Le placard c’est un meuble ultra pratique pour ranger des affaires. Dans une carrière en revanche, le placard c’est vraiment un truc nul dans lequel on range les personnes dont on n’a plus envie d’entendre parler. Et en ce qui concerne les femmes, nombreuses sont celles qui ont été rejetées des lumières de la fame pour des raisons purement et simplement sexistes.

1. Janet Jackson et le Nipplegate

L’affaire remonte à 2004 et à moins d’avoir vécu dans une grotte à l’époque, il est presque impossible que vous soyez passé à côté de cette affaire. Cette année-là, le spectacle du Super Bowl met à l’honneur un show avec Justin Timberlake et Janet Jackson. La choré de « Rock your body » se conclut sur ces mots « Better have you naked by the end of this song » (« je préférerais te voir nue à la fin de cette chanson ») et Justin arrache le bustier de Janet. Jusque là tout va bien et ce move était évidemment prévu dans la choré. Toutefois, Justin n’y va pas avec le dos de la cuillère et dévoile par la brutalité de son geste un des seins de Janet Jackson. So what ? Après tout ce n’est qu’un petit accident embarrassant mais pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Eh ben si.

L’événement se transforme en premier sujet médiatique du moment, « Janet Jackson » devient la première requête Google des Etats-Unis (et dépasse les requêtes générées par le 11 septembre). Les investisseurs du Super Bowl, choqués, demandent des dédommagements et Janet Jackson est envoyée à l’ombre tandis que Justin Timberlake surfe sur le buzz et gagne en succès.

Crédits photo (Creative Commons) : Bookkeeperoftheoccult

2. Britney Spears, le destin brisée d'une ado

On a tous été bercés par les tubes de Britney et on a tous également suivi sa descente aux enfers sans vraiment émettre la moindre empathie à son égard. Heureusement un récent documentaire produit par le New-York Times revient sur ce destin tragique, le traitement médiatique absolument dégueulasse de sa rupture avec Justin Timberlake (le vl’à encore celui-là), les questions franchement limite des journalistes sur sa virginité, sa poitrine, son comportement de manière générale qui ne serait pas un bon exemple à suivre pour les jeunes filles.

3. Lindsay Lohan, addict aux addictions

Un peu à la façon de Britney Spears, notre chère Lindsay a elle aussi eu droit à son traitement de faveur sexiste premium auprès les médias. Moquée systématiquement sur ses addictions, ses cures de désintox, sa carrière est tombée à l’eau. Bizarrement les addictions de Jon Hamm ou Ben Affleck semblent moins intéresser les journalistes people.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Rafael Amado Deras

4. Maria Schneider, victime de Brando et Bertolucci

Elle a crevé l’écran dans Dernier tango à Paris, certes. Mais que retient-on du film précisément si ce n’est cette scène agrémentée au beurre doux ? En soi, si tout le monde avait été consentant, pas de problème, ça reste du cinéma. Mais Maria Schneider a expliqué à maintes reprises que cette scène avait été décidée entre l’acteur et son réalisateur, sans jamais lui demander son avis ce qu’elle a vécu comme un viol.

Suite à ce film, on ne peut pas dire que sa carrière ait vraiment gardé le cap, à part Profession Reporter avec Jack Nicholson, la comédienne s’est plutôt fait ghoster par le cinoche et c’est scandaleux. Je vous invite à mater cette interview extraite du documentaire de Delphine Seyrig Sois belle et tais-toi qui résume assez bien le rapport qu’entretient le cinéma avec les jeunes femmes.

5. Loana Petrucciani, la bimbo mangée par la téléréalité

Première starlette de la téléréalité, Loana (qu’on ne retiendra que sous son prénom par ailleurs) est vite jetée sous les feux de la rampe, objet de tous les fantasmes (pour ceux qui aiment la piscine) et de toutes les haines (considérée comme une mauvaise mère parce qu’elle a placé son enfant à la Dass). Le journaliste Paul Sanfourche revient sur son histoire dans un livre enquête « Sexisme Story » expliquant comment la jeune femme est devenue la proie idéale d’un jeu médiatique sexiste qui l’a plongée dans la drogue et la dépression.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

6. Charisma Carpenter, chasseuse de vampire déchue

Vous vous souvenez certainement de Cordelia dans Buffy contre les vampires. L’actrice qui l’interprétait est revenue sur ses rapports houleux avec le réalisateur Joss Whedon qui l’aurait carrément traumatisée. Elle raconte dans un post Instagram comment il l’a isolée de ses collègues, et comment il la traitait de « grosse » lorsqu’elle était enceinte. D’ailleurs il l’a virée de la série juste après son accouchement, bref que du bonheur.

7. Simone Silva, les seins nus qui fâchent

Le nom de Simone Silva ne vous dit peut-être plus grand chose aujourd’hui, mais en 1954 elle était pourtant élue Miss Festival lors du Festival de de Cannes. L’occasion pour elle de faire une séance photo avec Robert Mitchum à la plage durant laquelle elle décide d’enlever son soutien-gorge apparaissant ainsi seins nus devant les objectifs.

Scandale !

Elle est immédiatement renvoyée du festival. Elle part ensuite aux Etats-Unis mais ce coup d’éclat entache durablement sa carrière et elle ne parvient pas à obtenir de visa de travail. Elle enchaînera finalement les petits rôles en Angleterre tout en suivant une série de régimes drastiques qui causeront certainement sa mort en 1957.

8. Monica Lewinsky, le cigare qui passe mal

« En une nuit, je suis passée du statut de personne privée à celui de figure humiliée dans le monde entier. J’étais la patiente zéro, celle qui a perdu sa réputation personnelle sur une échelle mondiale, presque instantanément. »

Quelques mots extraits de la conférence TED de l’ex-stagiaire de la Maison Blanche. Les révélations sur sa relation adultère avec Bill Clinton plonge la jeune femme dans les méandres d’un acharnement médiatique sans précédent. Accusée par la suite de vouloir nuire à la carrière de Hillary Clinton, la moindre de ses tentatives professionnelles est qualifiée d’opportuniste.

9. Mireille Balin, détruite à la Libération

Bon OK alors là on part loin dans le passé. Mireille Balin était une super actrice des années 30, femme fatale à l’écran pendant une dizaine d’années. Puis, je sais pas si vous vous souvenez mais il y a eu quelques événements pas ultra fun dans les années 40 du genre guerre mondiale toussa toussa. Bref, il se trouve que parmi ses fréquentations, il y a un officier de la Wehrmacht et ça à la Libération ça passe moyen. On n’aime pas trop les femmes qui ont couché avec des Allemands, surtout quand ils ont eu la fâcheuse tendance d’être officier pour la Wehrmacht. L’actrice est donc arrêtée, tondue et violée avant de mourir dans l’anonymat et la misère. SYMPA OU KOUA.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown authorUnknown author

10. Kathy Griffin, la blague qui passe mal

Non Kathy Griffin ne vient pas de la famille Griffin (les fans de Family Guy comprendront). Cette humoriste américaine a eu l’outrecuidance de poster une photo d’elle avec la tête (décapitée, donc) de Donald Trump en 2017. Bien que l’homme soit internationalement honni, elle est immédiatement virée de CNN où elle animait depuis 10 ans le réveillon. Malgré sa vidéo d’excuse elle aura bien du mal à rebondir.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Mingle Media TV