Oh là je vous vois venir bande de joyeux délurés. Il ne sera nullement question ici de « hashish » comme vous dites, mais bien de fruits et légumes que vous pouvez allègrement faire pousser dans votre petit jardin, voire votre jardinière pour certains d’entre eux. On sait tous qu’on peut facilement faire pousser des poivrons, des aubergines, des tomates, des haricots-verts ou encore des pommes de terre dans nos vertes contrées, mais il y a certains végétaux qu’on imagine mal pouvoir faire grandir en France. Pourtant, zééé possible. Je vous invite à vous saisir de votre petite pelle avant de lire la suite.

1. Des kiwis

« Mais nan ? »

MAIS SI, PUISQUE JE VOUS LE DIS. C’est vrai que le kiwi ça sonne exotique, et en plus ça vient de Chine, mais pourtant ça pousse très bien dans un jardin d’ici. Alors le plus facile, c’est de planter directement un pied de kiwi dans de la terre, mais vous pouvez aussi vous amuser à prendre les graines d’un kiwi (oui, les petits points noirs là) pour les faire germer. Y’a plein de tutos qui expliquent bien comment faire donc je vous invite à chercher tout ça sur le fabuleux monde de l’interweb.

2. Des patates douces

La patate douce, c’est l’Amérique tropicale, c’est le Mexique, le Venezuela, c’est 10 bonnes heures d’avion quoi. Je dirais même, si j’étais un peu foufou : c’est pas la porte à côté. Mais, voilà, vous avez compris le principe de ce top : il est tout à fait possible de cultiver ses propres patates douces à la maison. Et si vous avez un peu la flemme, vous pouvez aussi faire germer une patate douce pour la beauté du geste. Pour, ça il faut la placer pointe vers le bas au dessus d’un récipient rempli d’eau, comme ça des racines vont commencer à apparaître, puis rajouter assez d’eau pour que ça touche la patate. Après, c’est l’éclate quoi, on a des fleurs, on verse une larme et on se dit : « putain, c’est quand même beau la vie hein ? »

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : miya (talk)

3. Des avocats

FIGUREZ-VOUS (je sais pas pourquoi je crie, pardon), figurez-vous que l’avocat fait partie de ces fruits que tu peux faire pousser à partir de déchets. Ici, le « déchet », c’est le noyau, qui finit habituellement dans la poubelle avec les pots de yaourt, les emballages de Snickers (ne faites pas les innocents) et les piles LR06 (bande de malades arrêtez de jeter vos piles à la poubelle). Pour le faire germer, il faut le suspendre à l’aide de bâtonnets au-dessus de l’eau et lui réciter des vers de Mallarmé, même si cette seconde consigne est facultative. Quand apparaît une tige, on le plante dans la terre, puis on attend quelques années en méditant, en réalisant une introspection et en n’oubliant pas de bien inspirer et expirer. Ensuite, vous devriez obtenir des avocats.

4. Des mangues

« Excusez-moi, vous avez bien dit des mangues ? »

Je l’ai bien dit, et je le redirais encore, dussé-je être condamné à mort pour cela (mais en même temps il n’y a pas de raison.) On peut faire pousser un manguier à partir de son noyau, avec à peu près la même méthode que pour l’avocat. Bon moi je l’ai jamais fait mais le beau-frère de la cousine de mon meilleur pote ne l’a jamais fait non plus, je sais pas pourquoi je vous parle de lui.

Crédits photo (Creative Commons) : Fir0002

5. Des litchis

Ce fruit qui ressemble très honnêtement à un petit testicule garni de piquants est originaire de Chine. Pour pousser chez vous, le noyau a besoin d’être planté dans la terre, pointe arrondie vers le haut, mais il a aussi besoin de luminosité, de chaleur et d’un abonnement Canal+ pour suivre les résultats du FC Sochaux, une équipe qu’il apprécie tout particulièrement. Laissez-le respirer un peu aussi, vous n’êtes pas sa mère.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Luc Viatour

6. Des dattes

Si vous arrivez à vous procurer des dattes fraîches non pasteurisées, déjà bravo, parce qu’on n’en trouve pas à tous les coins de rue. Une fois que c’est fait, vous pouvez mettre les noyaux dans de l’eau, et, une fois que des racines apparaissent, les planter dans un mélange de terre et de sable. Vous n’avez plus qu’à attendre quelques années avant de pouvoir profiter de vos dattes. Oui c’est long, c’est vrai, mais on ne peut pas tout avoir tout de suite dans la vie.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : IOOI at German Wikipedia

7. Du gingembre

Bon, là, il faut se procurer des rhizomes de gingembre dans un magasin spécialisé, mais ça vous permettra d’enfin faire quelque chose de votre week-end. La suite est encore plus compliquée, mais je voulais juste vous dire que oui, vous pouvez faire pousser votre propre gingembre alors qu’à l’origine ça vient quand même de l’Inde, soit un endroit qu’il est relativement difficile de rejoindre à pieds, en trottinette ou en pédalo.

Crédits photo (CC0 1.0) : Vatadoshu

8. Des papayes

Si vous espériez que je fasse la blague de la « foufourche » pour récolter les papayes, je vous invite de ce pas à sortir de ce top. ON EST ICI POUR PARLER SÉRIEUSEMENT D’ACCORD ? Bref, vous pouvez en effet faire pousser des papayes en récupérant leurs graines. C’est quand même mieux s’il fait beau par chez vous, sinon le papayer va être triste, il va déprimer et ça va vous coûter un bras en séances de psy.

Crédits photo (Domaine Public) : MPF

9. Des fruits de la passion

Vous avez la chanson de Franky Vincent en tête ? C’est normal, ne vous inquiétez pas. Le plus important, c’est de savoir, encore une fois, qu’on peut faire pousser le fruit de la passion en récupérant ses graines présentes au centre du fruit. Il faut les laver, les sécher, les planter et ne surtout pas hésiter à en parler régulièrement à vos amis pour bien les saouler. Sans ça, vous n’obtiendrez pas de jolies grenadilles (oui, on peut l’appeler aussi comme ça.)

10. Des ananas

« Ok ça y est le mec est devenu complètement dingo, jamais de la vie on fait pousser un ananas chez soi. »

Déjà, un peu de respect s’il vous plaît, et ensuite, si, c’est possible. Il suffit de récupérer la partie haute de l’ananas (celle avec les feuilles), en coupant pour garder un tout petit peu de chair, et de foutre ça en terre avec de la chaleur, de l’humidité, de la luminosité et surtout beaucoup d’amour. C’est important l’amour. Ça vous en bouche un coin hein ? Et non un coing, qui est un autre fruit dont je ne vous parlerai JAMAIS. Vous m’entendez ? JAMAIS.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : David Monniaux

Et voilà, maintenant vous savez tout. Et si vous n’avez pas de place chez vous, procurez-vous les indispensables du jardinage d’intérieur histoire de montrer à vos amis que vous pouvez réussir quelque chose dans la vie.