Au moment où j’écris ces lignes cela fait à peine cinq jours que Damien Abad est ministre des solidarités, le ministère en charge de la santé, de la prévention, des affaires sociales et de la solidarité. Que des trucs sympathiques et bienveillants, pas du tout le genre de ministère qu’on voudrait donner à quelqu’un accusé de viols ou qui est cité dans une affaire de projet de tentative de meurtre pour lequel on l’aurait mis sur écoute. Pourtant, c’est bien le cas de Damien Abad qui après même pas une semaine en poste a déjà plus de casseroles qu’un magasin de cuisine, on va donc vous préparer pour la suite en vous donnant les prochains scandales qui pourraient éclater.

1. Le patient zéro du covid c'était lui

Un contact qui veut garder son anonymat m’a montré une image de vidéo surveillance de Damien Abad en train de sortir du laboratoire de Wuhan en 2019 tout tranquillement avec sa baguette de pain sous le bras. On le voit se moucher et faire la bise à tous les gens qu’il croise dans la rue. Bon la vidéo est floue et on voit pas grand chose mais maintenant y’a plus de doute c’est lui.

2. La validation des constructions de stades de foot au Qatar c'était lui

L’affaire des stades de foot aux milliers de morts ne cesse de faire couler de l’encre : des milliers d’ouvriers exploités dans des conditions de travail atroces qui meurent pour que les fans puissent s’assoir et regarder des match de foot c’est pas joli, mais maintenant on sait que c’est sa signature en bas des devis de construction, encore une raison de boycotter la coupe du monde au Qatar.

3. Le cuisinier des dîners clandestins c'était lui

Depuis le début de cette affaire on voit bien que Pierre-Jean Chalençon est une invention de toute pièce pour couvrir Damien Abad, je le connais c’est le sosie non officiel de Polnareff je l’ai déjà vu à un spectacle au grand Carrefour de Lorient. Déjà le prénom n’existe pas, on dit Jean-Pierre, pas Pierre-Jean. Même pas foutus d’inventer une personne crédible ces cons.

Crédits photo (CC BY 3.0) : France 3 Corse ViaStella

4. Les scandales des autres ministres c'était lui

Les affaires Darmanin, Dupond-Moretti, Blanquer, Griset, Lecornu, Benalla, Ferrand, Flessel, Nyssen, De Rugy, Delevoye, Buzyn (que des ministres du gouvernement Macron mis en examen à certains moments de leur mandat) c’était lui au final. Il tire les ficelles dans l’ombre depuis le début ce marionnettiste du mal.

5. Les livres de Marlène Schiappa c'était lui

Depuis qu’elle est ministre Marlène Schiappa aurait écrit 10 livres, ce qui n’est humainement pas possible à faire quand on bosse autant qu’elle à son poste. Du coup il y avait forcément quelqu’un qui écrivait à sa place vous pensez, et vous pensez bien, c’était Abad putain, ce Voldemort des librairies.

6. L'arrêt de "Plus belle la vie", putain c'était encore lui

Coup de tonnerre, j’ai réussi à mettre la main sur un email de la société de production NEWEN qui produit Plus belle la vie et vous savez quoi ? C’est encore Abad qui a demandé à ce qu’on arrête l’émission parce qu’un jour il a croisé Roland pendant un weekend à Marseille et que l’acteur a refusé de faire un selfie avec lui.

7. Celui qui a chié dans le lit de Johnny Depp et Amber Heard c'était lui

Le divorce le plus médiatisé de l’histoire des divorces comporte une anecdote absolument dégueulasse mais tout le monde s’est trompé de coupable : c’est bien Abad qui a chié dans le lit afin de précipiter le couple dans la tourmente. Rien ne l’arrête.

8. Le naufrage du Titanic c'était lui aussi ce hater des paquebots

Quand on lui demande ce qu’il faisait dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 Damien Abad élude, piétine, hésite. Soit disant il n’était pas né mais faut pas nous prendre pour des cons, regardez bien sur le dessin on le voit tout à gauche sur la barque en train de faire un doigt d’honneur au bateau qui coule.

Crédits photo (Domaine Public) : Willy Stöwer

9. Le one man show d'Arthur c'était lui

Non seulement il l’a écrit, mis en scène et produit mais en plus c’était lui qui jouait Arthur sur scène, ce qui pour le coup était plutôt bien fait. Un spectacle qui fait partie des plus sombres dossiers de la culture française, et évidemment c’était Abad. Tout comme c’était lui qui faisait Shirley et Dino (les deux en plus) dans la plupart de leurs sketchs.

10. La fissure dans le réacteur de Tchernobyl c'était lui

Comme par hasard ce jour-là il passait son permis poids lourd du côté de Pripyat, la ville en bordure de la centrale nucléaire. Et comme par hasard ce jour-là il devait faire un créneau au bord du réacteur avec son gros camion. D’après l’examinateur, il n’a pas eu le permis « parce qu’il a touché un mur pendant la manœuvre », je vous laisse conclure avec cette image.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : IAEA Imagebank

11. La guérison miracle de Patrick Balkany c'était lui

Souvenez-vous : Patrick Balkany était en taule pour (insérez l’un des nombreux chefs d’accusation pré-existant contre Patrick Balkany) et il était sorti pour problème de santé. Deux jours plus tard il dansait la carmagnole à Levallois pendant la fête de la musique comme un teufeur sous amphèts. Incroyable ? Pas quand on sait que Abad est également son médecin traitant et qu’il l’a remis sur pied dans d’étranges circonstances.

12. Le vase cassé chez ma mère c'était lui aussi ce satané filou

Putain dire qu’on a accusé le chat pendant douze ans et qu’on ne lui a plus jamais adressé la parole tellement on aimait tous ce vase. Mais maintenant c’est bon j’ai tout compris en fait, c’était encore Damien Abad qui venait foutre sa merde en pensant s’en tirer ni vu ni connu.