Marcher, c’est bien. À Paris, c’est chouette. Mais rentrer entier, c’est mieux. Grâce aux données de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (encore un nom super facile à faire rentrer sur un CV), Le Figaro a établi un classement des rues les plus dangereuses pour les piétons, dans la capitale. Les chiffres se basent sur les accidents enregistrés en 2020, et une moyenne sur 100m est établie selon le nombre d’incidents et la longueur des voies concernées. Voilà donc les dix lieux (du moins, au plus dangereux) où il vous faudra redoubler de vigilance !

1. La Rue Pradier

Arrondissement : 19ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 4.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,4.

Petit plus culture gé : Vous pensiez que cette rue était un hommage au sculpteur franco-suisse James Pradier ? Eh bien non. C’était simplement le nom du propriétaire du site. Ouais, c’est un peu nul comme histoire, mais excusez-moi, il ne se passe pas grand-chose là-bas, ok !!

2. L'avenue Victoria

Arrondissement : 4ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 6.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,4.

Petit plus culture gé : la voie, longue de 400 mètres, porte ce nom en souvenir de la visite de la reine d’Angleterre Victoria. Elle s’était rendue à l’hôtel de ville de la capitale le 23 août 1855 à l’occasion de l’exposition universelle (pas celle de la tour Eiffel. Ça, c’est 1889. Revoyez vos classiques un peu).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Jean-Christophe Windland

3. Rue Toulouse Lautrec

Arrondissement : 17ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 3.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,5.

Petit plus culture gé : Toulouse n’est pas le prénom de Toulouse Lautrec puisqu’il s’appelle en fait Henri de Toulouse-Lautrec. D’ailleurs, Toulouse est un prénom peu populaire (tu m’étonnes…) On estime qu’il y a environ 1700 personnes dans le monde qui s’appellent ainsi (soit 0.001% de la population : c’est pas énorme.) En revanche, on peut affirmer de source sûre que Toulouse est la meilleure ville du monde. Voilà, vous le saurez.

Crédits photo (Domaine Public) : Maurice Guibert (?)

4. Rue Marx Dormoy

Arrondissement : 18ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 13 (quand je vous dis que ce chiffre pu du uc)

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,5 (aussi)

Petit plus culture gé : Paul Eluard (poète français du XXe siècle) et sa deuxième femme (Nush) ont vécu au 35 Rue Marx Dormoy. Parmi les plus belles phrases de cet homme : « J’entends vibrer ta voix dans tous les bruits du monde. » (Je fais genre que je connais, mais c’est juste la bio insta de ma sœur…)

5. Rue du Vieux Colombier

Arrondissement : 6ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 4.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,7.

Petit plus culture gé : Un colombier était, à l’époque féodale, un édifice destiné à loger et à élever des pigeons. En gros, c’est un pigeonnier. QUOI ? TU PENSAIS QUE COLOMBIER C’ÉTAIT UN MÉTIER ? BAHAHAHAH MAIS T’ES TROP CON. (Oui, c’est complètement gratuit. Mille excuses.)

Petit plus culture gé bis (oui, on est généreux chez Topito) : De 1661 à 1683, Boileau y occupait un appartement. Trois fois par semaine Molière, La Fontaine et Chapelle s’y retrouvaient. Rien que ça. The place to be, quoi.

Crédits photo (Domaine Public) : Charles Marville

6. Boulevard du Palais

Arrondissement : 1er.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 4.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,7 (encore.)

Petit plus culture gé : la rue qui en est à l’origine (et qui correspond à peu près à un tiers de l’actuel boulevard) est l’une des plus anciennes de Paris. Elle aurait été percée au XIIe siècle, à la reconstruction du Grand-Pont (aujourd’hui Pont au Change.)

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Mbzt

7. Rue d'Athènes

Arrondissement : 9ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 4.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,8.

Petit plus culture gé : le compositeur Maurice Ravel a régulièrement séjourné à l’Hôtel d’Athènes. C’pas moi qui le dis, c’est la plaque. Juste en dessous.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Amisderavel

8. Rue Auber

Arrondissement : 9ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 8.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,9.

Petit plus culture gé : « Auber » fait référence à Daniel François Auber, compositeur français du XIXème siècle. Un nom qui n’est pas choisi au hasard : il vient de la proximité de la rue avec le Théâtre national de L’Opéra, construit à partir de 1861. Tout est question de musique classique, en somme.

9. Rue Raymond Aron

Arrondissement : 13ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 4.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 1,9 (toujours.)

Petit plus culture gé : Raymond Aron était un philosophe, sociologue, politologue, historien et journaliste français, mort en 1983. A l’heure de la guerre froide, il déclarait « Sans l’existence de l’Otan, les chars soviétiques auraient-ils déferlé sur les pays de l’Ouest de l’Europe ? » Une question tristement d’actualité aujourd’hui.

10. Boulevard Montmartre

Arrondissement : 9ème.

Nombre de piétons renversés en 2020 : 9.

Moyenne de piétons renversés tous les 100m : 3,9 (wow !)

Petit plus culture gé : Le boulevard de Montmartre est donc la plus dangereuse des voies parisiennes. Pas étonnant quand on sait qu’à la fin du XIXe siècle déjà, on parlait du « carrefour des écrasés. » Ambiance.

Crédits photo (Domaine Public) : Tangopaso

Morale : on regarde bien à droite ET à gauche avant de traverser. On garde à l’esprit que les chauffards parisiens oublient bien souvent qu’à un passage piéton ON S’ARRÊTE AU LIEU D’ACCÉLÉRER. Et on n’hésite pas à faire un bras d’ho… Non, on évite. Pardon. On reste courtois et vigilant. Merci.

Source : Le Figaro.