Plus le temps avance, plus les enjeux du dérèglement climatique sont élevés face à notre capacité à changer drastiquement la trajectoire sur laquelle nous sommes actuellement. Les nombreux avertissements donnés par les spécialistes ne semblent pas faire réagir et la sonnette d’alarme continue de retentir alors que nos efforts ne sont pas suffisants. On vous propose donc de voir quelles seront les prochaines étapes du dérèglement climatique si nous ne parvenons pas à inverser la tendance et c’est franchement pas engageant.

1. Des températures anormalement élevées dans des endroits froids

Depuis quelques jours, des records de températures effrayants ont été atteints au Canada, faisant monter le mercure jusqu’à la barre des 49,5° dans un pays où les vagues de chaleur ne sont pas censées atteindre ce palier. En plus de ce triste constat, les chaleurs ont provoqué d’importants incendies de forêts, obligeant les habitants de la ville de Lytton à se réfugier dans une ville alentours.

2. Les écosystèmes marins risquent de s'effondrer d'ici très peu de temps

C’est le taux d’acidité présent dans les océans qui continue d’augmenter qui alarme les scientifiques, estimant qu’à cette vitesse là l’humanité pourrait en pâtir très sérieusement d’ici 25 ans. Certaines espèces pourraient rapidement disparaître, provoquant un effondrement de chaînes alimentaires remontant jusqu’à l’homme puisque une grande partie de la population pourrait alors venir à manquer de ressources alimentaires.

3. La chaleur du soleil retenue par la Terre pourrait continuer d'augmenter

En quinze ans la chaleur du soleil retenue par notre planète a littéralement doublé, ce qui représente une augmentation plus qu’alarmante. Cette situation se répercute aussi bien sur les océans, les banquises et nos villes, mais c’est surtout la vitesse à laquelle elle évolue qui semble critique puisque pour le moment rien n’est réellement mis en place pour l’arrêter ou même l’atténuer.

Crédits photo (Creative Commons) : Apcbg

4. L'allongement des saisons sans gel et de la saison de croissance

Si le réchauffement climatique se poursuit, les saisons sans gel devraient s’allonger, rendant rares les hivers comme on les connait et allongeant la saison de croissance végétative. Cela pourrait alors déranger le cycle des saisons traditionnels et provoquer des résultats assez dramatiques, comme la sur-utilisation de l’eau pour arroser les récoltes et la détérioration des sols fertiles par l’allongement des périodes de culture.

5. Le dérèglement des précipitations

Si l’on suit les études sur l’évolution des précipitations météorologiques, le phénomène de pluies violentes devrait augmenter exponentiellement, causant diverses catastrophes telles que des inondations ou des orages puissants à des endroits du globe où ces phénomènes n’étaient pas forcément très présents.

6. Des catastrophes climatiques de plus en plus fréquentes

En terme de météorologie les précipitations anormalement fréquentes ne devraient pas être les seules retombées du dérèglement climatique, puisqu’on estime que les phénomènes comme les ouragans ou les tempêtes puissantes devraient se montrer plus fréquents dans certaines parties de la planète. Cette multiplication des catastrophes pourrait provoquer l’exode de populations ainsi que des pertes humaines et matérielles.

Crédits photo (Domaine Public) : NOAA

7. La fonte des glaces et la montée des eaux

Une cause et une conséquence bien sérieuses puisque la fonte des glaces continue de s’opérer de manière alarmante, provoquant plusieurs catastrophes dont la montée des eaux. La redéfinition de notre géographie devrait devenir inévitable, causant l’exode de populations dont l’habitat sera inondé. On estime qu’en été l’arctique devrait être totalement dénué de glace en 2100.

8. De nombreuses espèces animales devraient disparaître

Si plusieurs espèces font déjà partie de l’histoire ancienne, le nombre d’espèces éteintes devrait augmenter radicalement à l’avenir. Comme pour la chaîne alimentaire des océans, celle de la surface devrait aussi se dérégler à cause de l’augmentation des températures, de la fonte des glaces, de la détérioration de l’espace naturel et du manque de ressources.

9. La sécheresse et les vagues de chaleur

Avec l’augmentation des températures, des phénomènes de vagues de chaleur seront assez logiquement observés un peu partout autour de la planète. L’une des conséquences de cela serait alors un assèchement des sols et par extension des zones de cultures dans lesquelles on devra utiliser plus d’eau pour favoriser la pousse. L’autre effet domino de cette sécheresse est que l’eau viendra déjà à manquer pour une bonne partie de la population.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Tomas Castelazo

10. La diminution des ressources

Si on compile la plupart des points de ce top en ajoutant à cela l’augmentation exponentielle d’être humains, un constat est assez flagrant : les ressources vont venir à manquer. Que ce soit en terme de ressources végétales, animales, d’eau et de surface habitable « supportable » (sans chaleur / catastrophes naturelles), la courbe qui se dessine semble de plus en plus pessimiste et, sans vouloir être moralisateur, il nous faut réagir au plus vite pour l’inverser.

Vous pouvez aussi aller voir les trucs qui vont arriver avant 2050, ce n’est pas forcément plus engageant, mais il est encore temps de réagir.

Sources : LCI, Slate (1, 2), Global change, Nasa.