Souvenez-vous la fin de Point Break, le chef-d’œuvre de Kathryn Bigelow… Keanu Reeves se tient sur la plage. Le temps est terrible. Il pleut, le vent souffle et l’océan est déchaîné. Dans les flots, alors que tous les surfeurs ont déserté le spot, Patrick Swayze s’élance à l’assaut d’un monstre aussi haut qu’un immeuble de 10 étages (peut-être pas autant mais bon)… Une scène tournée à Indian Beach dans l’Oregon aux États-Unis. Un spot qui n’est pas le top 10 des plus dangereux de la planète. Un top qui ne prend d’ailleurs pas en compte les requins. Si vous voulez savoir où ils sont le plus nombreux, c’est par ici.

1. Teahupo'o à Tahiti (France)

Un endroit spécialement réputé, avec de bonnes grosses vagues bien dodues, qui viennent s’écraser sur des rochers tranchants comme des rasoirs. Les experts s’accordent généralement à dire que c’est ici qu’il est le plus risqué de s’aventurer avec sa planche.

3. Peahi à Maui (États-Unis)

On surnomme ce spot hawaïen Jaws. Oui comme Les Dents de la Mer. Sauf qu’en fait, ce surnom n’est pas du tout lié à la présence ou non de requins mais plutôt au caractère imprévisible des vagues, qui frappent un peu comme ça leur chante, s’avérant ainsi plus que dangereuses pour les surfeurs.

4. Praia Do Norte (Portugal)

C’est précisément ici que Garrett McNamara a surfé la plus haute vague. 24 mètres tout de même. Et ce genre de monstre surdimensionné, Praia Do Norte en reçoit plutôt souvent. Pas vraiment l’endroit idéal pour débuter…

5. Shipstern Bluff (Australie)

Des vagues à l’apparence unique qui viennent gifler une corniche de granit, avec en prime quelques requins aux dents acérés. Et en plus, l’eau est froide ! Le combo gagnant pour se fracasser la tronche sur les rochers avant de se faire bouffer par les squales.

6. Puerto Escondido (Mexique)

Pourquoi c’est dangereux ? Parce que les vagues restent très imprévisibles et relativement hautes. Les experts les plus aguerris estiment que si on arrive à prendre 2 ou 3 vagues dans une journée, c’est une bonne journée.

View this post on Instagram

Nov 2019. Pacífico. #méxico

A post shared by j.uliana (@j.ul.ll) on

7. Cloudbreak (Fidji)

Située à Tavarua, Cloudbreak est connue pour aller très vite. Les surfeurs accompagnant généralement sa formation avant que celle-ci n’aille se briser sur le rivage. Enfin, tous ceux qui arrivent à tenir sur leur planche bien sûr.

8. Ours (Australie)

Situé dans le New South Wales, Ours est le spot favori des surfeurs têtes brûlées. Les vagues sont brutales et rapides et il y a plein de rochers. Kelly Slater s’y est déjà ramassé plusieurs fois, s’en sortant miraculeusement sans trop de mal. Une chance que n’ont pas eu d’autres surfeurs…

View this post on Instagram

Kurnell, Ours Surf Spot. #ourssurfspot

A post shared by Glenn Campbell (@glenncampbell9004) on

9. Dungeons, au Cap (Afrique du Sud)

L’endroit parfait pour se ramasser violemment ! Les vagues, spectaculaires, l’eau très profonde et les requins font de ce spot du Cap en Afrique du Sud un des meilleurs endroits pour se faire une belle frayeur.

10. Mullaghmore Head (Irlande)

Surfer ici, en Irlande, au nord du pays, n’est pas une mince affaire. Il fait froid, il pleut à peu près tout le temps et l’eau est glaciale. Et comme si cela ne rendait pas le surf suffisamment risqué, les vagues sont également énormes. Un spot depuis peu exploité par les surfeurs les plus courageux, qui comparent la circonférence des rouleaux à celle des monstres qu’on peut trouver à Hawaï.

Avis aux chasseurs de vagues !

Source : DW