Quand on devient célèbre on peut être amené à changer certains trucs, comme son style vestimentaire ou sa façon de parler, surtout quand on est politicien et qu’on doit montrer une certaine image de soi. Mais il y en a qui vont un peu plus loin dans l’exercice en changeant carrément leur nom ou leur prénom, parce que ça fait plus classe probablement, ou que ça passe mieux. On va vous montrer certaines de ces personnalités qui ont fait le choix en début de carrière de faire ce changement, parce que c’est comme changer de parti, c’est la méga classe.

1. Marion Maréchal Le Pen

Après avoir « lavé le nom Le Pen qui avait été souillé » par sa mère (ses propres mots), Marion Maréchal Le Pen a décidé de laisser tomber le « Le Pen » de son nom de famille pour garder simplement le « Maréchal ». Bon on oublie pas pour autant les douces idées de son clan familial.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America

2. Jean-François Copé

Quand on bosse dans un gouvernement qui est un peu contre l’immigration, s’appeler Jean-François Copelovici ça fait pas assez franco-français, alors que « Copé » ça fait mec de Limoges qui boit du rouge et mange du fromage. Du coup il a préféré faire sauter une partie de son nom de famille, c’est plus simple.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Thesupermat

3. Ségolène Royal

On pourrait croire qu’elle a changé « Royal » parce qu’elle était fan du Royal Cheese mais que nenni c’est son vrai nom de famille. À la base elle s’appelle simplement Marie Ségolène Royal, ce qui ne lui convenait pas parce que les noms composés ça fait pas assez jeune et ça fait bourge. Elle a hésité longtemps avec « Brittany Royal » mais finalement elle a gardé Ségolène.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jackolan1

4. Bill Clinton

Bon là y’a un peu de foutage de gueule de la part de ce vieux Bill, ou plutôt de la part de William Jefferson Blythe III de son véritable nom. Bill en William je veux bien comprendre, mais le reste ? Gros changement. Et en même temps Bill Clinton c’est classe, ça claque et ça reste en tête.

Crédits photo (Domaine Public) : Petar Marjanovic

5. Nicolas Sarkozy

Son véritable nom tout entier est Nicolas Sarkösy de Nagy-Bocsa, mais c’était un peu trop long à dire et surtout à écrire pour la greffière pendant le procès, il a donc décidé de raccourcir un peu tout ça pour ne garder simplement que Nicolas Sarkozy.

Crédits photo (CC BY 2.0) : European People's Party

6. Napoléon Bonaparte

De son vrai nom Louis Napoleone di Buonaparte, ce qui est quand même assez classe comme nom, mais bon, c’était plus simple de le dire à la française et de mettre des capes, parce que les capes c’est cool. Bon après ça reste un commandant militaire tout nul.

Crédits photo (Domaine Public) : François Gérard

7. Marine Le Pen

Alors là on peut faire n’importe quoi et changer de prénom sans se poser de questions, parce que Marine son véritable prénom c’est Marion-Anne Perrine, elle a donc décidé d’enlever une grosse partie, de garder le début et la fin et hop, le tour est joué. À ce compte là elle aurait pu au moins faire la vanne de s’appeler « Jean-Marine » pour le clin d’oeil à son père.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Foto-AG Gymnasium Melle

8. Gerald Ford

Encore un président américain qui décide comme ça de changer de nom, et là aussi c’est un truc qui n’a rien à voir : Leslie Lynch King Jr. Aucune logique, rien n’est pareil, mais ça fait américain qui mange des ribs en regardant des rodéos donc ça va. Peut-être qu’à cause de ça il aurait pu être dans les pires présidents américains de l’histoire.

Crédits photo (Domaine Public) : David Hume Kennerly

9. Eva Joly

De son nom de naissance Gro Eva Farseth, elle a pris le nom de son mari lors de son mariage et a décidé de garder plutôt « Eva » que « Gro ». D’origine norvégienne il faut dire qu’en France c’est peut être plus facile à assumer Eva que Gro, parce que quand on se présente ça fait pas très pro à un meeting de dire « Salut, Gro », ça peut être mal interprété.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Eva joly 2012

10. François Fillon

Alors pour François Fillon c’est plus complexe puisque son véritable nom est Framploi Fictif. Était-il prédestiné à vivre cette sordide affaire ? Aucune idée, mais c’était préférable de changer ça pour ne pas éveiller les soupçons même si ça ne l’a pas forcément sauvé de tout ce bordel. Pauvre petit bonhomme.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Marie-Lan Nguyen