Dans l’Histoire, il existe des objets fascinants qui sont passés de mains en mains, ont acquis une grande renommée, et ont fait rêver des peuples entiers. La plupart de ces objets appartiennent aujourd’hui à des collections de musées, et on peut aller les admirer assez facilement. Mais certains d’entre eux ont connu une destinée différente : ils ont subitement disparu de la circulation, et on ne les a plus jamais revus. Ils sont devenus des trésors convoités qu’on espère un jour voir réapparaître. Cette intro était beaucoup trop sérieuse.

1. Le Florentin

Le Florentin, c’est un diamant de 137,27 carats de couleur jaune qui aurait appartenu à Charles le Téméraire, duc de Bourgogne de la maison de Valois au XVeme siècle. Il aurait ensuite été en possession du Pape Jules II, puis de Marie-Thérèse d’Autriche, de Marie-Antoinette, de Napoléon et de l’Impératrice Sissi. Une destinée pas dégueu, vous en conviendrez. Seulement, le diamant a disparu en 1921 en sortant de l’Autriche, et on n’a jamais pu remettre la main dessus. On peut pourtant vous dire que s’il réapparaissait un jour, il vaudrait une fortune incalculable, ce petit caillou.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : User:Chris 73

2. Les joyaux de la Couronne d'Irlande

Il s’agissait des bijoux créés pour le souverain irlandais en 1831 ; la tradition voulait qu’il les porte pendant les cérémonies officielles. Ça fait toujours classe d’avoir des beaux bijoux. En 1907, le coffre où les bijoux étaient gardés a été retrouvé vide, ouvert, la clé dans la serrure. Le voleur n’a jamais été retrouvé. Si jamais vous tombez dessus par hasard dans votre grenier, sachez que les bijoux valent à peu près 20 millions de dollars, soit une somme relativement appréciable.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Morabi~commonswiki assumed (based on copyright claims).

3. La Méduse de Léonard De Vinci

On parle d’un tableau qu’aurait peint De Vinci sur un bouclier en bois quand il était jeune. C’est l’historien de l’art Giorgio Vasari qui a décrit pour la première fois ce tableau, mais le problème c’est qu’on ne l’a jamais vu. Certains historiens ont même fini par douter de son existence, mais en tout cas l’idée a inspiré plein d’autres peintres, comme Le Caravage qui a fait sa propre version (vous pouvez la voir juste en dessous, c’est fou Internet quand même). En tout cas nous on aimerait beaucoup tomber sur l’original au coin d’une rue.

Crédits photo (Domaine Public) : Caravaggio

4. Honjo Masamune

Goro Masamune, qui a vécu entre les XIIIeme et XIVe siècles, est considéré comme le meilleur forgeron de l’histoire du Japon. Il a donné son nom aux katanas qu’il forgeait, y compris au Honjo Masamune, réputé comme étant un katana parfaitement forgé. L’arme a fini par appartenir à la famille Tokugawa, qui a régné pendant 250 ans sur le Japon, mais elle a dû le céder quand les Américains ont pris le contrôle du Japon en 1945. Ils avaient interdit aux Japonais de posséder des armes, et le Honjo Masamune n’a pas fait exception. Depuis, on n’a plus jamais vu le katana, et on ne sait pas s’il est toujours intact ou s’il a été fondu.

Crédits photo (Creative Commons) : Christoph Waghubinger (Lewenstein)

5. La coupe Jules Rimet

Vous ne connaissez peut-être pas ce nom, mais sachez qu’il s’agit du premier trophée de la Coupe du Monde de football, nommé ainsi en l’honneur d’un des présidents de la Fifa. Il avait été volé une première fois en 1966 en Angleterre mais avait été retrouvé par un chien dans un buisson d’un jardin de Londres (c’est pas des conneries). Après ça, le Brésil, triple vainqueur de la Coupe, a eu le droit de conserver le trophée à vie à partir de 1970. Enfin, « à vie » jusqu’en 1983 où le trophée a de nouveau été volé. Mais cette fois-ci, il n’a plus jamais été retrouvé. Après on n’a pas fouillé tous les buissons du monde non plus. Si ça se trouve, il est caché sous l’un d’entre eux.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Ank Kumar

6. La pièce perdue de William Shakespeare

En 2010, une nouvelle pièce a été ajoutée au répertoire de Shakespeare. Intitulée Double Falsehood (le double mensonge), elle a en réalité été écrite puis jouée en 1727, soit plus d’un siècle après la mort de William, par Lewis Theobald, un impresario fan de Shakespeare. Theobald avait expliqué à l’époque que sa pièce était inspirée d’une oeuvre de son idole, et des experts ont reconnu qu’en effet, il y avait du Shakespeare dans le style de ce texte. On pense aujourd’hui que la pièce originale dont s’est inspiré Theobald était Cardenio, une oeuvre dont on sait qu’elle a existé mais dont on n’a jamais retrouvé la trace. A priori, il y a peu de chances qu’on remette la main dessus un jour, mais on peut toujours rêver.

Crédits photo (Domaine Public) : John Taylor

7. L'Homme de Pékin

Sous ce nom mystérieux se cache une énorme collection de 183 fossiles d’Homo Erectus découverts en 1921 en Chine et qui auraient entre 400 000 et 780 000 ans. Un véritable trésor pour la science. Un trésor tellement bien gardé que, en 1941, on a voulu transporter les fossiles vers les Etats-Unis pour les protéger de l’avancée de l’armée japonaise dans le pays. Maintenant, vous vous doutez bien de ce qu’il s’est passé : les fossiles ne sont jamais arrivés à destination. Des rumeurs affirment que les ossements avaient été enterrés quelque part en Chine puis recouverts par des bâtiments pendant l’industrialisation de la région, mais ça reste des rumeurs. La vérité, on ne la connaîtra probablement jamais.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Yan Li

8. Le Portrait de jeune homme de Raphaël

Raphaël est l’un des plus grands peintres de la Renaissance, et perdre une de ses œuvres revient à perdre un petit bout d’Histoire. C’est exactement ce qu’il s’est passé avec le Portrait de jeune homme, une peinture à l’huile qu’il a réalisée en 1515. Le tableau a été volé en 1939 par le nazi et gouverneur de Pologne Hans Frank qui l’a utilisé pour décorer sa résidence, mais à ce moment-là on en avait encore une trace. C’est en 1945, quand les nazis ont perdu la guerre, qu’on a perdu la trace du tableau. Hans Frank avait été arrêté, et on avait retrouvé sur lui des tableaux volés de De Vinci et Rembrandt, mais il n’y avait plus de Raphaël. Aujourd’hui, on pense que le portrait a été détruit, mais en 1999, le marchand d’art Daniel Wildenstein a affirmé connaître l’identité de celui qui l’avait en sa possession. Alors, gros mytho ou pas ?

Crédits photo (Domaine Public) : Raphael

Vous vous sentez l’âme d’un chercheur de trésors ? Alors le top des trésors qui restent à découvrir dans le monde est fait pour vous. Et si vous avez la flemme de voyager, voilà quelques trésors à découvrir en France.

Sources : Wikipédia (Florentin), Wikipedia (Irish Crown Jewels), Wikipédia (Méduse), France Culture, Le Figaro, Wikipédia (Homme de Pékin), Wikipédia (Portrait de jeune homme), via Listverse.