Vous la sentez planer l’odeur des vacances d’été ? Des senteurs pleines de promesses qui nous projettent immédiatement dans un océan de glandouille, de soleil et de chouettes moments partagés. On a même décidé d’en faire un top, que vous allez certainement sentir passer !

1. L’odeur du barbecue

Le babeuc signe le retour estival de l’homme à ses instincts primaires. Un feu, de la viande crue (ou du poisson frais), et une tribu réunie autour de ce gueuleton pour s’en mettre plein la panse et les naseaux. Parce qu’un bon barbecue, ça commence toujours par des odeurs qui t’excitent l’appareil olfactif avant d’aller réveiller le viandard qui sommeille au fond de ton estomac. Allez perso je craque je me prends tout l’attirail pour un barbecue réussi.

2. L’odeur du pastaga

Le pastaga est à l’été ce que le vin chaud est à l’hiver : une tradition saisonnière qu’il est difficile de prolonger au-delà de sa période officielle. Car bizarrement, passé les vacances estivales, le pastis n’a plus du tout le même goût. Mieux vaut donc profiter de ses vacances pour goûter à ses saveurs anisées, et savourer le petit coup de massue derrière la nuque propice à la sieste qui suit sa consommation.

3. L’odeur du monoï

Le monoï n’a pas qu’un petit goût de paradis, c’est aussi l’odeur sacrée des vacances, le signal qu’il est temps de mettre son corps sur pause et d’emmagasiner du soleil pour le reste de l’année. Une senteur que notre cerveau associe au farniente et au lézardage tant que personne ne lui raconte comment le monoï est fabriqué : après la macération d’huile de fleurs de tiaré de Tahiti dans l’abdomen de bernard l’hermite utilisés pour accélérer la fermentation !

4. L’odeur de la mer

Si l’air marin fleure bon les vacances, l’odeur de la mer ne vient ni de l’iode qui est indolore, ni de l’eau elle-même, mais de tous les organismes vivants qu’elle contient. Ça porte même un nom : le sulfure de diméthyle qui n’est rien d’autre que l’odeur de la décomposition du phytoplancton mélangée avec d’autres petites merveilles qu’on préfère vous laisser imaginer.

5. L’odeur de la tourista

Pas de bonnes vacances sans une bonne vieille tourista, également appelée « la colique du vacancier». Un petit écart digestif et bim, vos intestins lâchent les brides, sans avoir préalablement oublié d’annoncer la couleur du chaos à venir par quelques aérations au fumet prometteur.

6. L’odeur des beignets/churros

Petites gâteries ensablées livrées directement sur la serviette par des vendeurs ambulants, les beignets et autres churros savent mettre le chaland dans la poche grâce à leur fin fumet sucré. Et tant pis s’il faudra rentrer encore un peu plus le ventre au moment de se balader sur la plage. L’appel du gras mérite bien quelques compromis esthétiques et ce fumet fait partie des odeurs qui donnent le plus faim.

7. L’odeur de la pluie d’été

Pluie et vacances ne riment certes pas trop ensemble, mais quand même… Un petit orage rapide entre deux canicules reste un plaisir rare à savourer, avec notamment cette odeur subtile de la pluie d’été, mélange d’ozone (odeur un peu acre), d’un champignon appelé la géosmine et d’une huile végétale produite par les plantes : le pétrichor. Ce dernier est tellement caractéristique qu’il a même donné son nom à l’odeur de la pluie d’été.

8. L’odeur des croissants au petit-dej

C’est le genre de petit plaisir que l’on réserve habituellement aux vacances, quand on se lève au milieu de l’après-midi dans l’espoir qu’une âme bienveillante aura eu le courage de passer à la boulangerie pour ramener quelques viennoiseries tout droit sorties du four.

9. L’odeur de pet anonyme d’un voisin dans l’avion

Le genre d’odeur mesquine qui te remplie les narines en plein vol qui annonce la présence d’un passager altruiste qui a décidé de céder à la tradition de partager de façon anonyme ses reflux intestinaux. Le signe que cette fois c’est sûr, vous êtes bien sur la route des vacances !

10. L’odeur de la biafine

C’est le remède anti coup de soleil depuis 1971 ! Étalée en épaisses couches sur la peau, la Biafine aide à réhydrater le derme en profondeur pour éviter de finir en lambeaux pendant le reste des vacances. Son odeur caractéristique vient en particulier de l’huile d’avocat et de la paraffine qui la composent.

Les odeurs de vacances sont les meilleures odeurs du monde.