Il y a des hymnes qui imposent le respect quand ils sont chantés par des milliers de supporters. C’est le cas du légendaire « El Cant Del Barça », l’hymne du Centenario du FC Séville ou encore « You’ll Never walk alone ».

Et puis il y a les autres. Tous les autres. Et notamment ceux des clubs français. Penchons-nous sur le cas de ces hymnes plus ou moins ratés, mais tous kitchissimes (vous verrez il y a beaucoup de « allez et le nom du club », pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple)…

1. Le Mans FC - Allez le Mans

Pourquoi reprendre une chanson en anglais des années 80 ? Le club avait-il des vues sur les marchés étrangers ? Était-ce une forme de déclaration officielle d’ambition continentale ? Ou bien ont-ils simplement récupéré une vieille chanson dont les premières paroles ressemblaient vaguement à « Allez Le Mans » en phonétique ? Le mystère demeure.

2. "Jump" l'hymne de l'OM

Une musique veille de 23 ans comme hymne… il faudrait peut-être se remettre au goût du jour. Alors, oui cette musique est emblématique et elle donne la pêche on le reconnait. Mais aujourd’hui les artistes typiques de Marseille ça serait plus un Jul, un SCH ou un Soprano. Bref, on est pour un peu de renouveau.

3. AS Nancy Lorraine - Vive l'ASNL !

Venu tout droit des années 30, avec un petit côté « Avoir un bon copain » d’Henri Garat, l’hymne de l’AS Nancy Lorraine fleure bon la modernité. On s’attend à voir débarquer onze types en short court/moustache/petite bedaine qui parlent comme des présentateurs de la TSF. Du coup forcément, face aux athlètes du football moderne, le maintien n’est pas évident à assurer…

4. Le FC Tours - dans le même style que celui de l'ASNL

Toujours dans l’esprit d’un générique de dessin animé des années 90, l’hymne du FC Tours mériterait une petite mise à jour.

Après, honnêtement qui connait l’hymne du FC Tours ? Personne… sûrement pas même les supporters, donc on va rester sur un bon vieux « allez Tours ! » et ça fera l’affaire.

5. Stade Rennais - "Galette Saucisse, je t'aime"

La plus hors sujet. Et de loin. Une ambiance de fête foraine ringarde et des rimes en carton qui distribuent des chariades à tous les voisins du club breton pour un résultat, disons, surprenant. Le petit plus : la tenue tirée à quatre épingles du groupe, dans le but de s’inventer une fausse classe britannique ? L’histoire ne le dit pas. Mais ce qui est sûr c’est que ça ne marche pas…

6. EA Guingamp - En avant !

Un style années 80 comme on l’aime et une chorale un peu bancale, composent le bel hymne « En Avant Guingamp ». Rien à ajouter tout est dit dans la belle mélodie de cette chanson (en réalité on envie un peu les clubs anglais et espagnol… leurs hymnes ont clairement plus de gueule).

7. FC Sochaux - Allez Sochaux !

Un bon peu d’autodérision dans cet hymne au rendu assez sympathique, complètement assumé par le club.

8. RC Lens - La Lensoise

Pourquoi se prendre la tête à réécrire une musique et des paroles ? A Lens, quand le patron a dit « trouvez-moi un hymne », ils se sont pas foulés et ont tout simplement repris la Marseillaise. Bon allez, on va dire qu’ils ont changé deux ou trois mots (pas plus, il faut pas non plus trop se fatiguer). Et l’ont appelé la Lensoise. Et hop, le tour est joué !

9. AS St Etienne - Les supporters, Allez les Verts

LA référence française en la matière. Demandez à n’importe quel type d’une quarantaine d’années « Qui c’est les plus forts ? » et vous obtiendrez systématiquement la même réponse, accompagnée d’un sourire niais typique du mec qui replonge en enfance. « Evidemment, c’est les Verts ! ». Alors qu’avec un peu d’honnêteté et de discernement musical, ledit type devrait se rendre compte que cette chanson a probablement été écrite en 7 minutes sur le coin d’une nappe en papier…

10. Le FC Nantes - L'hymne à la Beaujoire

Cornemuse, chorales, chants celtiques (ok j’abuse), bref on a compris que Nantes était en Bretagne.

Et si l’hymne a surement beaucoup de valeur dans le coeur des Nantais, il faut reconnaitre une fois de plus qu’il n’est pas très moderne… mais bon comme on dit « ça fait authentique ».

Je vous rassure, il y en a d’autres des hymnes nationaux chelous.