Et pourquoi ne pas adopter un moustique ? Petit, mignon, toujours dispo pour venir te faire des câlins, le moustique est moins cher et plus facile à nourrir qu’un petit chien ou qu’un petit chat. Alors si vous vous apprêtez à sauter le pas pour en adopter un, on vous aide en vous donnant des idées de prénoms qui iraient comme un gant à votre petit chéri.

1. Sale merde

Mise en situation : « Viens-là, sale merde, que je te fasse un câlin avec ma tapette ! »

A utiliser quand on a envie de lui donner de l’amour.

2. FDP

Mise en situation : « Tu veux jouer avec mon insecticide, FDP ? »

A utiliser quand on veut un moment câlin à deux.

3. Adolf

Mise en situation : « Adolf, viens-là, je vais te montrer ce que ça fait que de subir un génocide. »

A utiliser quand on veut sensibiliser son moustique à l’Histoire du XX° siècle.

4. Grosse fiente

Mise en situation : « Tu sais, Grosse fiente, personne ne m’a touché comme toi tu m’as touché. »

A utiliser quand on veut féliciter son moustique.

5. Sous-race

Mise en situation : « Si tu crois que tu vas me murmurer des gazouillis à l’oreille toute la nuit, sous-race, tu te fourres le dard dans l’œil. »

A utiliser quand on veut bien distinguer le moustique du moustique-tigre.

6. Sac à foutre

Mise en situation : « Sac à foutre, je vais te la refiler, la dengue, moi. »

A utiliser quand on pense que mosquitou a bien et suffisamment mangé.

7. Boule puante

Mise en situation : « Si je t’éclate la tronche, Boule puante, peut-être que tu sentiras meilleur. »

A utiliser pour prévenir son moustique qu’il est temps de le laver.

8. Chiasse de Roland Giraud

Mise en situation : « Tu vas tâter du magazine people, chiasse de Roland Giraud. »

A utiliser pour partager des moments gossip avec son animal préféré.

9. Bouffe d'araignée

Mise en situation : « Je vais te présenter ma nouvelle copine la mygale, Bouffe d’araignée. »

A utiliser pour familiariser son moustique à son nouvel animal de compagnie.

10. Dégage

Mise en situation : « Laisse-moi dormir, dégage, bordel ! »

A utiliser quand on n’en peut plus.

Des animaux formidables.