Un des grands classiques de l’espionnage, en plus des gadgets d’espion, ce sont les infiltrations sous couverture. On parle de ces missions où un agent prend une fausse identité pour rejoindre les rangs d’une organisation dangereuse histoire de filer un max d’infos aux services secrets. C’est un job qui nécessite de prendre énormément de risques, et ce genre de mission ne dure généralement pas trop longtemps histoire de ne pas trop nuire à la santé mentale de l’agent. Mais, parfois, les infiltrations durent des années, et on n’aimerait vraiment pas être à la place de ces gens.

1. Joaquín "Jack" García a passé 24 ans sous différentes couvertures pour le FBI

Joaquín García, agent américain d’origine cubaine, a bossé pendant 26 ans pour le FBI. Sur ces 26 années, il en a passé 24 sous couverture, ce qui est tout simplement dément. Se faisant passer tour à tour pour un trafiquant, un blanchisseur ou un transporteur, il a infiltré des cartels de drogue mexicains et colombiens et même des groupes criminels italiens, russes ou asiatiques. Il jonglait parfois entre ses différentes identités parce qu’il menait plusieurs missions en même temps, et il est aujourd’hui reconnu comme l’un des agents sous couverture les plus efficaces de l’Histoire. Sa mission la plus connue, c’est celle qu’il a mené sous l’identité de Jack Falcone pour infiltrer la Famille Gambino, l’une des « cinq familles » mafieuses de New-York. Ce mec est tout simplement une légende dans le milieu des services secrets, et on n’en revient pas qu’il n’ait jamais craqué psychologiquement.

Crédits photo : The Guardian Express / YouTube

2. Andrey Bezrukov et Yelena Vavilova ont vécu sous couverture pendant près de 20 ans pour le KGB

Le 27 juin 2010, les Etats-Unis réussissent un coup sans précédent : le même jour, ils arrêtent 10 agents dormants de la Russie sur leur territoire. Parmi eux, il y avait Donald Heathfield et Tracey Lee Ann Foley, un couple de Canadiens vivant depuis plusieurs années sur le sol américain et parents de deux enfants. Les deux voyageaient souvent pour leur travail mais vivaient une vie assez tranquille. En réalité, il s’agissait d’espions russes, Andrey Bezrukov et Yelena Vavilova, qui avaient pris l’identité de Canadiens décédés et qui étaient à la solde du KGB. Avec les 8 autres espions arrêtés en 2010, Andrey et Yelena ont été échangés contre des agents américains emprisonnés en Russie. Leur histoire a en partie inspiré la série The Americans qu’on vous conseille parce qu’elle n’est pas dégueu.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Marshals Service
Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Marshals Service

3. Joseph Moore a infiltré le Klu Klux Klan pendant 10 ans pour le FBI

Joseph Moore, vétéran de l’armée américaine, est un vrai héros. Il a intégré le Klu Klux Klan sous couverture entre 2007 et 2017 pour le compte du FBI. Pendant tout ce temps, le gars a gravi les échelons et réussi à déjouer deux tentatives d’assassinat (dont une qui devait être commise par des policiers). Il a aussi permis l’arrestation de plusieurs membres du KKK grâce à ses renseignements. Diagnostiqué bipolaire et de plus en plus fragile psychologiquement, Moore a fini par être rappelé par le FBI. Depuis, sachant sa vie menacée, il a changé d’identité mais a été retrouvé par des membres du KKK. Il a donc repris sa vraie identité et vit désormais sous protection au cas où ces salauds de suprémacistes chercheraient à le flinguer (ce qui est fort probable). Sa mission a complètement pris le pas sur sa vie.

Une décennie de double jeu dont on ne sort pas en toute impunité

Posted by BFMTV on Thursday, December 23, 2021

4. Mark Kennedy a infiltré pendant 7 ans des groupes radicaux de gauche pour les renseignements anglais et européens

Sous l’identité de Mark Stone, ce policier londonien a infiltré des groupes écologistes, altermondialistes, anarchistes et antifascistes de 2003 à 2010. Ses talents d’alpiniste lui avaient permis de devenir hyper utiles à ces groupes, notamment quand il fallait grimper sur de grands bâtiments pour accrocher des banderoles de protestation. Sa couverture aurait pu durer plus de sept ans, mais en octobre 2010, des membres d’une des organisations qu’il avait infiltrées fouillent son sac et découvrent son vrai passeport avec sa vraie identité de Mark Kennedy. L’agent s’est donc retiré, mais il avait déjà eu le temps d’abreuver les services de renseignements anglais, français et européens de toutes les infos qu’il avait récoltées. L’affaire a un peu embarrassé la police britannique quand des activistes ont raconté que Mark avait couché avec elles pour obtenir des renseignements. Malheureusement, l’espionnage et la morale, ça va rarement ensemble.

