Il y a des petits projets qui deviennent avec le temps d’immenses machines à thunes, ça peut se vérifier dans l’art, le commerce, la cuisine ou le business. Si au moment où vous lisez ces lignes vous avez lancé à côté de votre taff un petit projet secondaire auquel vous croyez dur comme fer alors ne lâchez pas l’affaire, ça pourrait devenir le prochain gros truc de 2022. Bon, faut relativiser, ça a plus de chances de se casser la gueule, de vous endetter, de ruiner votre vie de couple et votre vie sociale tout en détruisant votre motivation dans votre vrai travail. Pour vous donner du courage voici les exemples de ceux qui ont réussi.

1. Twitter

En voyant ce qu’est devenu Twitter aujourd’hui on a un peu de mal à se dire que les bases du projet ont été créées pendant un hackaton d’entreprise (un évènement pendant lequel des développeurs codent pour le fun). Même les premiers retours de la presse spécialisée n’étaient pas convaincants, comme quoi la presse c’est vraiment de la merde.

Crédits photo : Twitter (Doug Bowman, DA).

2. Instagram

Si je vous dis qu’à la base Instagram était une app pour que les amateurs de whisky puissent se rencontrer vous me croyez ? Sobrement appelée Burbn (bourbon), les deux créateurs ont vite réalisé que les gens ne se partageaient pas du tout leur localisation comme prévu mais utilisaient uniquement l’outil pour poster des photos. Ils ont alors décidé de changer le concept de l’app avant de connaitre le succès (et de vendre le produit un milliard de dollars à Facebook). Et tout ça à la base était évidemment un petit projet sur le temps perso de deux collègues.

Crédits photo (Domaine Public) : Instagram

3. Apple

Forcément, Apple a sa place dans ce top vu qu’à la base c’était le projet des deux employés de différentes boîtes Steve Jobs et Steve Wozniak (Atari et HP) qui se retrouvaient dans un garage sur leur temps libre pour fabriquer des ordinateurs. Inutile de vous parler du succès de l’entreprise quelques décennies après sa création, c’est devenu l’une des marques qui se fout le plus de notre gueule.

Crédits photo (Domaine Public) : Original : Rob Janoff

4. Slack

Stewart Butterfield venait tout juste de vendre sa première création à Yahoo qui s’appelle Flickr quand il a commencé à bosser sur le projet de ses rêves : un jeu vidéo de type MMORPG. Très vite ils ont réalisé avec son équipe que les outils de communication qu’ils utilisaient étaient un peu foireux et ils ont décidé de faire bosser quelques développeurs sur un outil interne de chat et de gestion de projet. Slack venait de naitre.

Crédits photo : Slack Technologies Limited.

5. Under Armour

Vous connaissez peut-être cette marque d’équipement de sport, eh bien à la base c’est la création de Kevin Plank, un joueur de football américain dans une université américaine qui en avait marre que son tee-shirt soit trempé de sueur à chaque fin d’entrainement. Il a commencé à travailler sur un modèle qui évacuait la sueur puis en voyant que son produit était vraiment efficace il a décidé de le vendre partout aux États-Unis (il faisait les ventes directement du coffre de sa voiture en sillonnant le pays). Aujourd’hui la marque enregistre 4 milliards de dollars de revenus par an.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown (Vector graphics logo by Kalel2007)

6. Twitch

Si vous ne connaissez pas cette plateforme allez tout de suite voir les trucs pour comprendre Twitch. Pour les autres sachez qu’à la base c’était juste un outil créé par un jeune homme appelé Justin Kan pour se filmer 24h/24 (une sorte de livestream). Au fur et à mesure la boite a pris de l’importance et on a rapidement réalisé que la plupart des utilisateurs étaient des gamers, du coup c’est devenu le créneau de l’entreprise.

Crédits photo (Domaine Public) : Twitch Interactive

7. Craigslist

Si le site Craigslist ne s’est pas exporté en France aussi bien que d’autres sites américains, il reste une référence massivement utilisée aux États-Unis, comme les armes et les machines à hot-dogs. À la base le projet était simplement celui d’un employé d’IBM qui s’appelle Craig et qui voulait créer un outil de listes de mails. Le truc a pris de l’ampleur jusqu’à devenir un gros poids du web américain pour passer des petites annonces.

Crédits photo (Domaine Public) : CoolKid1993

8. Groupon

Andrew Mason était étudiant en musique quand il a lancé un site qui pouvait s’apparenter à un réseau social sur lequel les gens pouvaient s’entraider pour résoudre des problèmes ou partager des opinions pour rendre le monde meilleur. Ça, c’était l’idée de base du site « The Point ». Ensuite les utilisateurs ont commencé à détourner l’outil pour s’associer en achetant des produits en gros afin de profiter des prix plus attractifs. La plateforme a donc changé son activité pour s’adapter à la demande.

Crédits photo (Domaine Public) : Mcgrawt

9. GitHub

À moins de vous intéresser au milieu du développement vous ne connaissez probablement pas GitHub, un outil pourtant capital dans le monde du web qui permet à des millions d’utilisateurs de partager du code, d’héberger le code source des projets et tout un tas d’autres trucs. Développé à la base par deux collègues qui se retrouvaient tous les weekends pour parler de leur projet, GitHub a été par la suite vendu à Microsoft pour 7,5 milliards de dollars. Jackpot.

Crédits photo (Domaine Public) : GitHub

10. Oculus

Encore une entreprise qui a commencé dans un garage (avec Apple, IBM, Amazon ou encore Google) et il s’agit également de l’une des campagnes de crowdfunding les plus importantes de l’histoire. Le créateur de ce projet de casques en réalité virtuelle a commencé son taff comme un projet secondaire avant d’abandonner ses études pour se concentrer dessus et de revendre le tout à Facebook pour deux milliards de dollars. Ouais y’a des grosses thunes si votre projet est prometteur.

Crédits photo (CC0 1.0) : Syced

Vous pouvez aussi aller voir les marques qui ont fait fuiter leurs propres infos par erreur, c’est assez drôle.

Sources : Inc, Medium, Cupertino Times, Anthony Gaenzle, Eu Business Review.