Dans la vie, il y existe les ruptures de cinéma que tout le monde a oubliées, et les ruptures qui te brisent en deux, celles qui m’ont fait plus mal que mes propres ruptures (en même temps, il faudrait trouver quelqu’un qui veuille bien de moi pour connaître des ruptures AHAHA LOL), celles pour lesquelles j’ai quitté mon job, ma femme et mes gosses pour pouvoir passer le reste de ma vie à pleurer. Depuis, je suis une fontaine, les touristes me prennent régulièrement en photo, j’ai hydraté tout le désert du Sahara et mon petit neveu s’est fait baptiser dans mes larmes par le Père Mathieu. C’est un peu fatiguant comme métier mais au moins j’ai une page Google à mon nom, et ça, c’est seulement à cause de ces ruptures horribles.

1. Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Ce film, c’est clairement LE seul film pour lequel je pourrais me battre si vous osez me dire qu’il est pas ouf. On est clairement sur un chef d’œuvre (je vous jure je vais me battre), d’un couple très amoureux mais qui a eu une histoire trop tumultueuse et qui fait tout pour s’oublier l’un l’autre.

La petite citation qui donne la larmichette : « Quel gâchis de passer autant de temps avec quelqu’un pour se rendre contre finalement qu’elle n’est qu’une inconnue. »

2. N'oublie jamais

Encore un classique dans les comédies romantiques (et dans les films sur Ryan Gosling, le mec dont 100% de la population est amoureuse). On découvre alors l’histoire d’amour de Noah et Allie, que sa mère a tout fait pour briser, racontée selon les mots d’Allie. (et en plus Ryan Gosling est super beau gosse)

La petite citation qui donne la larmichette : « Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre… »

3. 500 jours ensemble

500 jours ensemble, c’est l’histoire d’amour belle mais bancale entre deux personnes qui ne sont pas du tout faites pour être ensemble. Et, comme vous pouvez le comprendre au titre, c’est pas trop trop fait pour durer pour la vie.

La petite citation qui donne la larmichette : « – Et qu’est ce qui se passe si tu tombes amoureuse ?

– Oh… Me dis pas que tu crois à ces trucs là.

– J’te parle d’amour là, pas du Père Noël. »

4. Blue Valentine

Encore un film sur une rupture avec Ryan Gosling. Oui, c’est un peu cool parce qu’il est beau gosse, mais on commence à se demander si Ryan n’est pas un peu un con. On suit, pendant 6 ans, l’histoire d’un couple, et de ses problèmes. Très loin des comédies romantiques habituelles, c’est le genre de film à regarder dans votre phase « Je suis trop triste je m’en remettrai jamais, reviens Pablo » d’une rupture.

La petite citation qui donne la larmichette : « Je compte pas vieillir, il faut être con pour mourir. »

5. Her

Her, c’est l’histoire futuriste où les gens se sont enfin rendus compte que les relations humaines, c’est compliqué, et du coup les hommes décident de plutôt tomber amoureux des machines. Mais c’est quand même triste. Et y’a Joaquin Phoenix. Est-ce que j’ai besoin de dire quelque chose de plus pour vous convaincre ?

La petite citation qui donne la larmichette : « C’est comme si je lisais un livre et c’est un livre que… que j’aime profondément… Mais je le lis lentement maintenant, alors les mots sont vraiment espacés et les espaces entre les mots sont presque infinis. Je peux toujours te sentir, ainsi que les mots de notre histoire, mais c’est dans ces espaces sans fin entre les mots que je me trouve maintenant. C’est un endroit qui n’appartient pas au monde matériel, c’est là où se trouve tout le reste dont j’ignorais même l’existence… Je t’aime tellement… mais voilà où je suis maintenant et voilà qui je suis maintenant, et j’ai besoin que tu me laisses partir même si je le voudrais, tant je ne peux plus vivre dans ton livre… »

6. Les Amours imaginaires

Les Amours imaginaires, c’est l’histoire tristesse de deux amis, Francis et Marie, et la plus grande tristesse du film, ça n’est même pas leurs prénoms. Francis et Marie vont tomber amoureux de la même personne et leur trio va se transformer en relation malsaine. Bref, c’est à voir, mais à ne pas reproduire.

