Les personnalités politiques ne sont pas des enfants de chœur et ils le savent très bien. On entend tous les jours parler de nouvelles bourdes de politiques ou de punchlines de débats politiques et bien souvent, ça ne vole pas très haut. Bien souvent, ces personnalités s’abaissent aussi à des sournoiseries puériles qui nous donnent envie de soupirer très fort et de ne plus jamais entendre parler d’eux.

1. Les Balkany font des photomontages dignes de collégiens

En avril 2022, Patrick et Isabelle Balkany sont cités à comparaître pour une affaire si puérile qu’on a du mal à y croire. Ils sont soupçonnés d’avoir diffusé un montage photo montrant le visage de David-Xavier Weiss, un de leurs opposants politiques, sur le corps d’un homme nu en plein acte sexuel. Évidemment, le couple nie être à l’origine du montage, mais franchement, qui voudrait les croire ?

2. Zemmour affiche Le Pen qu'il trouve trop tolérante

En mars 2022, Zemmour poste une photo de Marine Le Pen aux côtés d’une jeune fille voilée et accompagne ce post d’un emoji dubitatif. C’est évidemment scandaleux et aberrant mais rien ne nous étonne plus quand il s’agit de lui.

3. Poutine fait "miroir miroir" à Biden

En mars 2021, Biden répondait par l’affirmative à un journaliste qui lui demandait si on pouvait qualifier Poutine de « tueur ». À cela, Poutine a répondu « c’est celui qui le dit qui l’est » et a ajouté « Nous défendrons nos propres intérêts et nous travaillerons avec eux aux conditions qui seront avantageuses pour nous ». Ça a le mérite d’être clair.

4. Macron traite Zemmour de vieux sourd

Pendant le meeting de Zemmour en mars 2022, des phrases comme « Macron assassins » ont été entendus dans le public mais le candidat d’extrême-droite a assuré n’avoir rien entendu de tel. Macron a donc répondu que Zemmour n’était peut-être pas au courant d’une des réformes du quinquennat, le remboursement des prothèses auditives par la sécurité sociale, et qu’il devrait s’équiper à moindres frais.

5. Dati dit à Hidalgo d'arrêter le crack

Au Conseil de Paris en novembre 2021, on avait l’impression de regarder un élève de 5ème qui tente vainement de faire son exposé sous les moqueries de la classe. On est peu surpris de voir Rachida Dati se comporter de manière aussi puérile mais le « Faut arrêter le crack hein » était vraiment abusé.

6. Morano se croit maligne avec des punchlines racistes

Cela fait bien longtemps que plus personne ne prend Nadine Morano au sérieux, mais elle continue pourtant de polluer la twittosphère avec ses remarques racistes et ses punchlines ridicules. C’est tellement pathétique qu’on ne trouve plus rien à répondre.

7. Macron est vexé qu'on reprenne son orthographe

En août 2019 se tenait le sommet du G7 à Biarritz et Macron et son équipe se sont évidemment déplacés pour le week-end. L’équipe de CNEWS suivait le président et alors qu’il relisait un des discours, on peut l’entendre suggérer à ses conseillers de rajouter un S quelque part. Toute son équipe répond alors « non » et Macron, manifestement vexé, devient froid et change vite de sujet. Faut pas prendre la mouche comme ça Manu !

8. Trump se venge d'une journaliste en tweetant des méchancetés sur elle pendant 6 mois

En 2015, alors que Donald Trump était candidat pour la primaire républicaine, la journaliste Megyn Kelly n’a pas hésité à critiquer le futur président sur sa misogynie décomplexée en lui demandant : « Vous appelez les femmes que vous n’aimez pas « grosses truies », « chiennes », « animaux dégoûtants »… Pensez-vous que ce soit digne d’un homme qui se présente à l’élection présidentielle ? ». Trump n’a pas apprécié et a passé les six mois suivants à insulter la journaliste sur Twitter.

« Je ne peux pas dire que Megyn Kelly est une bimbo parce que ce ne serait pas politiquement correct. Alors je vais juste dire que c’est une journaliste de pacotille ! »

Si tu penses ne pas être assez mature pour ton âge, dis-toi que tu as de la marge.