Inventer des trucs c’est chouette. Ça nous permet de progresser, de trouver des solutions aux petites galères du quotidien. Toutefois, toutes les inventions ne sont pas bonnes à prendre. C’est pas pour rien d’ailleurs que certains inventeurs regrettent leurs inventions. Ici on va plutôt faire le tour des inventions qui fort heureusement n’ont jamais existé, ou alors sont restées très confidentielles avant de disparaître de la circulation.

1. Le casque-canon

Une belle invention que l’on devait à Albert Bacon Pratt en 1916 et qui consistait tout simplement à tirer par balle depuis son casque avec un mouvement de tête basé sur les réflexes instinctifs des soldats quand il sont surpris par des ennemis. Autant dire un truc un tout petit peu dangereux qui aurait sans aucun doute causé plein d’accidents. Bon je dis pas qu’à la place de cette invention foireuse, les armes à feu classiques ont fait moins de morts mais disons que je ne suis pas sûre que le casque aurait pu dépasser la phase test sans buter tout les investisseurs d’un mouvement de tête mal interprété.

2. Le parapluie à cigarettes

On a du mal à croire que ça ait pu même existé un court instant. Et pourtant, si ! En 1954, cet étrange appareil voyait le jour afin de sauver les fumeurs de l’insupportable galère de fumer sous la pluie offrant ainsi un bébé parapluie à sa cigarette. L’inventeur serait mort d’un cancer.

3. Le vélo amphibie à sphère

Bon en soit, c’est un peu la même technologie qu’un pédalo donc pas de quoi casser trois pattes à un canard. Mais là où le Cyclomer (parce que c’est sous ce joli nom qu’il a été breveté en 1932) casse au moins deux pattes à un canard c’est pour sa forme étrange et ses roues en forme de sphères qui permet de passer aisément d’un trajet à vélo sur terre à un trajet sur l’eau. Original me direz-vous, mais franchement pas pratique. Par ailleurs, a-t-on vraiment à ce point besoin de pouvoir passer de la terre à la mer (ou au lac, ou à l’étang) pour se trimbaler avec un tel engin ?

Il semblerait que oui. Car si l’invention date, elle a été à nouveau remise sur le tapis il y a peu.

4. Le casque de télévision

Décidément, on a eu beau se moquer des Google glass qui font partie des pires inventions du monde, une idée du même genre avait déjà pointé le bout de son nez auparavant. Hugo Gernsback a ainsi mis au point les « tele eye glasses » en 1963. Le principe est simple : diffuser des images en stéréoscopie et avoir ainsi une impression de 3D. Faut dire que le petit Hugo Gernsback avait plus d’une invention sous le coude, c’est d’ailleurs à lui qu’on doit même l’invention du mot « science-fiction ».

5. Le vélo machine à coudre

Une invention plutôt sympa (bah oui comme ça les hommes pouvaient balader leurs zouzes pendant que celles-ci pouvaient continuer leur ouvrage) qu’on doit à Charles Steilauf et qui portait le doux nom de « Goofybike » lors de son invention en 1938. Manque de pot, ça n’a pas tellement saisi l’intérêt du marché, en même temps, « le vélo maladroit » c’est pas super vendeur.

6. Le chapeau avec radio incorporée

Héhé mais les mecs, fallait attendre quelques années avant de découvrir les casques audio et les écouteurs. Z’avez manqué de patience. Même si ce chapeau-radio a un peu la classe.

7. Les bouées de maillots de bain en pneu de vélo bien gonflés

Rien de tel pour plonger la tête la première quand on ne sait pas faire plus de trois brasses. Bon, techniquement on ne peut pas tant parler d’inventions que de système D pour l’époque. En gros si tu savais pas nager, mais que t’avais une chambre à air sous le coude, v’la-ti-pas que t’étais refait pour t’emmailloter le bordel autour des poignées d’amour et barboter en eaux inconnues. En revanche, pas sûre que ce soit 100 % sécu.

8. La paille de réanimation anale

Plus précisément, au XVIIIe siècle on utilisait comme technique de réanimation des personnes noyées la soufflette de tabac dans l’anus. Oui oui, c’est ni plus ni moins ce que là tout de suite vous êtes en train d’imaginer et de visualiser dans votre esprit désormais souillé par ce tableau. On leur plantait une paille dans l’anus et dans laquelle on recrachait la fumée du tabac (chargée en nicotine) qui devait ainsi agir tel un défibrillateur sur les intestins.

9. La cage à bébé

Pour le coup, on a ici eu affaire à une invention malheureuse mais qui a bel et bien existé dans les années 30 sans que cela ne pose plus de problème que cela. Le brevet de la cage pour bébé a ainsi été déposé en 1922 et l’invention a fait fureur dans les années 30 ventant les mérites d’un tel objet pour l’enfant qui pouvait de cette façon prendre l’air, suspendu dans le vide. Eleanor Roosevelt, épouse du 32e président des Etats-Unis a même succombé à ce formidable appareil avant de se voir accuser de maltraitance par le voisinage. En effet, le succès de cage pour bébé n’a pas fait long feu.

10. Les vêtements ou crème solaires au radium

Là encore ces objets ont bel et bien existé et été connus du grand public, on vous avait même fait un petit top sur les pubs des produits radioactifs d’antan. Ça peut sembler fou mais le radium n’a été interdit que dans les années 40 et le concept de radioactivité jusque là n’avait absolument rien de négatif.

Finalement, moi je me dis que j’invente rien et en fait à la limite peut-être que c’est pas plus mal.

Sources : Slate, Nom de zeus, Neozone, Laliste, Le Monde