Les coulisses des émissions télé, c’est un peu les potins qu’on peut balancer à ses potes sans avoir peur des conséquences (parce que bitcher, c’est mal !). Allez avouez, vous aussi vous vous êtes sentis trop frais quand vous avez raconté à vos potes que parmi les tricheries de Koh-Lanta, des candidats avaient piqué de la bouffe dans les glacières du personnel au moment du tournage des conseils. Eh oui, c’est de ce genre des petits secrets de prod dont notre âme se nourrit. Alors pour votre plus grand plaisir, voilà les petits facts sur Les Reines du Shopping. Par la peine de vous cacher, on sait bien que vous regardez en rentrant du taf. Bande de cachotiers.

1. L'émission est assez scénarisée

Bien sûr, on n’est pas au niveau d’un film ou d’une télé-réalité comme les Marseillais, les dialogues ne sont pas écrits. Mais plusieurs anciennes participantes ont témoigné en racontant que leurs paroles n’étaient pas naturelles. Eh oui car lorsque les candidates doivent commenter le shopping de l’une d’entre elles, elles se font interviewer par un membre de l’équipe de tournage qui peut leur poser des questions du genre « Mais toi tu ne trouves pas que sa robe ressemble à un sac poubelle dégarni ? Tu penses qu’elle peut vraiment sortir comme ça dans la rue sans se faire juger ? ».

Ce à quoi les candidates doivent répondre en reprenant la phrase « Je pense que oui/non, ça robe (ne) ressemble (pas) à un sac poubelle […] ». Beaucoup des participantes racontaient donc que la méchanceté pouvait être poussée pour faire réagir le téléspectateur et qu’il était facile de tomber dans le piège avec la fatigue et si l’on est assez influençable.

2. Les tournages peuvent être très longs

Le tournage se déroule sur une vraie semaine, du lundi au vendredi. Lorsque les candidates ne sont pas en shopping, elles commencent leur journée vers 10h et finissent entre 20h et 23h, en fonction de l’heure à laquelle celle qui a fait les boutiques est prête pour faire son défilé. Et quand elles sont de sortie, leur journée commence vers 8h avec une visite médicale et des tournages de plans pour lancer le début de journée avant de faire leur première boutique vers 10h. Le vendredi, il arrive que le tournage finisse encore plus tard à cause de l’annonce des résultats. Ah bah c’est du boulot hein.

3. Les candidates ne sont pas rémunérées

Malgré les horaires importants imposés aux candidates pendant une semaine et les tournages préalables chez les candidates pour les portraits, celles-ci ne perçoivent aucune rémunération pour leur participation. La production considère que les participantes sont récompensées en repartant avec les tenues qu’elles ont achetées (pour une somme de plus ou moins 400 €). À ce prix-là, t’as intérêt de choisir des fringues que tu vas pouvoir reporter.

4. Les émissions peuvent être diffusées jusqu'à un an après le tournage

Eh oui, il arrive que des émissions tournées en mars sortent seulement en octobre voire encore plus tard. Ce qui est un peu dommage car la mode n’est déjà, en général, plus la même au moment de la diffusion (ah bah oui ça va vite les tendances hein, faut suivre un peu).

5. Lorsque les candidates jugent le shopping d'une de leurs concurrentes, elles ne voient pas les vidéos

C’est un des trucs un peu amazinggg de ce top : lorsque les candidates jugent les tenues de celle qui est en shopping, elles ne voient absolument pas les mêmes vidéos que nous. La journaliste qui les interview leur raconte le shopping de la candidate et leur montre des photos (plus ou moins de bonne qualité, genre imaginez qu’elles soient prises avec un iPhone 2) avant de leur demander ce qu’elles en pensent. Cette technique permet de faciliter la critique des candidates puisqu’elles ne voient pas la vraie couleur ou la vraie coupe des vêtements. Malinnnn.

6. Les candidates ont beaucoup d'obligations dans le choix et l'essayage de leurs vêtements

Ne croyez pas que les participantes peuvent faire leur petit shopping tranquilou gilou comme si elles étaient au centre commercial du coin. Que nenni. Déjà, elles ont une liste de cinq boutiques imposées (parfois pas forcément adaptées à elles) et doivent obligatoirement essayer six tenues, même si elles ont trouvé la bonne du premier coup. Ces essayages sont nécessaires pour le suspens de l’émission. Pareil pour les accessoires qu’elles doivent essayer par paires. Les candidates n’ont, d’après les témoignages, pas non plus le droit de réutiliser des vêtements pour voir s’ils matcheraient mieux avec d’autres. C’est plus strict que les cours de musique de 6e, je vous le dis.

