Il y a quelques mois, le confinement avait modifié nos habitudes. Aujourd’hui, c’est au tour du couvre-feu de nous changer la vie. Depuis qu’il est en place, on n’est plus pareil. On découvre une autre manière d’exister et on a une nouvelle routine de vie. D’une manière générale, c’est un peu chiant, mais on s’y fait. Evidemment, ce top ne s’adresse pas aux sal… aux chanceux qui n’ont pas de couvre-feu dans leur ville (on vous déteste.)

1. Tu ne demandes plus à ton coloc : "t'es à l'appart ce soir ?"

Parce que oui, forcément, il sera à l’appart ce soir et pas en train de boire des verres à droite à gauche comme il le fait tout le temps au lieu de te faire à manger comme il se doit. Maintenant, t’es sûr de ne plus avoir le champ libre pour inviter ton date chez toi, et t’es sûr de ne plus pouvoir choisir ton programme télé tout seul. En même temps t’as choisi d’être en coloc, alors maintenant il faut assumer.

2. Les audiences de Joséphine Ange Gardien ont explosé

Bien sûr que tu préférerais être dans les bars au lieu de te taper tous les téléfilms nuls qui passent à la télé, mais tu ne peux pas. Et oui, il existe d’autres activités beaucoup plus intelligentes que mater un écran toute la soirée, mais ça fait tellement longtemps que tu n’as pas ouvert un bouquin que tu n’es même pas sûr de savoir encore lire.

3. Tes voisins du dessus font la fête jusqu'à 6h du mat

Ces enfoirés n’ont pas compris que le couvre-feu avait pour but d’arrêter de faire des grosses teufs à 50 dans 16m², alors ils continuent à inviter tous leurs potes. Sauf qu’avant, les soirées, elles pouvaient finir plus tôt, mais maintenant, ça s’étire jusqu’à la fin du couvre-feu, soit 6h du mat’. Et toi tu vis un enfer parce que tu n’oses ni aller les voir de peur de te faire casser la gueule, ni appeler les flics de peur d’avoir l’impression d’avoir 70 ans.

4. Le caissier de ta supérette a remarqué que tu achetais beaucoup plus de bières qu'avant

Il n’ose pas te dire qu’il s’inquiète de ta consommation d’alcool alors que toi, tu bois toujours autant qu’avant. C’est juste que maintenant, au lieu de le faire en terrasse, tu le fais chez toi. Devant Joséphine Ange Gardien. C’est quand même un peu triste, quand on y pense.

5. Tu te réadaptes au vrai prix des bières achetées en supermarché

Entre une pinte à 8 balles (ou 4 en dehors de Paris) et une bouteille de 75cL à 2 euros, la différence fait un sacré choc. Comme le jour où tu as découvert que tu ressemblais beaucoup plus au facteur qu’à ton papa. Si tu ne l’as pas encore remarqué, va vérifier quand même, on sait jamais.

6. Tu vas à des soirées d'aprem de 12h à 20h

Des petits malins ont décidé que désormais, les soirées se feraient le samedi aprem. On sait pas pour toi, mais nous on n’est pas trop convaincus par cette nouvelle mode. Commencer un apéro à peine 1 heure après s’être réveillé, c’est quand même un peu chelou.

7. Tu découvres le concept d'ivresse à 17h

C’est ce qui se passe logiquement quand tu commences à faire la fête beaucoup trop tôt. Et autant être bourré à 00h, c’est plutôt marrant, ça l’est un peu moins quand il fait encore jour dehors. Ça te rappelle un peu trop les repas de famille le dimanche, et t’as pas du tout envie de penser à ça quand t’es avec tes amis.

8. Tu fais beaucoup plus de trucs pendant l'aprem le weekend

Avant, quand on te demandait ce que t’avais fait de ton week-end, tu disais que t’étais allé en soirée. Maintenant, tu ne peux plus faire ça, donc tu trouves d’autres occupations dans la journée pour avoir quelque chose d’intéressant à raconter le lundi. C’est comme ça que tu as passé ton samedi dernier à Ikéa ou dans une expo que tu n’avais même pas envie de voir, juste pour dire d’avoir fait quelque chose.

Crédits photo : Topito

9. Tu commences à penser que, finalement, dormir à 22h, c'est pas si mal

Pour toi, seuls les gens de plus de 80 ans faisaient ça, mais tu te rends compte que te lever le matin en étant en forme, c’est un sentiment plutôt agréable. Peut-être même que tu pousseras le vice jusqu’à dormir avec un bonnet de nuit pour avoir bien chaud et pour vraiment avoir l’air d’une grand-mère.

10. Rien n'a changé

Toi, tu vivais déjà le couvre-feu avant même qu’il ne soit en place. Tu t’y es préparé toute ta vie en ne faisant rien de tes soirées, en essayant d’avoir le moins de potes possibles et en refusant catégoriquement chaque proposition d’aller boire des verres. En quelques sortes, tu es un expert du couvre-feu, et rien que pour ça, on t’admire.

Maintenant, t’as aussi le temps de voir les meilleurs memes sur le couvre-feu et les meilleurs tweets sur le couvre-feu. Et si t’as encore des questions sur le couvre-feu, on a les réponses.