Se glisser dans la peau d'un personnage requiert parfois un peu plus que du talent. Outre le maquillage, les prothèses et les effets spéciaux, les acteurs parfois s'investissent à tel point dans leur rôle qu'ils mettent leur santé en danger, par des pertes ou des prises de poids considérables. Même pas mal vous me direz, ils ont des coachs, des médecins, des cachets à 5 chiffres et des statuettes en plaqué or. Certes. Cela dit, pour certains, la transformation a dû être un peu douloureuse...

  1. Marion Cotillard (La Môme) : sacrée par le César et l'Oscar de la meilleure actrice, la petite frenchie méconnaissable en Edith Piaf a accompli l'une des plus "belles" transformations de l'histoire du cinéma, modifiant jusqu'à sa voix et sa démarche et subissant six heures de maquillage quotidien. Une performance sur laquelle on n'aurait pas parié après avoir vu Taxi.
  2. Christian Bale (The Machinist) : une prestation physique impressionnante. Ok, les cernes, ça apparaît en quelques coups de pinceaux. Mais pour obtenir cette silhouette cadavérique, Christian n'a pas dû arrêter que les frites. Le métier d'acteur demande parfois des sacrifices.
  3. Charlize Theron (Monster) : qu'y a t-il de commun entre Charlize Theron et une prostituée tueuse en série ? Un masque de latex, des fausses dents et quinze kilos. Elle n'a pas oublié de tout enlever pour recevoir son Oscar.
  4. Brad Pitt (L'étrange histoire de Benjamin Button) : couvrir 80 ans de la vie d'un homme avec un seul acteur, ça demande comme on peut s'y attendre force de maquillage, costumes et effets spéciaux. Ceci dit, le bébé à la fin, on a quand même un sérieux doute que ce soit Brad Pitt.
  5. Javier Bardem (Mar adentro) : Pour prendre 21 ans et se transformer en quinquagénaire tétraplégique, le tombeur de ces dames est resté couché près de 3 mois et a reçu quelques coups de rasoir sur le sommet du crâne. La calvitie c'est tout de suite un peu moins sexy...
  6. Ralph Fiennes (Harry Potter) : il y a sans doute mis de la bonne volonté, mais Ralph a quand même eu besoin d'un petit coup d'effets spéciaux pour se glisser dans la peau de Voldemort. A sa décharge, on connaît personne qui sait rentrer son nez tout seul pour se changer en un parfait reptile.
  7. Jared Leto (Chapter 27) : Pour interpréter l'assassin de John Lennon, le jeune premier s'est gavé de glaces à l'huile, jusqu'à ce qu'apparaissent 28 jolis kilos harmonieux et un quadruple menton tonitruant. Heureusement pour lui, le film n'a pas cartonné.
  8. Hilary Swank (Boys don't cry) : Certes, elle a naturellement la mâchoire un peu carrée, mais dans ce film, elle devient Teena ET Brandon, bref, carrément androgyne. Pourtant en 2000 on n'avait pas encore entendu parler des Tokyo Hotel.
  9. 50 cents (Things Fall Apart): perdre près de 30 kilos de muscles pour un rôle, ça veut d'abord dire qu'on les avait d'origine, donc ce n'est déjà pas donné à tout le monde. Le rappeur aux abdos d'acier et aux dents trop nombreuses est méconnaissable en joueur de foot ricain touché par le cancer.
  10. Robert de Niro (Les Incorruptibles): pour jouer Al Capone, il faut compenser. Savoir être plus nerveux que d'habitude et surtout prendre une quinzaine de kilos, se raser un peu le front. Et devenir susceptible surtout. De Niro, un habitué de ce genre de de transformation après celle de "Raging Bull".
  11. John Hurt (Elephant Man): évidemment John Hurt au naturel est assez éloigné de John Merrick, l'homme éléphant. Mais pour faire plaisir à David Lynch, l'acteur a su patienter près de 12 heures pour chaque transformation.
  12. Tom Hanks (Seul au monde): cheveux longs (et sales), cure d'amaigrissement drastique, pas de doutes, jouer à "Koh Lanta" tout seul pour un film qui préfigurait "Lost" , ça marque son homme. La vraie question, c'est Tom Hanks s'est-il vraiment arraché une dent lui même ?
  13. Eric Cantona (L'outremangeur): Eric Cantona ne fait tant de cinéma que ça, mais quand il le fait, il ne fait pas les choses à moitié. Dans L'outremangeur on découvre un canto difforme, en commissaire de police obèse, mais fin d'esprit.
  14. Robin Williams (Mme Doubtfire) : non seulement la métamorphose est surprenante, mais en plus, elle opère devant nous dans une scène hilarante où Daniel jongle au restaurant entre deux dîners et deux identités, jusqu'à ce que Mamie se retrouve avec la voix un peu grave.
  15. Dustin Hoffman (Tootsie) : Mais oui, mais oui, la créature seventies qui se dandine dans une robe rouge moulante strassée, c'est un homme. Et c'est même Dustin Hoffman. Situation embarrassante quand on tombe amoureux de sa nouvelle meilleure amie.

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Sources: Celebeq, Fluctuat