5. Joseph D. Pistone a infiltré pendant 6 ans une famille mafieuse pour le FBI

Si vous avez vu le film Donnie Brasco, alors vous êtes déjà familiers de l’histoire de Joseph D. Pistone, agent du FBI qui a infiltré la Famille Bonanno de 1976 à 1981. La Famille Bonanno, c’est l’une des cinq plus grandes familles mafieuses de New-York à l’époque, et Pistone, qui avait des origines siciliennes, a réussi à l’intégrer sous le nom de Donnie Brasco. Se faisant passer pour un expert en bijoux volés, il est peu à peu parvenu à acquérir la confiance des mafieux jusqu’à ce que l’un des membres lui a propose de devenir un affranchi (un membre à part entière). C’est à ce moment-là que le FBI a décidé de rappeler Pistone, jugeant que la mission devenait trop dangereuse pour lui. Tout ça a permis l’arrestation de centaines de mafieux, et d’autres membres des Bonanno ont été assassinés par leurs pairs pour avoir laissé entrer un infiltré dans l’organisation. Le FBI a réussi son coup : infiltrer et désorganiser l’ennemi. Sachant qu’il s’agissait d’une des premières missions sous couverture des fédéraux, on peut parler d’une belle victoire. Aujourd’hui, Pistone vit caché mais continue de bosser comme consultant pour des services secrets. Ça lui collera toujours à la peau.

Crédits photo (Domaine Public) : United States Federal Bureau of Investigation

6. Bob Lambert a infiltré pendant 5 ans des groupes radicaux de gauche pour les renseignements britanniques

Pour le compte de la branche spéciale de la police métropolitaine de Londres, Bob Lambert a infiltré de 1983 à 1988 des groupes militants écologistes et antifascistes. Pendant ces 5 années, il a eu des relations sexuelles avec plusieurs femmes de ces groupes et même un enfant avec l’une d’entre elles alors qu’il était déjà marié et père de famille sous sa vraie identité. Des années après la fin de sa mission, Lambert s’est publiquement excusé auprès de ces femmes, et la police londonienne a versé 420.000£ à celle qui avait eu un enfant de lui pour qu’elle abandonne ses poursuites. Elle affirmait qu’elle et son enfant avaient eu besoin de soins psychologiques après avoir appris la vraie identité de Lambert. Au final, cette infiltration aura fait beaucoup plus de mal que de bien.

7. Ravindra Kaushik a infiltré l'armée du Pakistan pendant 4 ans pour les services secrets indiens

Ravindra Kaushik est un Indien qui a intégré à la sortie de ses études la Research and Analytics Wing (RAW), les services secrets extérieurs de l’Inde. Très vite, il a dû se préparer à intégrer l’armée Pakistanaise. Pour se faire passer pour un musulman, Ravindra s’est fait circoncire, a reçu une éducation musulmane et a appris la langue locale pendant deux ans. À seulement 23 ans, on l’a envoyé en mission sous le nom de « Nabi Ahmed Shakir ». Sur place, tout se passait bien pour lui, et pendant 4 ans il a réussi à garder sa couverture intacte, épousant même une fille du coin. Parfait. Sauf qu’en 1983, le RAW envoie un autre de ses espions pour contacter Ravindra. L’espion se fait repérer, et la couverture de Ravindra saute aussi. Notre héros est arrêté, torturé, et condamné à mort. Finalement, la peine de mort s’est transformée en peine de prison à perpétuité, et Ravindra a croupi dans des geôles pourries jusqu’à sa mort en 2001 d’une tuberculose. Selon sa famille, le gouvernement indien n’a jamais rien fait pour tenter de le récupérer. Le mec aurait dû être traité en héros, mais il a été lâché par son pays.

Crédits photo (Creative Commons) : The Telegraph

8. Terrence Hake s'est fait passer pour un procureur corrompu pendant 3 ans et demi aux Etats-Unis

Dans les années 1980 a eu lieu aux Etats-Unis l’Opération Greylord menée par le FBI, le service des impôts et la police de l’Illinois. Le but de l’opération était de lutter contre la corruption dans l’Etat de l’Illinois. Pour y parvenir, on a mis sous couverture Terrence Hake, le procureur adjoint de l’État de l’Illinois, qui se faisait passer pour un procureur corrompu. Hake recevait des tas de pots-de-vin et en versait lui-même à des juges pour faire classer des affaires. Il a dû se lier d’amitié avec plein de crapules du milieu en portant souvent sur lui un micro pour les piéger. À la fin de l’opération, plus de 70 personnes ont été inculpées dans des procès historiques grâce à lui, ce qui a permis de nettoyer le système judiciaire de l’Illinois. Bien joué Terrence, on est fier de toi.

9. (Bonus) Tous ceux dont on n'a jamais entendu parler

Des longues couvertures, il y en a sûrement eu beaucoup plus qu’on l’imagine. Certaines d’entre elles durent sûrement depuis plus longtemps que celles de ce top. Du coup, ouvrez bien l’œil.

Et puis il y a ces espions qui se sont fait griller comme des bleus. Il en faut pour tous les goûts hein.