On a tendance à idéaliser la vie des gens connus et les imaginer bien au-dessus du lot. Pourtant, la plupart d’entre eux sont normaux : ils respirent comme nous, se brossent les dents comme nous, ont la flemme de se lever le matin comme nous, et, quand ils vieillissent, deviennent des gros boomers comme nos parents. Y’a qu’à voir les comptes Insta, Facebook ou Twitter de certains d’entre eux : passé un certain âge, ils nous lâchent des photos de chiens qui font des blagues, des dessins comiques vulgos ou des citations inspirantes toutes pétées. On dirait des tontons un peu beaufs ou des mamans un peu perdues sur internet, et au fond, c’est quand même un peu mignon.

1. Snoop Dogg

On peut être un des plus grands rapeurs américains de tous les temps et pourtant être un boomer sur les réseaux. Snoop Dogg en est l’exemple vivant : le mec a une carrière de dingue et une street cred’ sans limite (il a quand même fait partie des Crips le bougre), mais il partage des vidéos de petits chiens avec des émojis qui pleurent de rire sur son Insta. C’est n’imp, mais c’est drôle.

2. Michel Denisot

Denisot a été l’un des gros ambassadeurs de « l’esprit Canal », censé représenter un humour fin et stylé. Il a toujours eu l’image d’un mec très classe auprès du grand public. Du coup, quand on voit son Insta, ça fait un petit choc : entre les citations inspirantes et les dessins un poil beaufs qu’il partage, on a l’impression que l’esprit Canal a laissé place à l’esprit boomer. Sacré Michel.

3. Yannick Noah

Yannick Noah a remporté Roland Garros, donc il a officiellement le droit de faire tout ce qu’il veut sur cette Terre. Malheureusement, il a choisi d’utiliser ce pouvoir pour devenir un énorme boomer. Ses posts contiennent régulièrement des dessins bien beaufs et des blagues de papa, le tout accompagné de légendes qui contiennent chacune environ 50 émojis qui pleurent de rire

4. Bernard Pivot

Alors là on est sur un type de boomer un peu différent : le boomer qui aime les bons mots. Car oui, sur Twitter, Bernard Pivot publie des bons mots, des petites phrases à base de jeux de mots qui se veulent d’une finesse sans égale mais ressemblent plutôt à un mauvais bouquin de Stéphane de Groodt (c’est un pléonasme, oui). Les boomers, ils aiment bien ça. Ça les fait se sentir intelligents. Mais Bernard ne s’arrête pas là : c’est aussi un boomer qui refuse l’évolution de la société et s’agace quand les autres ne parlent pas le bon français qu’il aime. Pauvre Bernie.

5. JoeyStarr

JoeyStarr cumule beaucoup de traits de boomers sur son Insta. Les principaux sont un abus de blagues bien lourdes, des légendes avec le « #humourdemerdequinefaitrirequemoimaisjassume », et des parodies de couvertures de livres Martine, un type de blague qui ne se fait plus depuis déjà plus de 10 ans. Ça fait mal de vieillir.

6. Super Nanny (Sylvie Jenaly)

Sylvie Jenaly est ce qu’on pourrait appeler une « boomer mims » : chez elle, pas de blagues de cul, pas de trucs gênants, mais plutôt des photos avec des filtres nuls et des montages qui brûlent la rétine. Rien de bien méchant, donc, mais on a un peu l’impression d’avoir fait découvrir Insta à notre maman.

7. Britney Spears

Britney est un autre exemple de boomer mims. Son truc à elle, c’est plutôt les photos stock moches de mauvaise qualité et les typos démodées depuis 2012. Un style bien à elle qui ravit ses fans de plus de 50 balais.

8. Véronique Genest

Il fallait quand même un boomer de type réactionnaire limite complotiste dans ce top, alors on a choisi Véronique Genest, fière représentante de cette catégorie de la population. Y’a même pas à commenter, il suffit de lire ses tweets et de savourer.

10. Zinédine Zidane

Et on finit sur notre boomer préféré : le boomer papa, qui poste des photos de papa. C’est simple, quand on voit ses posts, on dirait que notre maman nous a envoyé des nouvelles de leurs vacances. On adore.

De toute façon on est tous des boomers au fond.