On est tous d’accord pour penser que certaines modes durent depuis beaucoup trop longtemps et qu’on finit tous par se lasser de certaines choses après qu’elles aient été sur le devant de la scène. À partir du moment où quelque chose devient beaucoup trop tendance il y a un phénomène de désintérêt général pour le truc et c’est normal, on va justement parler de quelques exemples de concepts devenus tout pourris à cause de leur popularité.

1. Airbnb

Au début ça partait bien, on était bien reçu, il y avait un vrai échange avec les hôtes et ils nous conseillaient les trucs à faire dans leurs villes. Puis c’est devenu le gros bordel : on s’est retrouvé à louer des trucs sans jamais rencontrer les gens avec pour seul contact un casier à code pour récupérer la clé de l’entrée, sans parler des gens qui achètent plein d’apparts et les louent en empêchant les locaux de se loger dans leurs propres villes.

2. Les modes des années 80

Stranger Things a fait passer le « rétro 80 » de nouvelle mode cool à overdose super rapidement pour vendre des produits dérivés. Des fringues à la musique c’est devenu n’importe quoi en quelques années jusqu’au ras-le-bol des nouveaux groupes de musique à la con qui utilisent des instru électro et pomper des trucs vieux de 40 ans.

3. Les réseaux sociaux

Au départ c’était le truc supposé nous rapprocher, nous permettre de faire naitre des projets humains à grande échelle et nous amener à un autre niveau de communion respectueuse. Aujourd’hui c’est soit un truc utilisé par les cinquantenaires qui partagent des images du film Les Mignons avec une phrase à la con en majuscules soit des pubs maquillées de gens qui se font de la thune sur le dos de leurs abonnés pour vendre des crèmes de nuit. Ouais je suis un boomer et alors j’en ai rien à carrer.

4. Le tourisme

Depuis que c’est devenu la mode de faire des belles photos dans des endroits paradisiaques pour gagner des likes le tourisme est devenu super relou, on doit littéralement faire la queue pour passer dans certains endroits pour attendre que des gens donnent l’impression qu’ils sont tout seul sur leurs insta. Heureusement qu’il nous reste la Creuse pour fuir ces modes, du moins jusqu’à ce que Kim Kardashian vienne y faire une story.

Crédits photo : Topito

5. Les parcs d'attraction

À une époque c’était le meilleur truc du monde, un plaisir à l’état pur, puis c’est devenu la norme de se dire qu’on allait payer près de 90€ un billet d’entrée pour faire la queue et se sentir heureux si on avait fait cinq attraction dans la journée. Et on en parle des billets plus chers pour éviter de faire la queue ? C’est pas le concept le plus abusé de toute l’histoire des loisirs ce truc ?

6. Star Wars

Je vois déjà les fans gueuler, mais franchement, franchement, on parle de la dernière trilogie et de la série sur Kenobi et sur Bobba Fett ? C’est devenu n’importe quoi, on fait revenir des personnages morts pour soit disant satisfaire les fans et ensuite on leur fait jouer un script qui chie à la gueule des premiers films tout ça pour continuer de faire du pognon sur une licence surexploitée.

7. L'heroic fantasy

Il y a encore quelques années c’était un monde merveilleux connu de quelques fans passionnés, puis Game of Thrones est arrivé et tout le monde a appelé sa fille Arya en se tatouant des dragons. Et là c’était trop tard, toutes les plate-formes de streaming ont commencé à faire des séries de qualité extrêmement variables en se disant qu’il suffisait de mettre des gens avec des oreilles pointues et des épées pour faire une bonne oeuvre d’heroic fantasy. Triste monde.

8. Internet

C’était LA vraie promesse d’un nouveau monde libre, avec des règles mais aussi des travers, ce qu’amène généralement la liberté vous allez me dire. Puis c’est devenu le terrain de jeu de grandes multinationales qui nous balancent de la pub pour vendre leurs produits parce qu’on a fait l’erreur une seule fois y’a cinq ans de regarder le prix de pilules de viagra.

9. Les sites de covoiturage

Ouais on va pouvoir voyager moins cher et faire des rencontres, super parce que si le prix d’un billet pour un voyage coûte celui d’un mois de loyer c’est bien d’avoir une alternative. Mais ça c’était avant que le truc ne se pourrisse de l’intérieur, que des gens en fassent un business et qu’un Reims – Bordeaux coûte plus cher qu’une voiture d’occaz’ avec le plein sauf s’il part à trois heures du matin et fait une escale en Pologne.

En attendant, je vous conseille d’aller lire les modes disparues qui nous manquent et surtout je vous file mon numéro de carte de bleue : c’est le 3.

Sources : Reddit, The Guardian, DidYouKnowFacts.