Ça va mes petites cuillerées de miel ? Bon aujourd’hui on va parler d’un truc pas forcément hyper coolos puisqu’il s’agit des œuvres cultes dont on ne connaitra jamais la fin. Généralement ça intervient à la mort d’un auteur ou d’un artiste qui n’a pas eu le temps de terminer son travail, et c’est triste pour lui et pour nous. On vous propose de sécher nos larmes ensemble en faisant un petit tour d’horizon de travaux qui demeureront incomplets pour toujours, du moins dans la version imaginée par leur auteur.

1. Berserk (Kentaro Miura)

C’est la dernière triste nouvelle en date, les fans du manga Berserk pleurent le légendaire auteur Kentaro Miura connu pour son immense saga éditée depuis 1989. L’homme avait déjà déclaré craindre de ne pas pouvoir finir son œuvre avant sa mort et cela sera finalement tristement le cas. On salut le grand monsieur pour ce qu’il nous a offert, et pour Guts qui fait partie des personnages de dessins animés qui ont vraiment une vie de merde.

2. Le château (Franz Kafka)

Considéré comme l’un des romans majeurs du 20ème siècle, Kafka n’a pourtant pas terminé son écriture, l’abandonnant même au milieu d’une phrase. L’écrivain avait souhaité qu’on le brûle à sa mort comme beaucoup d’autres de ses oeuvres mais son ami Max Brod a quand même fait éditer celui-ci. C’est pas très respectueux pour son pote, mais bon, ça nous a donné l’occasion de le lire quand même, bien que ça fasse entrer Kafka dans la liste des écrivains qui n’aiment pas leurs oeuvres.

Crédits photo (Domaine Public) : Atelier Jacobi: Sigismund Jacobi (1860–1935)

3. La dixième symphonie de Beethoven

Dans le domaine de la musique classique, la dixième symphonie de Beethoven fait office de litige. En gros l’oeuvre qu’on peut écouter est un assemblage de plusieurs compositions effectué après la mort de ce dernier. Le problème est de savoir lesquelles devaient et ne devaient pas être dans cette fameuse nouvelle symphonie. Un mystère qui restera entier pour toujours, comme l’identité de qui ouvre la porte du restaurant dans les Sopranos.

Crédits photo (Domaine Public) : Ferdinand Georg Waldmüller

4. La Sagrada Família (Antoni Gaudi)

Le symbole même de la ville de Barcelone entrepris par le célèbre architecte Gaudi est encore inachevé puisque ce dernier est décédé avant de pouvoir en superviser la fin de la construction après avoir été renversé par un tramway. Un bâtiment extraordinaire dont on peut considérer qu’il ne sera jamais réellement terminé (en tout cas par son maître d’œuvre). Triste, mais beau, comme quand on se cogne le genoux devant un coucher de soleil.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Sagrada Família (oficial)

5. L'adoration des mages (Leonard De Vinci)

Peut-être que si De Vinci n’avait pas passé ses nuits à disséquer des cadavres il aurait terminé ce tableau inachevé à jamais. Bon, dans les faits ce n’est pas la mort de De Vinci qui a provoqué l’arrêt du travail, mais simplement le départ de ce dernier à Milan en 1482, date à laquelle il cesse de peindre le tableau. Vu qu’il est décédé en 1519 il aurait clairement eu le temps de le terminer ce fainéant, mais non, il était trop occupé à cacher des trucs dans ses peintures.

Crédits photo (Domaine Public) : Léonard de Vinci

6. The OA (Brit Marling)

La série de Netflix dont l’arrêt n’avait pas été vraiment accepté par les fans avait laissé les spectateurs sur un cliffhanger tellement insoutenable qu’un de mes collègues dit en voir fait tomber son café sur son beau pantalon en lin. Des gens enfermés dans une cave, des danses étranges et un scénario cryptique, plein de raisons de mater The OA dont les réponses aux nombreuses questions soulevées par la série ne nous arriveront probablement jamais. Je ne vous parle pas des séries « My Name is Earl » et « Firefly »…

7. Le Silmarillion (JRR Tolkien)

Plusieurs œuvres de Tolkien sont considérées comme inachevées puisqu’on a retrouvé plusieurs manuscrits et ébauches de ce dernier après sa mort. Le cas du Silmarillion est plus complexe car il a été corrigé maintes et maintes fois au cours de sa vie, l’auteur ne trouvant visiblement pas une version qui le satisfaisait. Du coup on ne peut pas vraiment considérer que l’œuvre qu’on peut lire est achevée, et c’est franchement triste, comme faire du tandem tout seul (croyez-moi).

Crédits photo (Domaine Public) : Hohum

8. Le portrait inachevé de Franklin Roosevelt (Elizabeth Shoumatoff)

Ici le tableau fait office d’exception, puisque s’il avait été achevé, il n’aurait probablement pas eu la même dimension et le même succès. C’est la peintre Shoumatoff qui avait commencé le portrait le 12 avril 1945 vers midi jusqu’à ce que Roosevelt se plaigne d’une douleur au crâne avant de s’évanouir et de tomber par terre. Quelques heures plus tard, Roosevelt décédait d’une hémorragie cérébrale et le tableau devint ainsi extrêmement célèbre.

Crédits photo (Creative Commons) : Hohum

9. Smile, l'album de musique le plus célèbre jamais sorti (Beach Boys)

Après l’album « Pet Sounds » qui surprend son public, le groupe des Beach Boys est emmené (de force) dans une vision ambitieuse par le chanteur Brian Wilson. Son prochain projet, intitulé « Smile » doit alors correspondre à son attente démesurée en devenant le plus complexe album du groupe. Mais les relations tendues entre les membres, le studio qui s’impatiente et la drogue font éclater les Beach Boys et l’album. Plusieurs années plus tard, Wilson enregistrera en solo un album « Smile » qui, forcément, n’est pas celui que le public était sensé avoir. Seul véritable vestige de l’ambition de l’album, la chanson « Heroes and Villains » aux harmonies ambitieuses et étonnantes laisse une idée de ce qu’on aurait pu écouter.

10. Millenium (Stieg Larsson)

Larsson avait écrit les trois premiers livres de la célèbre saga avant de décéder d’une crise cardiaque et ce même sans que le premier ne soit édité. Le succès de la saga n’est plus à présenter puisqu’on compte en dizaines de millions les exemplaires vendus ainsi que plusieurs adaptations en BD, Films, livres audios… Le problème c’est que la trilogie laissait penser qu’une suite était toujours possible et c’est David Lagercrantz qui en reprendra l’écriture pour trois autres volumes qui ne sont donc pas de l’auteur d’origine et par conséquent différents de l’œuvre imaginée à base. Mais la véritable fin, nous ne l’aurons jamais.

Crédits photo (Creative Commons) : Gobonobo

11. Bonus : Ce top (Timbo)

Vous ne croirez jamais ce que vous allez lire, mais

Et voilà, je suis assez fier d’ajouter ce top dans la liste, même si franchement il ne vaut pas tripette face aux autres œuvres qui y figurent.

Sources : BFMTV, Sens Critique, Wikipédia.