Parfois on transforme des bâtiments en quelque chose qui n’a plus rien à voir suite à une réhabilitation ou à une utilisation sous forme de friche culturelle pour une durée limitée. Les lieux de cultes n’échappent pas à cette règle et leur transformation peut alors devenir étonnante. Et on vous propose donc de voir quelques exemples d’églises abandonnées et réhabilitées en d’autres trucs parce que Dieu ne payait pas le loyer.

1. L'église de Caen en salle de sport

Étonnante transformation que celle-ci puisque la Chapelle de la charité à Caen a été transformée en salle de sport après une inactivité de dix ans. Se muscler le cul sur un lieu de culte (j’ai honte) est désormais possible et c’est très bien. Jésus serait fier en vous voyant faire votre step.

2. L'église de Maastricht en bibliothèque

Le travail de deux architectes pour réhabiliter cette église dominicaine du 13ème siècle a été un franc succès. Devenu à présent une immense bibliothèque, on peut venir y emprunter des bons bouquins ou les consulter dans un cadre relativement original. Par contre on y trouve uniquement des exemplaires de la bible en latin et ça c’est un peu contraignant (c’est faux).

3. L'église de Münster en garderie

L’église St Sebastian de la ville de Münster en Allemagne a été transformée en une immense garderie composée de salles de classes et d’un terrain de jeu assez conséquent. Pour une fois que des gamins peuvent s’amuser à l’église, il faut en profiter. Et ça pourrait rentrer dans les églises les plus originales du monde.

4. L'église de Catalogne en Auditorium

Encore une seconde vie originale pour cet édifice espagnol réhabilité par l’architecte David Cross en immense auditorium. Ça a de la gueule et l’acoustique doit être vraiment bonne, c’est donc une transformation somme toute assez logique. Par contre la programmation est essentiellement basée sur le dubstep, c’est con (et faux).

5. La cathédrale londonienne en musée du jardin

Cette ancienne cathédrale en plein coeur de Londres a été transformée en un musée particulier puisqu’il s’agit du « premier musée de l’art, du design et de l’histoire des jardins » d’Angleterre. Si les transformations de lieux de cultes en musées sont assez nombreuses, le thème de celui-ci est assez original et en même temps venant de gens qui conduisent à gauche et mangent du pudding qu’est-ce qui n’est pas original.

6. L'église de Dublin en pub

Forcément c’est à Dublin qu’on trouve cette église cette fois ci transformée en pub. Inutile de vous dire que sa fréquentation s’est largement multipliée comme les petits pains à Nazareth depuis sa transformation, et en même temps la bière c’est le sang de Jésus, ou un truc du genre. (Les textes ne sont pas clairs.)

7. L'église de Denver en Nightclub

Toujours plus loin et plus haut, cette ancienne église américaine est devenue un nightclub. Bon ça a probablement fait couler beaucoup d’encre chez les croyants les plus conservateurs du pays, parce que danser bourré sur de la musique païenne c’est clairement l’un des choses à éviter à l’église.

8. L'abbaye sicilienne en hôtel luxueux

Forcément, quand on a un bâtiment en bord de mer en Sicile qui prend la poussière dans un cadre idyllique, le transformer en hôtel de luxe semble assez logique. C’est donc le cas pour le San Domenico Palace qui donne vraiment envie de se prélasser dans une ancienne chambre de moine ou au bord de la piscine. Ce qui donne d’ailleurs tout son sens à l’expression « heureux comme un moine ».

9. La chapelle de Burton en restaurant

Cette chapelle d’Angleterre a une histoire chargée. Après avoir été un genre de maison pour une communauté hippie, une salle de sport, un studio de musique (dans lequel Genesis a enregistré) elle est aujourd’hui un restaurant assez prisé. En même temps le cadre a l’air plutôt cool pour ceux qui aiment payer cinq fois le prix adéquat pour un plat moyen mais assez bien présenté pour être partagé sur Instagram.

10. L'église espagnole en Skate-Park

Un changement de ton assez frontal que celui de l’église de Santa Barbara rebaptisée « Kaos temple » par une bande d’artistes et de skaters. En plus d’y avoir installé des rampes et des constructions pour rider comme des déglingos, les membres de ce collectif ont également réalisé d’immenses fresques sur les murs du bâtiment. Les images sont vraiment magnifiques pour le coup et jusqu’à preuve du contraire Jésus n’a jamais été hostile envers les skaters.

Des transformations incroyables qui devraient clairement donner naissance à une émission « Pimp my church » avec des rappeurs et des pasteurs pour l’animer.

Sources : Deezen, Inhabitat, The Manual, CN Traveler.