On s’en souvient comme si c’était hier. Et pour certains d’entre vous, c’était d’ailleurs peut-être vraiment hier ! Les premières vacances entre potes, loin des parents, à la mer ou à la montagne. Des moments inoubliables !

https://www.facebook.com/watch/?ref=external&v=645192972623263

1. Les trajets en voiture

Tout le monde entassé dans une ou deux voitures, après une collecte pour l’essence et c’était parti ! Le trajet étant un grand moment en soi. Galvanisé par les promesses que représentaient ces premières vacances, on pouvait s’adonner à des jeux de voiture plus ou moins intellectuels comme montrer son cul aux automobilistes ou faire semblant de gerber par la fenêtre en crachant du lait chocolaté.

Crédits photo : Topito

2. Le montage de la tente

Souvent, les premières vacances entre potes riment avec camping. Et qui dit camping, dit forcément tente. Parce que c’est moins cher qu’un mobile-home et qu’au fond, c’est plus marrant. Même quand dans le groupe, personne n’a jamais monté de tente ni pensé à acheter les fameux modèles qui se montent tout seul en 2 secondes chrono.

Crédits photo : Topito

3. Le passage au supermarché

Dès qu’on arrive sur le lieu des vacances, c’est bien connu, on va faire les courses. On parcourt les rayons, animés d’un sentiment absolu de liberté et on fait un peu n’importe quoi comme consacrer 80% de son budget à l’alcool ! Mais siiiii vous savez les fameux packs de 40 !

Crédits photo : Topito

4. Les apéros

Le premier apéro est particulièrement important. Ça y est, c’est le moment ! On se retrouve autour d’une table de camping et on ouvre sa première bière. Et même s’il s’agit d’une bière premier prix, on a ainsi la sensation de boire un truc hyper rare qui a le goût de la liberté !

5. Les œuvres d'art contemporain

C’est bien connu, les premières vacances entre potes riment avec soirées arrosées. On commence l’apéritif assez tôt, disons vers 11h, et on empile les bouteilles dans un coin, formant par exemple une pyramide, pour, à la fin du séjour, obtenir une magnifique œuvre d’art contemporain qui symbolise les bons moments passés sous le soleil !

6. Les conneries dans les douches

Dans le camping, les douches s’imposent vite comme un endroit essentiel. On y fait généralement n’importe quoi, comme piquer les fringues des potes ou faire des batailles de gel douche, dans un mépris total de la tranquillité des autres vacanciers.

7. La corvée de vaisselle

Parce qu’au bout d’un moment, on s’aperçoit que si on veut toujours manger dans des assiettes, il faut laver celles qui sont sales. On tire à pile ou face et on fait de ce moment par définition pas super funky, une nouvelle occasion de se marrer.

8. Le tapage nocturne

Le vivre ensemble au camping n’a rien d’évident quand on est jeune et qu’on n’a pas envie de dormir mais plutôt de faire la fête toute la nuit. Du coup, il n’est pas rare que ça coince un peu avec les voisins du troisième âge qui viennent dans le camping depuis toujours et qui voient leurs petites habitudes mises à mal par une bande de sauvages soumis à une déferlante d’hormones.

9. Les coups de soleil

C’est tout aussi valable pour les vacances au soleil l’été ou à la neige l’hiver. On se retrouve lâché en pleine nature et on perd tout bon sens. Mais c’est aussi ça qui est bon. Comment quand on oublie de mettre de la crème solaire parce que c’est un peu un truc de vieux d’être prudent et raisonnable non ? Quitte à le payer le soir venu quand on se retrouve à peler de partout, soumis à des douleurs insupportables. C’est d’ailleurs généralement à ce moment-là qu’on se met en quête d’une pharmacie pour acheter de la Biafine.

10. La drague

Parce que les vacances entre potes peuvent aussi offrir quelques opportunités de faire des rencontres, on collectionne parfois les râteaux ou au contraire les conquêtes, amassant au passage des souvenirs dont on est plus ou moins fier plus tard.

11. Les galères de bagnole

C’est en général quand on s’y attend le moins qu’on se retrouve en galère de bagnole. Les cas de figure sont nombreux : on a zappé de mettre de l’essence, on crève, le moteur surchauffe, on finit dans le fossé parce qu’on a sous-estimé le rôle des chaînes sur les routes enneigées, on a oublié d’éteindre les phares pendant la nuit…

12. Et tout à coup c'est le drame

L’alcool et la fatigue aidant, parfois, les soirées de vacances entre potes peuvent tourner à l’introspection. Vous savez ce moment où l’ambiance retombe et où les émotions sont à fleur de peau ? Cet instant où on part dans de grandes discussions plus ou moins philosophiques, qui parfois, se terminent par une bonne grosse accolade avinée durant laquelle chacun se dit ce qu’il a sur le cœur avec une honnêteté dont il aura à n’en pas douter un peu honte le lendemain.

13. Les petits-déjeuners déchirés

Quand on n’est plus chez les parents pour profiter d’un café chaud le matin, on se retrouve souvent au camping à devoir boire de l’instantané mal dilué qu’on fait passer avec des cracottes toute sèches. C’est moins gourmand mais c’est aussi ça les vacances entre potes.

14. Les dépassements de budget

Les vacances n’ont beau durer qu’une semaine, voire 15 jours, on n’est jamais à l’abri d’un dépassement soudain du budget. Parce qu’on a trop acheté de bières ou qu’on s’est un peu lâché en boite, on se retrouve à devoir faire les courses pour 6 avec 20 euros et non, ce n’est pas simple !

15. On bouffe n'importe quoi

On n’est pas en vacances pour manger au resto tous les soirs sur le port ou au pied des pistes. En vacances, on se lâche et on oublie les fameux 5 fruits et légumes par jour. On se nourrit quasi exclusivement de pâtes et de sauce bon marché, en se bourrant de pain parce que ça nourrit et on privilégie les liquides ! Le tout en se disant qu’on se rattrapera niveau nutrition à la maison.

Le bon vieux temps !