En pleine pandémie mondiale certaines informations sur la santé continuent de tomber, de bonnes parfois, et ça redonne espoir, mais également des moins bonnes. Genre vraiment vraiment pas bonnes. Du coup on va parler aujourd’hui de celles-ci, pas spécialement pour vous faire déprimer, mais parce que c’est important de traiter ces informations également et de les relayer. Désolé d’avance pour le coup de blues qui va suivre la lecture de ce top.

1. Les infections sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques

Ça c’est vraiment super grave, parce que les antibiotiques on les utilise pour traiter énormément de choses, donc si les infections commencent à y développer une forme de résistance c’est très inquiétant. En 2019 on compte 1,2 millions de personnes décédées à cause de ça, ce qui fait plus de victimes que le SIDA et le paludisme réunis cette année là. Les experts déclarent qu’il est urgent de trouver une solution à ce problème parce que c’est franchement menaçant.

Quelque 1,2 million de personnes sont mortes en 2019 d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques, ce qui représente davantage de décès que ceux dus au sida ou au paludisme

Posted by SudOuest.fr on Thursday, January 20, 2022

2. Le nombre de cancers bronchiques explose chez les femmes

Après une augmentation de ces cas de cancers chez les femmes entre 2000 et 2010 il semblerait que la décennie suivante ait largement surpassé les prédictions des médecins. Les cas explosent en partie à cause du tabagisme et ce serait extrêmement inquiétant selon les spécialistes qui indiquent qu’on dépiste cette maladie généralement à un stade avancé. Certains médecins vont jusqu’à parler d’une « pandémie mondiale » de cancers bronchiques chez la femme qui pourrait arriver dans les prochaines années.

Le cancer du poumon, bientôt la première cause de mortalité par cancer chez la femme en France ?

Posted by CNEWS on Wednesday, January 19, 2022

3. Les cas de Dengue continuent de se multiplier à la Réunion

Le sud et l’ouest de l’île de la Réunion sont extrêmement touchés puisque c’est là qu’on compte 80% des cas recensés. Transmis par les moustiques le virus pourrait proliférer à cause des conditions climatiques et se répandre sur la totalité de l’île prochainement, ce qui alerte les médecins puisque le virus peut être mortel dans sa forme la plus grave.

??? Suite aux résultats obtenus récemment, la préfecture et l’ARS sont en mesure d’imputer à la dengue un décès survenu au mois d’août 2021.

Posted by Réunion la 1ère on Wednesday, January 19, 2022

4. L'homme est (toujours) de moins en moins fertile

On constate chez l’homme un déclin dans la productivité de spermatozoïdes depuis les années 70, plusieurs causes ont été évoquées mais la principale serait liée aux perturbateurs endocriniens. Une étude de Harvard menée en 2020 tente de rassurer ceux qui croient à une extinction de l’humanité à cause de la fertilité en baisse et de contredire les bords politiques de droite américains qui pointent du doigt le phénomène à cause de « la féminisation de l’homme » (qu’ils appellent Soy-Man, l’homme soja). Encore une preuve que les américains sont teubés.

[?] Selon cette étude, le nombre de spermatozoïdes aurait diminué de 59,3 % entre 1973 et 2011 ! ?

Posted by Futura - Explorer le monde on Wednesday, May 19, 2021

5. Le nombre de décès dus à la tuberculose augmente pour la première fois depuis 10 ans

L’OMS a indiqué que pour la première fois depuis 10 ans les décès liés à la tuberculose avaient augmenté à cause du covid-19. Vu que les services hospitaliers sont saturés par les cas de covid-19 les personnes vulnérables à la tuberculose ne peuvent pas être traitées et le directeur de l’OMS a tiré la sonnette d’alarme pour prévenir que tous les efforts mis en place depuis de nombreuses années pour faire reculer la maladie allaient probablement s’effondrer.

"La perturbation des services de santé essentiels pourrait commencer à réduire à néant des années de progrès contre la tuberculose"

Posted by Ouest France on Friday, October 15, 2021

6. Une étude alerte sur l'augmentation des maladies liées à l'obésité dans les 10 ans à venir

Aujourd’hui en France près d’une personne sur deux est en surpoids, ce qui est une augmentation significative par rapport à ces dernières années. Une étude prédit et alerte sur l’augmentation potentielle de maladies liées à l’obésité comme les maladies cardiovasculaires d’ici 2030. L’étude alerte également sur la consommation d’alcool en hausse et les maladies liées à celle ci comme les cirrhoses et les cancers du foie. Ouais, on est mal engagés.

Environ 8,5 millions d’adultes en France (17 %) sont obèses.

Posted by Le Monde on Wednesday, June 30, 2021

7. Le covid-19 pourrait raccourcir le pénis et baisser la fertilité

Entre de multiples effets secondaires recensés du covid-19 on en note un insolite récemment découvert : celui qui raccourci la verge. S’il faut mener une enquête sur cet effet secondaire il y a cependant des effets plus graves chez l’homme : si on savait déjà qu’il peut amener des troubles de l’érection il a surtout des effets sur la fertilité et ça c’est vraiment inquiétant vu que de base elle baisse déjà chez l’homme.

Un raccourcissement de la longueur du pénis peut également se produire

Posted by La Dépêche du Midi on Friday, January 14, 2022

8. Les mauvaises nouvelles seraient mauvaises pour la santé mentale

Cette étude tout à fait sérieuse a démontré que le flot de mauvaises nouvelles qu’on subit depuis deux ans aurait des répercussions sur la santé mentale. L’impression de « vivre dans un monde moche », de ne « jamais sortir du tunnel » pourrait favoriser la dépression chez les gens et mener jusqu’au suicide. Ce top n’était donc pas une bonne idée.

Bien calé dans son fauteuil, est-on vraiment passif lorsque l’on écoute les informations télévisées? «Pas du tout,...

Posted by Le Figaro on Monday, January 11, 2021

Bon, on va dire qu’on s’arrête à huit points ça vous va ? Pas le courage d’aller jusqu’à dix. En attendant histoire de se changer les idées je vous conseille (vraiment) d’aller lire les bonnes nouvelles de 2021 en illustrations et les animaux les plus mignons selon la science. Ouais ça n’a rien à voir mais on en a tous besoin.