Un sondage est tombé dans la presse pas plus tard que ce matin et le constat est sans appel : 70% des Français estiment que le gouvernement n’en fait pas assez sur la question du réchauffement climatique. Déjà ça veut dire que la majorité des Français commence à prendre conscience que c’est domaine de première urgence, mais du coup ça veut aussi dire que 30% des gens pensent que le gouvernement s’en sort bien. Qui son-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Afin de vous prouver que le gouvernement du président Macron prend le bordel très à coeur je m’en vais vous filer quelques preuves là tout de suite là maintenant attention c’est parti.

1. Les Accords de Paris 2015

Suite à la COP21 de 2015, le gouvernement français s’était engagé à réduire de 9% ses émissions sectorielles jusque 2019, sauf que lorsqu’il a été temps de rendre des comptes ces émissions n’avaient baissé que de 3,7%, démontrant que la France n’avait pas fait les efforts nécessaires pour lesquels elle s’était engagée. Alors oui, c’est pas assez, mais 3,9% ça va, c’est déjà franchement pas mal non ?

2. Jean Castex qui prenait des jet privés pour agir plus vite

On peut dire ce qu’on veut du gouvernement mais les choses ne trainent pas. Quand Jean Castex devait agir il le faisait au plus vite en montant dans le premier jet privé trouvé, même si c’était juste pour aller voter. Voilà un truc qui nous manque chez Jean Castex, sa capacité à toujours nous montrer qu’il était capable de plus de médiocrité quand on pensait qu’il avait touché le fond.

3. L'interdiction du glyphosate

Alors oui, en 2017 Emmanuel Macron avait promis qu’on arrêterait l’utilisation du glyphosate dans les trois ans maximum avant de revenir sur ses mots en 2021 pour dire que s’il le faisait il « tuerait certaines filières ». Est-ce que ça veut dire qu’il a menti en 2017 ? Oui. Mais il l’a avoué, et ça c’est super noble comme action.

4. L'augmentation du droit de polluer

Quand Emmanuel Macron a compris qu’il n’arriverait pas à respecter son engagement de ne pas dépasser le plafond de 398 millions de tonnes de CO2 relâchées par an il a fait un petit tour de passe passe et a tout simplement augmenté le plafond à 422 millions de tonnes. C’est comme si vous n’arriviez pas à courir le marathon de 42 km et que vous décidiez de l’abaisser à 22 km en appelant toujours ça un marathon.

5. La fermeture des usines à charbon pour sortir des énergies fossiles

Fermer les dernières centrales à charbon avant 2022, « une mesure pionnière » scandait le président sur twitter en ajoutant un selfie de lui en train de regarder un coucher de soleil tout en écoutant « À bon entendeur ». Sauf que non, c’est pas arrivé, c’était bien pensé mais c’est pas arrivé. Bon, vous n’avez jamais rien raté dans votre vie avant de le juger vous aussi ? Moi par exemple j’ai déjà raté la cuisson d’un clafoutis, bon bah voilà je vais de l’avant maintenant.

6. Donner de l'argent à des entreprises privées

Quand on file plusieurs fois sept milliards d’euros à Air France pour la rebooster c’est sympa. Sauf que l’état n’a des parts qu’à hauteur de 17% dans l’entreprise et que l’avion pollue, je ne pense pas vous apprendre cela. Donc donner autant de thunes à une société privée dont l’activité ruine un peu la planète pour construire en contrepartie 30 éoliennes dans le pays ça peut passer pour un doigt d’honneur c’est vrai, mais non c’est une stratégie pour nous sauver et vous n’avez rien compris.

7. Diminuer les distances en habitation et zones d'épandages aux pesticides

Vous allez dire que ça devient difficile à défendre comme action, mais Emmanuel Macron avait bien un plan quand il a demandé à diminuer les distances entre les zones d’habitations et les zones de cultures où on balançait de l’épandage aux pesticides, tout comme quand son gouvernement a demandé au préfets de contester les arrêtés municipaux de certains maires qui avaient voté contre ces pratiques. Son projet c’était évidemment que notre corps s’habitue aux pesticides, afin d’y être plus résistants, mais vous ne voyez jamais le tableau en entier vous.

8. Aider le secteur aérien oui, mais aussi l'automobile

C’était sympa quand Macron a aidé Air France, mais il a fait pareil avec Renault en donnant en tout aux deux sociétés près de 20 milliards d’euros. Ce qui est dommage c’est que ça n’aidait pas vraiment les moyens de transports les plus écologiques comme le vélo et le train, mais ça a permis de sauver notre économie et ces deux sociétés qui d’ailleurs sont privées maintenant que j’y pense, pourquoi on leur file notre argent j’en sais rien mais y’a bien une raison. Bon, les deux sociétés en question ont licencié un paquet de gens derrière mais c’est la crise aussi.

9. Regardez comme Olivier Véran a été hyper réactif sur la canicule

La planète crame littéralement sous un dôme de chaleur résultant de deux siècles d’industrie et de déni écologique, on se tape des incendies de partout, une sécheresse record, mais fort heureusement Olivier Véran arrive avec sa panoplie de recommandations drastiques pour lutter contre le réchauffement climatique. Je sais pas ce qu’il vous faut de plus pour comprendre à quel point ces gens sont impliqués pour notre avenir et celui de nos enfants.

C’est con on avait presque dix arguments et puis en fait non. Je vous conseille d’aller voir les termes les plus bullshit sur l’écologie, ceux qu’utilise notre gouvernement pour nous la mettre à l’envers, mais aussi les pays qui font des trucs cool pour l’écologie, y’a pas que des mauvais élèves comme nous.

Sources : Reporterre (1, 2), Greenpeace, Le monde, RTL, HuffPost.