La petite citation qui donne la larmichette : « J’doute de moi, j’me dis que peut-être j’me suis trompée. J’m’invente des scénarios, j’l’imagine en train d’arriver en retard dans un autre café. T’sais j’regarde où est-ce que j’suis, j’étais à la bonne place. Le fait que… ça fait 32 minutes. Troisième étape : j’me dis que, t’sais, moi, ça m’dérange pas d’attendre. Faut que j’m’occupe, t’sais j’lis, j’fais semblant d’lire, j’lis tout l’temps l’même paragraphe. J’vais aux toilettes, j’commande des affaires, j’reviens m’asseoir. Et là j’le hais. J’commence à l’insulter dans ma tête. J’pense à des stations d’auteur break là, qui seraient parfaits pour quand il va arriver. Ça fait 39 minutes. Il arrive. Il est tout essoufflé, il est beau. Y avait du trafic… ouais… alors je l’excuse t’sais, j’dis que c’est sur, c’est normal qu’il soit en retard t’sais. Parce que… parce que j’suis faible. Pi’ que… la personne qu’on place sur un piédestal a toujours raison. » (mais sans l’accent québécois, svp)

7. Mon Roi

Déjà, on est plutôt fiers de voir un film français dans ce top. Et en plus, un film avec Vincent Cassel. Mon Roi, c’est l’histoire de Tony, admise en rééducation après une chute de ski et dépendante des antidouleurs, qui prend le temps de se remémorer son histoire tumultueuse avec Georgio. Et il n’y a qu’à regarder la bande-annonce pour être convaincu.e, franchement.

La petite citation qui donne la larmichette : « L’amour n’est rien quand il est neuf, propre, pur, l’amour avant l’orage n’est pas un choix, c’est une loi. Quand surgit l’événement, l’accident, l’occasion, il faut être là, debout, trouver le mot, le geste, le regard. Oui mon amour cet instant compte sur moi, je ne le raterai pas, à cette minute, je serai là, et alors je vous le prédit, nous serons les vainqueurs. »

8. Garden State

Garden State raconte l’histoire d’un acteur obligé de retourner dans son état natal pour l’enterrement de sa mère et qui se retrouve dans les antidépresseurs. Il rencontre alors Sam, une femme vivante et audacieuse, un peu tout l’inverse de lui, et tombe directement amoureux. Bref, c’est encore une fois très beau, je vous le jure. Et si vous n’aimez pas, je m’engage à vous rembourser chacun 5€ de ma cagnotte personnelle pour vous dédommager du temps perdu.

La petite citation qui donne la larmichette : « Autant rigoler, la vie va te sembler vachement longue si tu prend trop au sérieux les choses qui t’arrivent… »

9. Crazy Stupid Love

Et là franchement Ryan il commence à me pomper l’air. Il est là à faire le beau gosse et tout, mais dès que y’a un film de rupture il est dedans. Heureusement que c’est pas le protagoniste principal, mais les filles, perso j’appelle ça un redflag, faites gaffe, si Ryan Gosling vous propose un date, refusez (et donnez lui mon numéro de téléphone pour que je puisse lui dire en personne que c’est un gros con). Bref, Crazy Stupid Love, c’est l’histoire de Cal qui mène une vie parfaite, et qui apprend tout d’un coup que sa femme le trompe, et tente de changer de vie pour oublier tout ça. Bref, du fun !

La petite citation qui donne la larmichette : « – Tu as eu combien de femmes dans ta vie exactement ?

– Sexuellement ?

– Non, comme adversaire en break dance. »

10. La Rupture

Vous voyez Rachel dans Friends ? Bah elle n’a pas fait que Friends puisqu’elle s’est aussi séparée de Vince Vaughn. Et c’est à voir.

La petite citation qui donne la larmichette : « Tu te pousses toi-même et tu te repousses en essayant de réaliser l’impossible, parce que tu sais que lorsque ce moment arrivera, tout ce que tu auras fait t’a préparé à la victoire. »

Et après ça, pour se remonter le moral, on regardera les tweets drôles sur les ruptures et les causes de rupture les plus fréquentes. Et on jouera aux fléchettes avec un poster de Ryan Gosling.