Le foot est un sport très chouette. Des buts, des corners, des défaites aux pénaltys, bref c’est super. Super, sauf quand on entend les discussions sur le bord de la touche et qu’on écoute attentivement les parents. Les parents qui dès l’âge des U8 ou U9 encouragent, crient, s’engueulent et foutent la merde sans vergogne tous les samedis. Ouais le foot est un sport très chouette, mais il devrait se jouer sans les parents.

1. La maman d’Adrien Rabiot

On le sait Veronique Rabiot a un caractère bien trempé et réussit à s’embrouiller avec à peu près toutes les personnes qui gravitent autour de la carrière de son fils. Ce fut le cas au PSG, ça le sera à la Juventus, et là on touche au graal avec l’’équipe de France. Parce qu’évidemment engueuler les parents Pogba et Mbappé réglera les problèmes de l’équipe de France. On attend avec impatience le téléfilm sur sa vie.

Pourquoi c’est pénible : Parce que ça se répète et que le petite Adrien a maintenant 26 ans.

2. Celui / celle qui croit que son gamin sera pro

Timothée a toutes les qualités pour devenir un grand. En tout cas son papa en est sûr, il le sait, il le sent. Vision du jeu, vitesse, amour fou du ballon, Timothée deviendra ce que son père, qui n’a jamais dépassé le niveau départemental 1, n’a jamais pu être. Alors pour ça le papa de Timothée criera, invectivera pendant tous les matchs et même certains entrainements.

Pourquoi c’est pénible : Ça gêne tout le monde, mais Timothée père s’en fout. La future carrière de son fils passe avant tout le reste.

3. Celui / celle qui a trouvé la raison pour laquelle son gamin ne sera pas pro

Et cette raison est évidente : l’entraineur, ce fumier incapable, ne fait pas confiance à son fils. Alors qu’il devrait évidemment, il est tellement doué. Et gentil. Et doué.

Pourquoi c’est pénible : Parce que ton gamin est nulle Bernard, il n’ira nulle part dans le foot. Tu ferais mieux de regarder ta fille qui elle est très douée au basket et qui se les gèle sur le bord du terrain de foot pendant que tu l’ignores.

4. L’ancien pro ou semi-pro

Il devait faire une carrière brillante, même si on ne trouve aucune trace de ses débuts grandioses sur Internet. Mais malheureusement “il s’est fait les croisés”, les fameux, juste avant d’exploser. Alors comme il connait très très bien le foot, il viendra supporter son fils qu’il a appelé Diego, comme Maradona, en survêtement au bord du terrain en faisant des grands gestes pour demander à Diego “de prendre la profondeur, comme on avait dit”

Pourquoi c’est pénible : Parce que souvent ça va trop loin.

5. Celui / celle qui pense au fond être entraîneur

Il n’a jamais joué au foot, mais le foot il connait, il a Canal et BeInsport et ne rate jamais un match du PSG. Globalement il trouve tous ces joueurs “trop payés” et souvent les actions ratées lui il les aurait mises. Donc logiquement cette grande connaissance peut l’amener à demander à des gamins qui jouent à 8 de passer en 4-4-2.

Pourquoi c’est pénible : Parce qu’il crie très fort des conseils qui se contredisent et qu’il fait peur aux gamins.

6. Celui / celle qui vraiment encourager son gamin mais lui colle la honte

Ça part d’une bonne intention pourtant, mais à force d’encourager si bruyamment il bloque tout le monde. Le fils de ce parent est terrorisé à l’idée de jouer devant Metal Hurlant, refuse de tirer les penaltys de peur de son plus grand supporter court pour se mettre derrière le but et filmer tout ça pour l’Histoire.

Pourquoi c’est pénible : Parce que ça fait des générations de gamins traumatisés.

7. Celui / celle qui s’embrouille avec un parent de l’équipe adverse

Le match du samedi, c’est un peu son moment. Son gamin est d’abord là pour passer du temps avec ses potes, mais lui il est là pour la gagne. Alors quand son double de l’autre équipe (il y en a toujours un par équipe) réclame auprès de l’arbitre une faute pas évidente sur son gamin, il est capable de partir un peu vite.

Pourquoi c’est pénible : Parce que ce qu’on retiendra du samedi, c’est la baston, pas la victoire de son fils.

8. Celui / celle qui fayote avec l’entraineur pour que son fils joue

Pour etre sûr que Kylian joue, ce papa / maman a une stratégie: se rendre indispensable aux yeux de l’entraîneur. Alors il / elle amène des gâteaux, flatte l’égo de l’entraineur en lui disant que son fils n’a jamais été aussi heureux. Ça ne suffit pas toujours, alors il finira par acheter lui même un nouveau jeu de chasubles pour le bien de l’équipe.

Pourquoi c’est pénible : Parce que TOUT LE MONDE LE VOIT BERNARD TON PETIT MANÈGE.

9. Celui / celle qui pense que le foot c’est la garderie

A priori on devrait pas se plaindre, il / elle n’est jamais là. Il se plaint toujours que les entrainements finissent en retard parce qu’il n’a pas que ça à foutre, arrive toujours dernier aux matchs et ne descend même pas de la voiture.

Pourquoi c’est pénible : Parce qu’on a tous le coeur un peu serré quand on voit son gamin Tom mettre un but magnifique et juste après chercher du regard son père qui n’est évidement pas là. Il en mettra un autre la semaine d’après, et celle d’après, jusqu’à croiser un regard parental un peu fier qui ne viendra jamais.

10. La maman d’Adrien Rabiot

On l’a déjà dit. Ouais possible, mais on fait ce qu’on veut. Et voir un comportement comme ça chez des adultes et dans des tribunes d’un stade de 50 000 places devant les caméras de TV, franchement ça n’a pas de prix.

Pourquoi c’est pénible : Voir point 1.

Respectez-vous, ou respectez au moins vos gamins.