Plus besoin de présenter Muse, un des meilleurs groupes de rock du monde (on vous laisse en débattre, mais nous on en est sûrs). Les mecs ont des dizaines de tubes à leur actif et leurs concerts sont des shows incroyables. Derrière toute cette classe, Muse garde un petit côté obscur : ils sont de vrais trolls qui n’hésitent pas à se moquer de tout et de tout le monde. Entre ça et leurs goûts un peu particuliers, notamment ceux du chanteur, Matthew Bellamy, on tient une belle bande de joyeux drilles.

1. Ils ont inversé leurs rôles pendant une émission

En 2009, Muse a été contraint de se produire en playback sur une émission de télé italienne. Pas fans du tout du playback, les membres du groupe se sont amusés à inverser leurs rôles : Matthew Bellamy, le chanteur/guitariste, est passé derrière la batterie, Dominic Howard, le batteur, est passé à la basse et au chant, tandis que Christopher Wolstenholme, le bassiste, s’est mis aux claviers et à la guitare. Quand on connait un peu le groupe, c’est très drôle.

2. Ils ont continué à inverser les rôles pendant l'interview avec la présentatrice

Lors de la même émission italienne, après avoir joué en playback, Dominic Howard s’est laissé interviewer par la présentatrice comme s’il était le leader du groupe, alors que n’importe quel connaisseur aurait naturellement fait passer Matthew Bellamy au micro. On peut dire qu’elle aurait mieux fait de réviser avant de les recevoir.

3. Ils se moquent des fans qui demandent des chansons pendant les concerts

Si Muse a récemment fait un concert à Paris où toutes les chansons de la set-list avaient été choisies à l’avance par les spectateurs, ils ont une petite habitude dans leurs concerts « normaux » : quand la foule se met à scander le nom d’une chanson pour qu’ils la jouent, ils laissent croire qu’ils vont exaucer leur souhait, puis se mettent à jouer un autre titre. C’est cruel et amusant.

4. Matthew Bellamy a expliqué comment organiser une bonne orgie

Dans une interview accordée au New Musical Express, il a expliqué que les invités devaient avoir des accessoires, des masques ou des chapeaux marrants pour être à l’aise. C’est pas comme ça qu’on imaginait les orgies, mais après tout pourquoi pas.

5. Bellamy a appelé ses chats Kim et Kanye

En référence (évidemment) à Kim Kardashian et Kanye West. Il ne porte pas trop Kanye West dans son cœur parce qu’il trouve qu’il est trop « moi, moi, moi » (c’est pas moi qui l’ai dit, c’est lui). Et on ne pourra pas trop le contredire là-dessus.

6. Bellamy sait extrêmement bien réciter l'alphabet à l'envers

Et c’est vraiment un troll pour tous ceux qui en sont incapables. Regardez avec quelle aisance les lettres sortent de sa bouche. Vous, à sa place, vous vous seriez cassé la langue et on aurait dû vous emmener à l’hôpital où on vous aurait mis dans une chambre double avec Benoît, atteint de troubles de la mémoire, qui vous aurait demandé toutes les 5 minutes si vous étiez le médecin.

8. Bellamy adore les moutons

Il a déjà déclaré qu’après sa carrière de musicien, il s’occuperait de tondre ses moutons. Il en posséderait déjà une centaine. Pourquoi ce goût pour le métier de berger ? On l’ignore, mais c’est assez amusant de la part de quelqu’un habitué à jouer dans les plus grands stades de la planète.

View this post on Instagram

Look at their smile ?? Dm for credit

A post shared by Cutest Sheeps (@cutest.sheeps) on

9. Muse s'est opposé à ce que Céline Dion appelle une de ses tournées "Muse"

En 2002, Céline Dion a voulu appeler sa tournée comme le nom du groupe. Les mecs ne voulaient pas être associés au nom de Céline Dion, du coup ils ont refusé. Elle leur a proposé de leur verser une grosse somme pour être réglo, mais ils ont encore refusé. Et on peut les comprendre.

10. Matthew Bellamy a toujours réussi à trouver des looks pas possibles

A ce niveau-là, c’est du grand art. On sent qu’il n’en a absolument rien à faire de ce que les gens vont penser de lui, et ça fait plaisir à voir.

Allez bye nous on va au Musée du Muscle

Y’a des musicos dans la salle ? On peut continuer avec les pires groupes de l’histoire de la musique, les groupes toujours sympa en concert, et les pires pochettes d’album de l’histoire.