Qu’y-a-t-il de plus décevant que la Tour Eiffel à Paris ? Quand on se rend à la capitale pour la première fois, on ne veut qu’une chose : voir la Dame de fer. Et puis on se retrouve devant ce gros enchevêtrement de poutres en métal et on se dit « tout ça pour ça ? » Car oui, franchement, on ne fait pas plus surfait que la Tour Eiffel…

1. Parce qu'il faut faire la queue 3 heures pour espérer y monter

Certes, il peut être amusant d’admirer la Dame de fer depuis le sol, quand on se trouve au niveau d’un de ses piliers, mais quand on doit attendre 3 heures pour monter dans un des ascenseurs, c’est beaucoup moins drôle. Du coup, on rate plein d’autres trucs qui sont vachement plus sympas.

2. Parce qu'il y a trop de monde (enfin... QUAND IL N'Y A PAS DE PANDEMIE DU MONDE MONDIAL)

Tous les touristes qui viennent à Paris se précipitent à la Tour Eiffel. Résultat, c’est blindé en permanence, il y a du bruit, on se fait bousculer et on finit par repartir sans même avoir pu en profiter.

Certes c’est pas trop le cas en ce moment rapport à tout ce qui est Covid, variant et couvre-confinement-feu, mais vous allez voir, quand tout le monde sera vacciné dans 17 siècles, ça revviendra.

3. Parce que finalement, ce n'est pas si haut

Des monuments bien plus hauts, comme l’Empire State Building (381 mètres), le One World Trade Center (541 mètres) ou encore le Burj Khalifa (828 mètres) ont quand même pas mal ringardisé la Tour Eiffel et ses 324 tout petits mètres de rien du tout.

4. Parce qu'elle sert surtout à vendre des souvenirs

C’est comme la St-Valentin ! Une gigantesque entreprise commerciale qui génère un pognon de malade pour reprendre une expression consacrée. En fait, la Tour Eiffel, c’est avant tout un symbole du capitalisme triomphant.

5. Parce qu'elle coûte une blinde

En ce moment, on est en train de repeindre la Tour Eiffel. Coup des opérations : 40 millions d’euros ! Tout ça pourquoi ? Pour se retrouver en arrière-plan sur les photos des influenceurs ?

6. Parce que cette critique sur Trip Advisor 

« Un tas de ferraille obsolète qui ne vaut pas la peine d’être visité (…). En plus, vous n’atteindrez probablement même pas le deuxième étage à moins d’avoir payé trop cher et patienté dans une file d’attente de 5 bornes… ». Cette critique aurait pu rentrer au Panthéon des avis les plus drôles laissés sur Tripadvisor.

7. Parce qu'on peut l’admirer de chez soi pour quelques euros

Il suffit de se rendre dans n’importe quel magasin de souvenirs à Paris et d’acheter une reproduction de la Tour. Tranquillou.

8. On ne peut même pas sauter à l'élastique

Oh bien sûr, il y a ce mec, le Néo-Zélandais Alan John Hackett, qui a sauté depuis le deuxième étage de la Tour Eiffel en 1987 (vêtu d’un smoking) mais sinon c’est interdit. À quoi ça sert d’avoir construit un truc si haut si on ne peut pas s’y élancer pour se payer des sensations fortes ?

9. Parce que les plus grands se sont insurgés contre elle

« Ce lampadaire véritablement tragique » Léon Bloy. « Ce squelette de beffroi » Paul Verlaine. « Cette haute et maigre pyramide d’échelles de fer, squelette disgracieux et géant, dont la base semble faite pour porter un formidable monument de Cyclopes, et qui avorte en un ridicule et mince profil de cheminée d’usine. » Guy de Maupassant. Émile Zola n’était pas fan non plus.

10. Parce qu'elle a souvent été imitée et souvent égalée aussi d'ailleurs

Il existe plein de copies de la Tour Eiffel, tout à fait valables par ailleurs, et beaucoup plus accessibles, à Las Vegas, à Macao, à Bruxelles et même à Élancourt dans les Yvelines, dans le parc France miniature.

Le tas de boulons le plus célèbre du monde…