7. Globalement, les candidates ont toutes un rôle prédéfini

Un peu comme dans toutes les télé-réalités, les candidates se voient coller une « étiquette » de personnalité qu’elles vont garder durant toute l’émission (même si ce n’est pas la réalité). Cette image et les mimiques qui en sortent (des phrases, des gestes) sont tirées des détails repérés lors des castings, que la production va accentuer au maximum. Ce qui explique pourquoi on a des filles qui vont elles-mêmes se surnommer « la Christina Cordula de Bensançon » pendant toute l’émission : parce que les gens de la prod vont, à chaque interview, lui demander si elle se sent comme tel. Et je peux vous dire que ça a l’air assez fatiguant de le répéter 346 fois par jour.

8. Les boutiques ne sont en général pas dans le même quartier (donc paye ta misère pour y retourner)

On voit parfois des candidates décider au dernier moment de retourner dans la précédente boutique pour acheter la perle rare qu’elles avaient vue. Mais les boutiques ont plutôt intérêt à être proches quand on se lance dans un tel move car il faut savoir que certains magasins peuvent se situer dans des banlieues opposées de Paris, à parfois plus de 45 minutes de van. Il faut donc bien calculer son coup si on veut y remettre les pieds.

9. Même quand ils leur reste 5 minutes de shopping, les candidates ne peuvent pas forcément utiliser ce temps pour acheter quelque chose

À chaque fois que les participantes essayent une tenue, un accessoire ou une paire de chaussures, elles perdent du temps sur leur chronomètre car l’équipe de tournage doit réaliser des plans de coupe du vêtement, de la candidate qui essaye, lui poser des questions sur ce qu’elle pense de sa tenue, savoir si les autres candidates vont aimer, etc. Ce processus peut prendre jusqu’à 10/15 minutes par vêtement, ce qui explique pourquoi certaines filles n’essayent plus d’autres vêtements alors qu’il leur reste 10 minutes au compteur : car elles n’auront pas le temps d’essayer et de payer avec toutes ces contraintes.

10. Lors de la mise en beauté, le maquillage est gaffé

Quand les participantes font leur make-up, leur maquillage est recouvert de bandes noires pour ne pas que les marques apparaissent à l’écran. Mais du coup, ça devient ultra difficile de repérer son propre maquillage qui en plus est mélangé à d’autres produits. T’as intérêt à bien connaître la teinte de ton rouge-à-lèvre.

11. Lors du défilé, il y a une personne qui danse pour ambiancer la candidate qui défile

Avant le défilé de la candidate qui revient de son shopping, l’équipe de prod lui demande sur quelle musique elle souhaite défiler. Pour l’aider à se mettre dans l’ambiance, quelqu’un danse également au bout du podium, pour la faire se sentir à l’aise pendant les 8 minutes de défilé (bah oui parce que la musique est relancée une deuxième fois pour le tournage, ils saoulent ces caméramans en fait). M’enfin, ça doit quand même être malaisant à voir comme scène.

12. Certaines candidates n'ont pas beaucoup vu Cristina Cordula

À l’époque où les candidates n’avaient pas de moments privilégiés de conseils avec la resta de la mode, elles ne voyaient Cristina Cordula que quelques minutes le vendredi soir, au moment du débrief et de l’annonce des résultats. Un peu décevant quand tu apprends plus tard qu’en fait, Cristina a dit dans ton dos que tu avais une morphologie en D. Sinon, on lui en aurait bien touché un mot.

Vous voulez plus de gossip ? Ça tombe bien, on a aussi les secrets de production de Fort Boyard, les secrets de production de Top Chef et les secrets de production de Mariés au Premier Regard. Par contre il faudrait vraiment consulter, ça devient inquiétant cette passion pour les potins.

Sources : Madmoizelle, Oh My Mag, Mademoiselle Modeuse, témoignages Youtube (1, 2, 3).