Ce qui est bien quand t’as des gosses, c’est de pouvoir leur apprendre à faire du vélo sans les petites roues et de rigoler avec eux quand ils viennent te faire des câlins dans ton lit le dimanche matin. Ce qui est moins bien quand t’as des gosses, c’est de devoir être très attentif à leur éducation, parce qu’une erreur bête peut avoir des dégâts sur leur confiance en eux. Par exemple, il y a certains principes d’éducation qui ont été utilisés par nos parents sans même qu’ils se rendent compte que c’était un peu toxique.

1. Refuser de s'excuser quand ils ont tort

S’excuser quand vous avez tort, ou admettre que vous n’avez pas la réponse quand on vous pose une question, c’est tout à fait possible et il n’y a aucun mal à ça. Si votre enfant vous donne un argument valable, vous pouvez également changer d’avis. Ne jamais les écouter, ça apprend juste aux enfants qu’ils n’ont aucune voix dans la maison, et ça n’est pas très sain.

2. Dire de son enfant qu'il a un.e amoureux.se dès qu'il est proche d'un autre enfant du sexe opposé

Déjà, ça apprend aux enfants qu’ils ne peuvent pas être simplement amis avec des gens du sexe opposé. Ensuite, c’est très bizarre que des adultes projettent de si jeunes enfants dans des relations romantiques. Enfin, dire à son enfant qu’il est en couple avec quelqu’un dès que c’est un ami du sexe opposé, c’est présumer directement que l’enfant sera hétérosexuel, alors qu’il pourraittrès bien grandir en ayant une orientation sexuelle différente et en ressentant l’impression d’être anormal, car ses parents ont toujours présumé son hétérosexualité.

3. Raconter ses problèmes perso à ses enfants

« Ton père est horrible, il est sorti sans me prévenir hier, j’en ai trop marre de lui ». Vos enfants ne sont pas vos psy, ça va juste leur créer de l’anxiété alors qu’ils ne pourront rien faire pour vous aider.

4. Dire "Si tu me dis je me mettrai pas en colère" et les punir juste après pour ce qu'ils avouent

Et après, s’étonner que vos enfants ne vous disent jamais rien.

5. Être beaucoup trop protecteur

Si vous ne laissez pas vos enfants échouer ou que vous les protégez trop, ils auront peur de se débrouiller par eux-mêmes une fois qu’ils auront quitté le foyer. Se rater ça a parfois du bon, tant que vous continuez de faire attention à leur sécurité bien entendu.

6. S'énerver parce qu'ils "sont irrespectueux" ou "osent répondre" quand les enfants gagnent une dispute

Ils ont le droit de répondre s’ils ne sont pas d’accord avec vous, et ce n’est pas forcément pour être irrespectueux ou pour vous énerver

7. Utiliser l'humiliation et la honte comme punition

Vraiment, ça va juste traumatiser l’enfant, il n’y a rien de bon là-dedans.

8. Les priver d'intimité

A moins que vos enfants aient un vrai problème d’addiction ou d’automutilation, les priver d’intimité leur fera sûrement plus de mal que de bien pour leur santé mentale et leur confiance en vous. Que ça soit installer des systèmes d’espionnage, enlever la porte de leur chambre ou pister leur moindre mouvement : c’est non.

9. Dire aux garçons qu'ils ne peuvent pas se défendre contre une fille qui les embête parce que c'est une fille

Parce que ça apprend à des petits garçons de 6/7 ans à se laisser harceler par des filles qui font deux fois leur taille. On ne dit pas non plus de sortir l’artillerie lourde pour défoncer la personne qui les harcèle : mais ils doivent savoir se défendre.

10. Invalider les émotions des enfants, en les ignorant ou en les faisant taire

S’ils ont quelque chose sur le coeur et qu’ils ont besoin de s’exprimer à ce sujet, écoutez-les.

11. Forcer l'enfant à manger tout ce qu'il y a dans son assiette même si il/elle n'a plus faim

Ça paraît anodin, pourtant ça peut facilement créer des troubles alimentaires, même dès le plus jeune âge. Aujourd’hui les pédiatres le répètent à juste titre : il faut écouter la faim de son enfant et s’il va au lit en ayant presque pas dîné c’est pas la fin du monde (ça vous arrive aussi après tout).

12. Les signes d'affection forcés

Obliger les enfants à faire des câlins à des adultes qu’ils ne connaissent pas, des bisous ou même à dire « Je t’aime » tout le temps, ce n’est pas très bon pour eux. Laissez-les faire des câlins aux personnes à qui ils ont envie de faire des câlins, et c’est tout. Les enfants ne sont pas des peluches et le consentement ça s’apprend dès le plus jeune âge.

