En vieillissant, les parents redeviennent des enfants (c’est scientifiquement prouvé). Ce n’est pas toujours facile de s’adapter aux technologies et ta mère est l’exemple parfait du novice curieux quand elle utilise son téléphone portable. Cet objet, bien que ressemblant, n’est pas du tout le même que ton téléphone à toi et tu t’en rends bien compte quand tu te retrouves face à lui. Une utilisation peu classique et un entretien douteux ont rendu ce téléphone effrayant, il n’est plus que l’ombre de lui-même… Evidemment, tu n’oses pas le dire à ta mère car il faudrait ensuite que tu lui expliques comment ça fonctionne, et chacun sait que c’est toujours une épreuve.

1. Tout est trop gros

Que ce soit la typo, les icônes d’applications ou les notifications, un simple regard sur l’écran te donne l’impression d’avoir 70 ans et/ou de perdre progressivement la vue.

2. La luminosité est à fond

Tu pensais être résistant à la lumière artificielle mais rien ne t’avait préparé à cela. La luminosité est si forte sur ce téléphone que même regarder le soleil pendant une éclipse ferait moins de tort à tes yeux.

3. Le son du clavier est activé

Tu voulais simplement faire une recherche rapide sur internet mais, enfer et damnation, chaque lettre que tu effleures sur le clavier provoque un son ET une vibration. Quel être maléfique pourrait supporter telle infamie au quotidien ? Réponse : ta mère.

4. Les applications ne sont pas rangées

Sur le téléphone de ta mère, il y a 4 pages d’applications avec seulement 5 ou 6 apps par page. La calculatrice est à côté de Facebook et le répertoire de contacts dans un dossier avec la boussole. Rien n’a de sens et les apps elles-mêmes semblent se demander ce qu’elles font là.

5. Le fond d’écran est l’image par défaut

Bien souvent sur le téléphone portable parental, le fond d’écran d’accueil et de verrouillage sont la même image : le fond d’écran par défaut de l’appareil. Si ta maman maîtrise la technologie du smartphone, le fond d’écran est parfois une photo du chien ou encore une photo de famille, mais l’image est toujours mal cadrée évidemment.

6. La sonnerie est au maximum

Tu vivais ta petite vie tranquillement sans embêter personne quand soudain, sans prévenir, une sonnerie assourdissante t’agresse les oreilles. Alors que tu penses perdre l’usage de tes chères oreilles, un peu décollées mais tout de même bien utiles, tu te rends compte que cette alarme est la sonnerie du téléphone de ta mère. Evidemment, ta génitrice prend un temps infini pour décrocher, sinon c’est pas drôle.

7. Aucune application n’est fermée

Quand machinalement tu est allé dans les apps récemment utilisées pour supprimer les pages ouvertes, tu ne savais pas dans quelle mission tu t’embarquais. À vrai dire, ta mère n’a probablement jamais fermé complètement les apps de son téléphone et tu te retrouves à swiper de bas en haut sans savoir quand cela s’arrêtera.

8. Il n’y a que 20 contacts

Dans le répertoire de téléphone de ta maman, l’ambiance n’est pas folle. On peut trouver le numéro de ta grand-mère et des autres membres de ta famille, celui du coiffeur de la ville, de quelques collègues de bureau et du voisin en bas de la rue mais c’est à peu près tout. Quand tu remarques que ton numéro est en +33, ton cœur se serre un peu.

9. Il est protégé par un étui portefeuille

Pour le commun des mortels, avoir une séparation entre sa main et l’écran de son téléphone apparaît comme une hérésie. Pour bon nombre de personnes âgées, c’est un moyen efficace de protéger cet objet fragile qu’est le téléphone portable. Utiliser une coque légère et esthétique ? Trop peu pour ta mère qui préfère de loin son étui portefeuille en cuir qu’elle ouvre soigneusement avant chaque utilisation.

10. Il y a des bulles d’air sous le protecteur d’écran

Pourquoi acheter un écran en verre trempé alors qu’il y a un film plastique sur l’écran quand tu achètes ton téléphone. Sur le portable de ta mère, ce film plastique est toujours là, même 4 ans après l’achat. Il se décolle sur les bords, les bulles d’air cachent la moitié de l’écran mais ne t’avise jamais d’essayer de l’enlever malheureux !

11. Il y a un doigt devant l’objectif sur la plupart des photos de la galerie

Quand ta mère prend une photo, il y a tout à parier que le cliché deviendra une grande oeuvre d’art. Entre flou artistique incontrôlé, doigt obstruant la vision et têtes coupées pour ne voir que les pieds, il y a un oeil d’artiste derrière cette caméra.

12. Il n’y a qu’un jeu et c’est Candy Crush

Candy Crush a changé le quotidien de centaines de milliers de personnes dans ce bas-monde et, bien que la majorité des utilisateurs aient cessé de jouer en 2013, ta maman reste fidèle au jeu aux multiples bonbons colorés. C’est en général après avoir passé 5h d’affilée sur ce jeu maudit qu’elle vient te voir pour te dire d’aller prendre l’air et de lâcher tes écrans. Et non, le fait que tu sois web designer ne la fera pas changer d’avis.

13. Il y a 37483919 notifications en attente

Comment peut-on s’y retrouver dans un téléphone où 53 mails, 47 téléchargements d’image et 28 messages de Candy Crush sont stockés dans la barre de notifications ? Pas étonnant qu’elle ne réponde pas à tes messages s’ils sont noyés dans cet océan de notifs.

14. Toutes les fonctionnalités sont allumées en même temps

Le bluetooth, la Wifi, le NFC, la projection sans fil et le point d’accès Wifi : autant de termes que ta mère ne comprend probablement pas. Pourtant, ils sont tous allumés en même temps sur son téléphone alors qu’il est clair qu’elle ne les utilise pas. Pas étonnant que ce portable neuf ne tienne pas la batterie.

15. Il reste branché toute la journée, tel un téléphone fixe

Quand tu appelles ta mère sur son portable, c’est ton père qui décroche. Pourquoi ? Parce que ta mère est partie faire les courses. Evidemment, elle n’a pas emporté son téléphone et l’a laissé branché alors qu’il est à 100% de batterie depuis bien longtemps. Son téléphone portable devient progressivement un téléphone fixe, et on voit bien que ça le rend triste.

Si comme moi tu as passé le confinement chez tes parents, bravo à toi pour avoir survécu (et bravo à eux aussi parce que franchement, tu peux être sacrément relou). Tu es probablement devenu un expert pour faire semblant de rire devant des images qu’ils trouvaient drôles et tu es redevenu un ado chez tes parents en t’éclipsant au moment de débarrasser (fais pas semblant).

View this post on Instagram

Ah ouais c'est marrant ?

A post shared by Topito (@topito_com) on