checker son itinéraire avant de partir même si c’était qu’à vingt minutes de chez soi, ce qui prenait d’ailleurs deux jours de préparation. Résultat personne ne sortait de chez soi. Jamais.

5. Écrire en langage SMS pour se limiter à UN texto et ne pas voir son message basculer en MMS

Quelle époque, quand il fallait inventer un nouveau langage pour écrire le moins de caractères possible et envoyer un message en priant pour que la personne comprenne ce qu’on voulait dire. Tout était placé sous le signe de l’économie, financière et de caractères. Un autre temps.

6. Utiliser une cabine téléphonique et les pages jaunes

Avant les pages jaunes c’était pas seulement un site web, c’était un gros bouquin tellement lourd qu’il pouvait tuer quelqu’un en tombant sur sa tête. Et les cabines téléphoniques, c’était le meilleur moyen de perdre de l’argent facilement tout en faisant la queue, un peu comme les bars, mais avec le fun en moins.

7. Compter son temps de connexion internet

À l’arrivée d’internet il fallait encore faire preuve d’économie parce que ça coutait une couille cette histoire-là. Du coup il fallait partager le temps dispo avec toute la famille pour visiter des sites globalement tout pourris. Mais on était heureux et la vie était plus belle (pas vraiment).

8. Lire Télé 2 semaines pour savoir ce qui passe Mardi en 8 sur France 2

Vu qu’il n’y avait pas de streaming, on était bien obligé de se taper les programmes que les chaines de télévision sélectionnaient pour nous et afin d’être certain qu’on n’allait rien rater, il fallait se procurer le programme télé pour découvrir que le film La grande vadrouille allait être diffusé tous les soirs sur chaque chaine.

9. Raconter toute notre vie dans nos statuts Facebook

Bon déjà Facebook est aujourd’hui un truc de vieux, mais pour les plus jeunes dites-vous qu’à l’époque c’était un genre de journal intime ouvert sur le monde où tout le monde racontait sa vie toute pourrie, de ses déceptions amoureuses à ses déboires de soirées nulles. Maintenant, on fait la même chose, mais sous forme de photos sur insta, ce qui amène un côté artistique non négligeable.

10. Faire une sélection de quelques chansons à écouter dans son MP3

Les lecteurs MP3 de l’époque permettaient de garder en mémoire très peu de chansons, il fallait donc se faire sa petite playlist qu’on changeait presque tous les soirs (du moins pour ceux qui comme moi avaient un clé-usb-mp3 avec assez de place pour garder 12 musiques). Et dire qu’aujourd’hui on se plaint quand la connexion aux sites de stream musical coupe pendant 10 secondes parce qu’on est dans le métro.

11. Faire des flyers pour annoncer un concert

Aujourd’hui c’est super simple : on créé un évènement Facebook, on y invite tous ses contacts et on fait chier absolument tout le monde en réitérant toutes les deux semaines avec un nouvel évènement pourri. Mais avant il fallait créer, imprimer et distribuer des flyers et croyez-moi c’était beaucoup plus relou que ça en a l’air dit comme ça.

12. Payer pour télécharger une musique qui servira de sonnerie

Les premiers téléphones ne permettaient que très peu de customisation, en gros on pouvait choisir une sonnerie, vous voyez à quel point c’était de la merde. Et en plus de ça, les sonneries étaient payantes et jouées avec des notes électroniques toutes pétées, mais qu’est-ce que c’était la classe en ce temps-là.

13. Devoir économiser ses photos de voyages

À l’époque, il fallait choisir quelles photos on pouvait prendre, parce qu’avec les pellicules on n’était pas en illimité. Et encore ça, c’était quand on avait un appareil photo, même jetable. Ensuite il fallait les faire développer et découvrir parfois qu’elles étaient toutes ratées. Aujourd’hui on mitraille des dizaines de photos qu’on ne regarde jamais, on a un rapport beaucoup plus sain avec cette activité je trouve, mais qui reste un truc de jeune qui énerve les vieux.

14. Graver des CD

Ah l’époque des CD gravés et des compils de musique ou de films en Div-X… On se refilait des albums ou des films après les avoir gravés, ce qui pouvait prendre pas mal de temps et coûter super cher. Ensuite il y a eu l’arrivée des CD qu’on pouvait graver plusieurs fois et la vie n’a plus jamais été pareille. Enfin jusqu’à la disparition des CD quoi.

15. Écouter des évènements sportifs à la radio

Déjà je trouve personnellement que regarder du sport à TV est chiant comme un jour pluvieux sans électricité mais imaginez qu’à l’époque les gens suivaient ces évènements à la radio uniquement via un commentateur ça me donne la gerbe. Je viens d’ailleurs de vomir à l’instant.

C’est quand même mieux maintenant on ne va pas se mentir. Vous pouvez aller regarder les vieux objets qui fonctionnent toujours aussi bien et les signes qu’on est dans une maison de vieux, c’est toujours bien de s’en rendre compte.