13. Les comparer à leurs frères et sœurs

Les bons vieux « Pourquoi t’es pas comme ton frère ? », ça ne les aide pas du tout dans leur estime de soi et ça les empêche de devenir pleinement eux-mêmes.

14. Les menaces du style "Tant que c'est moi qui te nourris, tu feras ce que je te dis"

Ou même « sois reconnaissant.e que grâce à moi tu aies un toit ! ». Surtout si vos parents l’utilisent tout le temps pour vous menacer ou vous obliger à faire des choses. Ce n’est pas vous qui avez demandé à naitre, alors c’est leur obligation de prendre soin de vous, ça ne devrait pas être un reproche qu’ils vous font tous les jours.

15. Les mères qui sortent la carte du "attends un peu que ton père rentre"

Ça donne juste peur de leur père aux enfants, ça véhicule des clichés d’un autre temps et les pères n’ont pas spécialement envie de jouer au flic à chaque fois. En plus, parler à deux, ça fait qu’aucun des deux ne passe spécialement pour le méchant, ça c’est un travail d’équipe.

16. Ne jamais expliquer ses décisions

Du style « Tu dois faire ça parce que je suis ton parent, et que je le dis. Fin de la discussion ». C’est tellement plus facile de convaincre les enfants que la décision est bonne pour eux en leur expliquant les arguments et en prenant le temps de les raisonner. Les enfants ont des bonnes capacités de compréhension, ils ont juste besoin que leurs parents leur laissent une chance.

17. Surprotéger les filles par rapport aux garçons

Non, les filles n’ont pas besoin d’un grand frère pour veiller sur elles. Non, elles n’ont pas besoin de se changer avant de sortir dans la rue. Et non, elles n’ont pas besoin d’un chaperon pour aller en soirée. Tout ça, c’est du sexisme pur et dur.

18. Prendre des choses que les enfants ont gagné eux-mêmes

Quand les enfants sont assez grands pour travailler et se payer des trucs par eux-mêmes, les adultes pas le droit de les leur reprendre. C’est votre argent, vous l’avez gagné seul, vous pouvez le garder seul.

19. Invalider leurs émotions juste parce qu'ils sont enfants

En disant « oui, mais il sur-réagit, c’est un enfant ». Parfois, vous pouvez louper de réels problèmes en ne les écoutant pas.

20. Faire des blagues sur l'apparence physique ou le comportement de l'enfant

Se moquer, ça ne fait que baisser sa confiance en lui et ça ne l’aide absolument pas dans la vie.

21. Dire des trucs du genre "T'as qu'à être heureux"

Comme si c’était aussi simple de soigner les troubles mentaux des gens en leur disant juste « mais sois heureux enfin ! »

22. Faire croire aux enfants des choses qui ne sont pas vraies afin de se défendre

Juste pour ne pas que les enfants se rendent compte que vous avez eu tort ou que vous avez menti.

23. Être beaucoup trop impliqué dans la vie de l'enfant

Les enfants devraient pouvoir avoir des relations sans que les parents deviennent la 3ème roue du carrosse, en cherchant à se faire apprécier de l’ami aussi. Être impliqué, c’est bien, mais trop s’impliquer, ça peut être destructeur pour l’enfant et ses relations.

24. Laisser un enfant en frapper un autre et faire l'aveugle, en disant qu'ils règleront leurs problèmes par eux-mêmes

Ou même punir deux enfants de la même façon quand l’un des deux est plus grand, plus fort, plus vieux et qu’il sait mieux manier les mots, et quand le plus jeune dit qu’on l’a forcé, lui répondre « Il t’a mis un flingue sur la tête pour te forcer ? ». Parfois, il faut savoir s’interposer entre deux enfants si le plus vieux profite de la faiblesse du plus jeune.

25. Les parents qui traitent leurs enfants de "gâtés" alors que c'est eux qui leur ont tout offert

Si vous ne pensez pas que votre enfant devrait avoir tout ça, c’est simple : ne lui achetez pas. Ne donnez pas de cadeaux à votre enfant pour ensuite vous comporter comme si votre enfant était coupable d’être gâté.

26. Ecouter les autres parents pour des conseils

Tous les adultes n’ont pas toujours la réponse à tout, et parfois il est mieux d’aller directement voir un professionnel de santé ou quelqu’un spécialisé dans le domaine quand on a certaines questions.

27. Menacer de donner des punitions sans jamais vraiment les faire

Les enfants ne sont jamais sûrs de ce qui va arriver et c’est très angoissant. Donnez la punition, ou ne dites rien.