Tous les ans on vous parle des pires prénoms de l’année, des horreurs qui, on ne sait pas pourquoi, ont été acceptées par l’Etat Civil. Ben cette fois-ci, on part dans l’autre sens avec un petit tour des prénoms qui ne seront jamais acceptés dans certains pays du monde. Ces infos ne vous serviront pas à grand chose si ce n’est à meubler un blanc dans une conversation avec quelqu’un d’ennuyeux. C’est déjà pas mal non ?

1. On ne peut pas appeler son enfant Ikea en Suède

Admettons, vous aimez beaucoup monter des meubles et votre plus grand rêve c’est d’appeler votre petite dernière Ikea en hommage à la marque suédoise. Eh ben c’est interdit en Suède. En 1982, le gouvernement du pays a décidé de promulguer une loi pour empêcher des petits malins de donner à leur enfant un prénom susceptible « de gêner ceux qui l’utilisent ». Ikea n’est donc pas le seul prénom illégal dans le pays, mais il en fait partie. Et c’est tant mieux.

2. Il est impossible d'appeler sa fille Camilla en Islande

En fait la raison est simple : en Islande, le choix des prénoms est assez strict. Un prénom doit être inscrit dans la tradition islandaise pour être accepté, et, surtout, il doit correspondre au système de grammaire islandais. Or, dans la grammaire islandaise, le « C » n’existe pas, donc c’est foutu pour les Camilla. Par contre, Kamilla avec un K, ça passe, mais comme il y a peu de chances que vous soyez islandais, peut-être que vous n’en avez pas grand chose à faire.

Crédits photo : Topito

3. Pour Vagina et Clitorine en Belgique, c'est un grand non

En 2009, deux jumelles de Charleroi ont failli s’appeler Vagina et Clitorine. La Justice belge, pourtant assez souple en matière de prénoms, est heureusement arrivée à temps pour sauver la vie de ces deux gamines qui ont des parents probablement très cons. Non mais si on commence à accepter des prénoms comme ça on va où ? Les prochains ça sera Grosse-Teub et Coucouille ?

4. En France, n'appelez pas votre fille Nutella

En 2014, une petite fille est née à Valenciennes, et ses parents, qui doivent être de charmants personnages, l’ont appelée Nutella. Ça n’a pas été du goût du juge qui a demandé au couple de changer le prénom de leur fille dans l’intérêt de l’enfant. En effet, s’appeler Nutella c’est être à peu près sûr de se faire emmerder pendant toute sa scolarité et même après. La petite fille est finalement devenu « Ella ». Ella échappé belle. Pardon.

5. Le prénom Ordralfabétix est interdit en Allemagne

Les tribunaux allemands ont rejeté la demande de parents qui voulaient appeler leur enfant « Verleihnix », qui est la traduction du personnage Ordralfabétix dans la langue de Goethe. Ils ont (assez légitimement) trouvé que ça pouvait être ridicule pour un enfant de porter ce prénom. C’est triste pour les fans d’Astérix, mais c’est cool pour la vie de ce gosse.

6. On ne peut pas s'appeler Vendredi en Italie

Enfin, c’est le prénom « Venerdi » (vendredi en italien) qui a été refusé par l’Etat Civil du pays, car jugé comme étant ridicule ou honteux. Du coup on imagine que c’est pareil pour tous les jours de la semaine, à moins que les italiens trouvent le vendredi vraiment nul par rapport aux autres jours. Il faudrait leur poser la question.

7. Le prénom Singe a été refusé au Danemark

Au Danemark, il y a une liste de 7000 prénoms autorisés, et si on veut tenter un prénom hors liste, il faut demander l’autorisation à l’Etat. Assez naturellement, Monkey a été refusé, ainsi que Pluto (par rapport au chien de Disney) et Anus (par rapport à… enfin vous avez compris quoi).

8. Les prénoms 1er, 2ème ou 3ème sont interdits en Nouvelle-Zélande

On avait fait un top des raisons d’appeler ses enfants par des numéros, ce qui est somme toute assez pratique, mais c’est interdit de l’autre côté du monde en Nouvelle-Zélande. Comme quoi, à ce qu’il paraît, ça serait pas très sympa pour les enfants. Ils sont pas très funs ces Néozélandais…

9. N'appelez pas votre enfant @ en Chine

En même temps il faudrait être bien con pour vouloir appeler son enfant @, mais on préfère quand même vous prévenir parce qu’un couple de Chinois a tenté l’expérience. La Justice les a bien envoyé chier parce qu’il est interdit d’utiliser des symboles comme prénom en Chine. C’est une bonne chose pour l’ensemble de l’humanité.

10. On n'appelle pas son enfant Harry Potter au Mexique

En 2014, l’Etat de Sonora au Mexique a sorti une petite liste de prénoms interdits suite à des demandes bien pourries. Dans la liste, on trouve donc Harry Potter, mais aussi Hitler, Facebook, Robocop, Terminator, Twitter, Yahoo, James Bond ou Rambo. Comme ça on est fixé. En même temps pour vouloir appeler son enfant Hitler faut vraiment lui vouloir du mal.

11. Le prénom Messiah est interdit aux Etats-Unis

Aux States, on peut donner tout et n’importe quoi comme prénom à son gosse, y compris des suites de lettres ridicules comme ZZyzx (si si, plusieurs enfants s’appellent comme ça), mais en 2013 il y a un prénom qui n’est pas passé : Messiah. Selon la Justice, ce nom, qui signifie « messie », est un titre qui ne doit être porté que par Jésus-Christ et qui ne peut donc pas servir de prénom. C’est dur quand même. Ils ont aussi refusé un Adolf Hitler, mais là on comprend mieux.

12. Sandy, Alice et Linda sont des prénoms interdits en Arabie Saoudite

On parlait des pays assez laxistes en matière de prénom, eh ben c’est pas le cas de l’Arabie Saoudite, où la liste des prénoms interdits est assez longue. Parmi eux, on trouve Sandy, Alice et Linda qui seront refusés quoi qu’il arrive parce qu’ils n’ont pas une origine arabe et rappellent un peu trop l’Occident. Vous en pensez ce que vous en pensez, mais nous on trouve ça dommage. Oui, on n’a pas peur de dire ce qu’on pense.

Ce qu’il y a de super avec les prénoms, c’est qu’on n’est jamais au bout de nos surprises. Regardez par exemple ces prénoms inspirés par le Covid.

Sources : legrandnord, Wikipedia (loi suédoise sur les prénoms), Les Inrocks, Loc, Reuters, Journal des femmes, parents.fr, Lalibre.